Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 609.15 PTS
+0.62 %
5 609.0
+0.74 %
SBF 120 PTS
4 436.26
+0.66 %
DAX PTS
13 298.96
+0.35 %
Dow Jones PTS
30 218.26
+0.83 %
12 528.48
+0.49 %
1.212
-0.02 %

Bilan hebdo : le CAC40 s'installe au-dessus des 6.000 points

| Boursier | 1181 | 5 par 1 internautes

Nouvelle semaine positive pour le CAC40 qui s'adjuge 0,25% à 6...

Bilan hebdo : le CAC40 s'installe au-dessus des 6.000 points
Credits Reuters

LA TENDANCE

Nouvelle semaine positive pour le CAC40 qui s'adjuge 0,25% à 6.037,39 pts à l'issue d'une semaine tronquée par les fêtes de Noël. L'indice parisien, qui a renoué avec des niveaux oubliés depuis 12 ans, est bien parti pour boucler l'exercice 2019 sur un gain supérieur à 27% la semaine prochaine, soit sa meilleure performance depuis 1999, toujours insensible aux mouvements sociaux en France.
Les investisseurs ont en effet préféré une nouvelle fois se focaliser sur l'avancée des négociations commerciales sino-américaines. L'inflexion de certains indicateurs économiques et la posture toujours très accommodante des grandes Banques centrales ont également continué à soutenir la tendance de fond à l'image de Wall Street qui continue d'enchaîner les records historiques. L'année boursière qui s'achève s'annonce ainsi comme l'une des meilleures enregistrées par le marché américain ! Depuis le début de l'année, les trois indices US ont bondi respectivement de 22,6% pour le DJIA, de 29% pour le S&P500 et de 36% pour le Nasdaq.

ECO ET DEVISES

Les marchés sont donc restés soutenus par les espoirs de signature de l'accord commercial de Phase 1 entre Donald Trump et Xi Jinping début janvier, comme l'ont suggéré les dernières déclarations... Le 24 décembre, le président américain a ainsi indiqué à des journalistes qu'une cérémonie de signature était bien en préparation. Il a ajouté que "l'accord est conclu. Il est en train d'être traduit en ce moment même".
Puis mercredi, le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Geng Shuang, cité par la presse locale, a affirmé que les Etats-Unis et la Chine étaient en contact afin d'organiser les conditions de la signature de l'accord. "Les deux parties ont maintenu une communication étroite sur les dispositions spécifiques de la signature de l'accord et sur les autres travaux restants", a ainsi déclaré M. Geng.
Ni la date ni le lieu de la signature n'ont cependant encore été communiqués. Le 13 décembre dernier, le représentant américain au Commerce Robert Lighthizer avait évoqué une signature pendant "la première semaine de janvier", ce qui n'a donc pas encore été confirmé...

Sur le marché des changes, l'euro progresse à 1,1175$.
Le pétrole termine aussi l'année en forme, au plus haut depuis plus de trois mois : Le Brent de la mer du Nord pointe à 68$ pour le contrat à terme de février. Depuis le début de l'année, le Brent a grimpé de 26%, soutenus par la perspective d'un cessez-le-feu commercial entre les Etats-Unis et la Chine, et par l'accord Opep+ de limitation de la production, qui vient d'être renouvelé jusqu'à la fin mars 2020...
L'or pointe à 1.510$ l'once, pour le contrat à terme de février, repassant au dessus de la barre des 1.500$ pour la première fois depuis près d'un mois, début novembre. Depuis le début de l'année, le métal jaune a grimpé de 17%, profitant notamment de la faiblesse des perspectives inflationnistes dans le monde. La baisse des taux d'intérêt (souvent en terrain négatif) a également rendu l'or plus attractif, bien qu'il n'offre aucun rendement...

VALEURS EN HAUSSE

Balyo : +30%. Le titre du spécialiste des chariots de manutention robotisés s'envole. Le groupe a annoncé avoir reçu des engagement de commandes de la part de ses deux partenaires industriels, Linde et Hyster-Yale, pour un total de 394 robots pour l'exercice 2020. A l'instar des contrats industriels de ce type, la réalisation effective des commandes est soumise à diverses conditions liées au respect de paramètres opérationnels et technologiques de la part des deux parties, a précisé le management.

Lumibird : +22%, dopé par la signature d'un accord avec la société australienne Ellex Medical portant sur l'acquisition des activités laser et ultrason d'Ellex pour 100 millions de dollars australiens (environ 62 ME). Cette opération donnera naissance à un leader mondial des technologies laser et ultrasons pour le diagnostic et le traitement des maladies oculaires...

Abivax remonte de 17% suivi par Archos

DBV : +11% avec Catana et NRJ recommandé par certains analystes pour le creusement de sa décote

Claranova : +9% avec Boiron (+8%)

AST Groupe a rebondi de 7% cette semaine, à 3,74 euros, alors que le titre avait accusé le coup ces derniers mois dans le sillage d'une publication à fin septembre, marquée par un chiffre d'affaires de 149,7 ME contre 163,7 ME, soit un repli de 9%. L'activité Maisons Individuelles bien que portée par l'intégration d'IDEOZ s'est inscrite à 100,4 ME sur 9 mois et l'activité Promotion & Lotissements à 30,1 ME après un 3ème trimestre en croissance de 7%. La division Système Constructif Industriel a bénéficié de son côté du dynamisme du réseau Natilia et totalise 19,1 ME sur les 9 premiers mois de l'année. Le Groupe a initié les toutes premières mesures de réorganisation, visant à améliorer ses 'process' et renforcer la qualité de ses services, dont les premiers effets seront perceptibles au cours du 1er semestre 2020... Les analystes insistent sur la situation financière du groupe qui demeure de bonne qualité avec une dette nette qui se limite à 2,7 Millions d'Euros.
Alain Tur et son frère Sylvain entendent remettre rapidement l'affaire familiale sur de bons rails, alors que les soucis ponctuels ont été bien identifiés. Un renforcement de la présence sur le terrain et un élargissement de la gamme doivent contribuer à améliorer la performance commerciale. Avec une refonte de l'organisation et des procédures, le suivi des chantiers devrait être amélioré en éliminant les disfonctionnements internes...
AST Groupe entend aussi mettre davantage l'accent sur la promotion pour mieux équilibrer le chiffre d'affaires entre les appartements et les maisons. Enfin, le relais de croissance représenté par les constructions à ossature bois va être davantage mis en avant alors qu'il répond à des besoins importants. Pour les analystes, la sanction boursière semble excessive au vu d'un ratio capitalisation sur chiffre d'affaires de 0,2 contre 0,3 pour Hexaom ou Capelli, eux même déjà dépréciés...

Groupe Gorgé : +6% avec Virbac et Robertet.

Poxel : +5% en compagnie de Rallye, Tarkett, Vallourec (+4%) et Bigben

VALEURS EN BAISSE

Marie Brizard : -22%, alors que la situation financière du groupe de spiritueux est toujours compliquée. La firme a annoncé, vendredi soir, un accord sous conditions avec son actionnaire majoritaire, la Compagnie Financière Européenne de Prises de Participations (COFEPP), qui détient à ce jour environ 51% du capital et des droits de vote de MBWS. Aux termes de cet accord, COFEPP s'est engagée à financer les besoins de trésorerie de la société MBWS pour 2020, sous réserve de la réalisation de certaines conditions.
MBWS va notamment réaliser une nouvelle augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant global maximum (prime d'émission incluse) de 105,3 ME. Le prix de souscription serait égal à 1,50 euros par action. A l'issue de cette opération, COFEPP devrait détenir 77,5% du capital et des droits de vote de MBWS.
Confronté à des besoins de trésorerie immédiats nécessitant des apports de fonds dès début 2020, le groupe a précisé avoir initié plusieurs recherches infructueuses de financement auprès de tiers.

Recylex : -18%. La firme a annoncé avoir obtenu la poursuite du financement, sous conditions, de sa filiale allemande, jusqu'au 30 avril 2020. Très endetté, le sous-groupe travaille sur les cessions de PPM Pure Metals GmbH, pour laquelle il a déjà reçu des marques d'intérêt, de Norzinco GmbH et de Weser-Metall GmbH. Un point d'avancement sera réalisé fin janvier... Au niveau du groupe, l'effet de levier continue également à gonfler. Au 20 décembre, l'endettement net consolidé s'élevait à 181,1 millions d'euros contre 170,4 ME le 27 novembre.

McPhy : -4% avec Guerbet, Nicox et Ramsay

Figeac : -2% suivi de Renault, PSA, SoiTec et de Mersen

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/12/2020

L'Olympique Lyonnais informe avoir obtenu un pré-accord de ses prêteurs bancaires et obligataires pour la mise en place d'un PGE (Prêt Garanti par l'État) complémentaire, dit "PGE Saison", de…

Publié le 04/12/2020

26 OCA numérotées de 209 à 234 ont été émises

Publié le 04/12/2020

Amplitude Surgical annonce la décision du Tribunal Judiciaire de Valence dans son litige avec l'URSSAF au titre de la taxe sur la promotion des...

Publié le 04/12/2020

La Banque centrale européenne a notifié à Société Générale l’exigence de capital supplémentaire au titre du P2R (Pillar 2 requirement) à partir du 1er janvier 2021. Cette dernière est…

Publié le 04/12/2020

La BCE (Banque Centrale Européenne) a notifié l'exigence de capital supplémentaire au titre du P2R - Pillar 2 requirement - à partir du 1er janvier...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne