Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 637.00 PTS
+1.29 %
6 623.00
+1.25 %
SBF 120 PTS
5 196.48
+1.22 %
DAX PTS
15 506.74
+1.03 %
Dow Jones PTS
34 258.32
+1. %
15 176.51
+0.99 %
1.169
-0.28 %

Bilan hebdo : repli limité pour le CAC 40

| Boursier | 375 | Aucun vote sur cette news

Le marché parisien maintient son avance depuis le début de l'année

Bilan hebdo : repli limité pour le CAC 40
Credits Reuters

LA TENDANCE

Dans le rouge en cette fin de semaine, le marché parisien cède finalement 0,39% sur cinq séances, à 6.664 points ce vendredi soir. Le CAC40 ne parvient ainsi pas à aligner une troisième semaine consécutive de progression mais reste malgré tout haut perché, avec un gain qui dépasse toujours les 20% depuis le premier janvier. Après la Fed la semaine dernière, la BCE était très attendue jeudi.

Christine Lagarde n'a pas réservé de mauvaises surprises aux investisseurs en annonçant une simple modération des achats d'actifs réalisés dans le cadre du PEPP (programme d'urgence face à la pandémie) au quatrième trimestre. La patronne de la BCE a bien pris soin de souligner qu'il ne s'agissait pas d'un 'tapering' mais d'un simple 'recalibrage' : " the lady isn't tapering", a déclaré la dirigeante en clin d'oeil au "the lady's not for turning" de Margaret Thatcher. La BCE a par ailleurs revu à la hausse ses prévisions de croissance et d'inflation pour l'année en cours.

La semaine a également été marquée par l'annonce de l'entrée prochaine d'Eurofins Scientific dans la composition du CAC40 à la place d'Atos. Plusieurs Small&Midcaps ont également animé la cote avec la publication de leurs résultats à l'image de SES Imagotag, Somfy, Rubis ou encore Interpafums.

LES VALEURS

* SES Imagotag s'envole de 15,5% après sa publication semestrielle. Le groupe maintient à ce stade son objectif d'environ 400 ME de chiffre d'affaires pour l'exercice 2021 et anticipe une accélération de sa croissance en 2022, en Europe, dans le reste du monde et en particulier aux États-Unis.

* M6 bondit de 7,2%. Alors que le projet de rapprochement avec TF1 reste soumis au feu vert du régulateur, le président du CSA s'est déclaré favorable à la fusion entre les deux groupes français. Roch-Olivier Maistre a jugé mardi qu'il était 'naturel' et 'compréhensible' que les deux sociétés souhaitent se rapprocher compte tenu de la concurrence des géants du numérique. Après plusieurs semaines de spéculations, les deux premières chaînes privées de l'Hexagone ont confirmé au printemps leur projet de fusion dans le cadre duquel Bouygues prendrait 30% du nouvel ensemble tandis que l'allemand RTL, filiale de Bertelsmann, conserverait 16% de la nouvelle entité.

* LVMH gagne 4,5%. Le numéro un mondial du luxe a bénéficié d'un coup de pouce de HSBC qui est passé à l''achat' sur le titre tout en remontant son objectif de 710 à 760 euros. La taille et la diversité de l'entreprise l'aideront à traverser une période de croissance plus lente pour le secteur que ses pairs. Par ailleurs, si les valorisations des valeurs du luxe sont élevées par rapport à l'histoire, la croissance l'est aussi. Ainsi, si LVMH reste 'fiable' alors que le marché mondial du luxe ralentit, le titre pourrait être "celui à posséder quoi qu'il arrive". Le secteur a également été soutenu par la décision de Hong Kong de rouvrir sa frontière avec la Chine, permettant ainsi aux visiteurs d'éviter le strict processus de quarantaine requis pour la plupart des arrivées.

* Elis remonte de 4,4%, alors que le prestataire multi-services international a annoncé l'acquisition de 100% de PureWashrooms Limited, une société de services sanitaires de 30 personnes, basée à Coventry au Royaume-Uni. PureWashrooms a généré en 2020 un chiffre d'affaires d'environ 3 ME avec une très bonne rentabilité.

* Arkema s'adjuge 4,1%, alors la Deutsche Bank a relevé son cours-cible sur le dossier de 125 à 140 euros tout en maintenant son avis acheteur. La banque allemande estime que l'acquisition pour 1,65 milliard de dollars des adhésifs de performance d'Ashland, leader de premier plan des adhésifs de haute performance aux États-Unis, au portefeuille de produits unique et innovant, améliorera la rentabilité. Avec cette acquisition, DB juge que le bénéfice par action d'Arkema sur la période 2021-2024 sera 5 à 6% plus élevé qu'auparavant attendu.

* Hermès prend 3,7%, dans le sillage de LVMH et de la bonne tenue du compartiment du luxe.

* Derichebourg grimpe de 0,9%. Le groupe va faire son entrée dans l'indice SBF 120, conformément à la décision prise par le Conseil Scientifique des Indices d'Euronext Paris. Le SBF 120 regroupe les 120 premières valeurs cotées sur Euronext Paris en termes de liquidité et de capitalisation boursière. Derichebourg intègre également l'indice CAC Mid 60. Ces décisions prendront effet vendredi 17 septembre 2021, après la clôture des marchés... "Cette annonce est une bonne nouvelle pour le titre qui devrait renforcer sa liquidité grâce à son entrée dans ces indices" commente Portzamparc qui vise un cours de 10,50 euros sur le dossier.

A l'inverse, Rubis chute de 10% après la présentation de ses comptes intermédiaires. Le groupe spécialisé dans l'aval pétrolier et chimique a dégagé sur les six premiers mois de l'année un résultat opérationnel courant de 188 ME, en hausse de 10% sur un an mais en retrait de 12% par rapport au premier semestre 2019, en raison notamment des restrictions dues au Covid-19. Le résultat net ajusté des éléments non récurrents et excluant Rubis Terminal est de 132 ME, en hausse de +33% mais en repli de 11% vs S1 2019, pour des ventes stables, à 2,051 MdsE. Le retour à la normale de la situation prend plus de temps que prévu pour Rubis, explique Oddo BHF. Le broker reste prudent sur la valeur, réitérant son avis 'neutre' avec un objectif réduit de 44 à 33 euros.

* Alstom abandonne 8,3% en raison des inquiétudes persistantes concernant l'intégration de Bombardier. L'action a perdu 30% depuis le début de l'année, ce qui en fait le deuxième plus mauvais élève du CAC 40 cette année. Alstom est "une valeur morte jusqu'à ce qu'il soit prouvé que la consommation de liquidités et l'intégration de Bombardier s'améliorent", affirme Forte Securities.

* Sanofi perd 6,8%. Le géant pharmaceutique a pourtant réalisé une belle acquisition en s'offrant la biotech américaine Kadmon en échange de 1,9 milliard de dollars. Le groupe dirigé par Paul Hudson va ainsi mettre la main sur un portefeuille qui comprend des candidats-médicaments pour le traitement de maladies immunes ou dans le domaine de l'oncologie. Un premier produit qui permet d'éviter les rejets de greffe dans le cadre d'une transplantation (Rezurock) est déjà commercialisé aux Etats-Unis. Mais Sanofi a aussi annoncé cette semaine que l'essai PEGASUS de phase III évaluant le rilzabrutinib dans le traitement du pemphigus, une maladie de la peau auto-immune rare, n'a pas atteint son critère d'évaluation principal, ni ses critères secondaires. Le profil de tolérance du rilzabrutinib est resté similaire à celui observé précédemment et aucun nouveau signal de sécurité n'a été identifié.

* Interparfums recule de 2,9%. Le groupe a pourtant dévoilé des résultats quasi-records au premier semestre mais le second semestre sera plus compliqué et les objectifs annuels n'ont pas été relevés. Le management table sur une marge opérationnelle "autour de 15%" sur l'ensemble de cette année contre 24,7% au premier semestre, une baisse qu'il explique par l'augmentation des dépenses de marketing et de publicité et de nouveaux investissements notamment liés au lancement des parfums Moncler. Les revenus sont toujours attendus entre 460 et 480 ME contre un consensus proche de 490 ME.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/09/2021

Synergie a réalisé un excellent début d'année avec un niveau d'activité semestriel de 1...

Publié le 22/09/2021

Grâce à la forte augmentation de ses capacités de production, en particulier pour la fabrication de fourgons aménagés, Trigano a réalisé un chiffre...

Publié le 22/09/2021

Le chiffre d'affaires d'Alten s'est établi à 1...

Publié le 22/09/2021

Pour la conception des cuves de deux nouveaux méthaniersGTT annonce avoir reçu une commande de la part de son partenaire le chantier naval coréen...

Publié le 22/09/2021

Les produits opérationnels de Transgene se sont élevés à 5 millions d'euros au 30 juin 2021, contre 5,7 millions d'euros au premier semestre 2020...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne