Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 724.32 PTS
+1.27 %
7 720.50
+1.16 %
SBF 120 PTS
5 844.23
+1.21 %
DAX PTS
18 748.18
+1.15 %
Dow Jones PTS
40 000.90
+0.62 %
20 331.49
+0.59 %
1.090
+0.37 %

Bilan hebdo : le CAC40 reprend un peu de hauteur malgré l'incertitude politique

| Boursier | 117 | Aucun vote sur cette news

Après la chute de la semaine précédente...

Bilan hebdo : le CAC40 reprend un peu de hauteur malgré l'incertitude politique
Credits Nick Chong / Unsplash

Malgré une dernière séance plus compliquée, le CAC40 rebondit de 1,67% sur la semaine, à 7.629 points ce vendredi soir. L'incertitude politique reste forte et devrait encore augmenter à l'approche du premier tour des législatives anticipées le week-end prochain. Pas de quoi inciter à la prise de risques sur le marché parisien. D'autant que les trimestriels se profilent à l'horizon et que les indices PMI flash du mois de juin ont fait état d'une faiblesse plus importante que prévu de l'activité dans la zone euro... Cela pourrait inciter la Banque centrale européenne à poursuivre son assouplissement monétaire après avoir réduit le coût du crédit de 25 points de base lors de sa dernière réunion. A Wall Street, la situation est beaucoup plus sereine : les indices ont aligné les records ces derniers jours, toujours dopés par tout ce qui touche à l'IA. Du côté des valeurs, Atos a continué à faire parler. Quadient et Bic ont été chahutés.

La semaine a été dure pour l'euro qui souffre de l'incertitude politique en France et d'indicateurs signalant un manque d'élan pour l'économie du bloc. La devise unique s'échange sous les 1,07$ ce vendredi soir. Du coté des matières premières, les cours de l'or noir progressent encore de près de 4% sur la semaine avec un baril de Brent (contrat pour livraison août) à 85,7 dollars à Londres. L'once d'or se replie de 0,3% à 2.335$. Enfin, le Bitcoin se négocie autour des 64.240$ sur Coindesk.

LES VALEURS

* Atos reprend 33,8% ! Aucune information particulière n'explique cette accélération alors que l'offre de restructuration financière sélectionnée par le groupe de services du numérique, soit celle menée par Onepoint avec le soutien de Butler Industries et d'Econocom, va se traduire par une dilution extrême pour les actionnaires actuels. La société a fait un point ce vendredi sur le financement intérimaire à court terme cible de 800 millions d'euros et a confirmé espérer parvenir à un accord définitif de restructuration financière avec le consortium Onepoint et une majorité de créanciers financiers durant la semaine du 22 juillet.

* Nexans remonte de 4,5%, pas si loin de ses plus hauts historiques. JP Morgan, 'neutre' sur la valeur, a rehaussé son objectif de 97 à 101 euros, tandis que Bernstein ('surperformance') a porté sa cible de 120 à 130 euros.

* Thalès s'adjuge 4,2%. Le groupe a remporté plusieurs contrats lors du salon Eurosatory 2024. Oddo BHF a par ailleurs relevé à 'surperformer' sa recommandation sur la valeur en visant 195 euros. Le titre a souffert d'un fort derating depuis fin 2023 puisqu'il se traite avec une décote de 7% par rapport aux principaux pairs de la défense européens alors qu'il bénéficiait d'une prime de 7% en moyenne depuis début 2022. Cette décote semble injustifiée au regard de son couple croissance/valorisation attractif (PE 2026e de 13,4x et TMVA 24/26e des BPA de 14,2%). Certes, les élections législatives françaises pourraient apporter une volatilité à court terme mais l'analyste ne perçoit pas de scenario qui modifierait sa trajectoire d'estimations.

* Euroapi (+4,6%) a annoncé la mise en oeuvre d'un accord de développement et de fabrication d'une durée de cinq ans avec Priothera, une entreprise de biotechnologie spécialisée dans les molécules pour le traitement des hémopathies malignes et pour l'amélioration des thérapies cellulaires CAR-T. Priothera est basée à Dublin (Irlande) et dispose d'une filiale en France, à Saint-Louis (Haut-Rhin). Dans le cadre de cette collaboration, EUROAPI va développer et industrialiser le procédé de fabrication du mocravimod, une molécule innovante en oncologie, via son activité de Contract Development and Manufacturing Organization (CDMO). Ce projet sera mené sur le site d'EUROAPI à Budapest, son centre d'excellence pour la chimie complexe.

* EssilorLuxottica reprend 3,9%, soutenu par une note d'UBS. La banque suisse a relevé à l''achat' sa recommandation sur le fabricant de lunettes en raison de l'attrait défensif du titre dans un contexte de ralentissement de la croissance du secteur du luxe dans son ensemble. L'objectif est rehaussé de 181 à 232 euros. Le groupe et Diesel ont signé un accord de licence exclusif pour la conception, la production et la distribution mondiale de lunettes Diesel. Cet accord, qui prend effet immédiatement, se poursuivra jusqu'au 31 décembre 2029, avec une option de renouvellement automatique pour 5 années supplémentaires. La première collection issue de cet accord sera lancée au 1er trimestre 2025.

A l'inverse, * Quadient chute de 15,4%, sanctionné après la présentation de son nouveau plan stratégique "Elevate to 2030". Avec ce plan, Quadient vise plus de 1 MdE de revenus liés aux souscriptions et un EBIT courant de 250 ME en 2030. Avec une plateforme encore plus centrée sur les besoins des clients, Quadient ambitionne de continuer à être un leader dans le Mail et à s'imposer à la fois dans le Digital et les Lockers, en privilégiant une croissance profitable et durable de ses revenus récurrents. Mais d'ici là, la croissance sera plus modérée avec un objectif de progression organique annuelle moyenne d'au moins 1,5% pour le chiffre d'affaires et d'au moins 3% pour l'EBIT courant entre 2024 et 2026.

* Sartorius Stedim Biotec trébuche de 11,9% sur des spéculations de marché relatives à une éventuelle remise en cause de la guidance de la société. Des rumeurs rejetées par la maison-mère du groupe Sartorius.

* Bic plonge de 11,8%, sanctionné après son avertissement sur les ventes. Evoquant un environnement macroéconomique difficile, et notamment une détérioration plus maquée que prévu du marché des briquets aux Etats-Unis, la société attend désormais une croissance de son chiffre d'affaires basse à un chiffre, à taux de change constants et hors Argentine (contre une croissance initialement comprise entre +5% et +7%). Les perspectives concernant la marge et les flux nets de trésorerie disponible restent inchangées. "Nous attendons une légère amélioration de la marge d'exploitation ajustée et une génération de flux nets de trésorerie disponible supérieure à 220 millions d'euros en 2024", indique le management.

* Rémy Cointreau perd encore 3,9%, alors que le marché craint que le cognac fasse partie des produits européens qui pourraient être touchés par d'éventuelles représailles chinoises en réponse à l'imposition par l'Union européenne de droits de douane supplémentaires sur les importations de véhicules électriques. TP ICAP Midcap a abaissé son objectif sur Remy Cointreau de 138 à 128 euros à la suite de l'ajustement des paramètres de son modèle et de la mise à jour des comparables. Les incertitudes sur le momentum et les intentions de la Chine pénalisent le parcours, selon le courtier.

* OPmobility (ex Compagnie Plastic Omnium) cède 4,6%. La Deutsche Bank ('conserver') a abaissé sa cible de 14 à 13 euros sur la base des prévisions révisées du marché final et des coûts de financement de l'équipementier automobiles. L'analyste n'attend aucun changement au niveau de la guidance annuelle mais quelques commentaires sur les attentes du deuxième semestre lorsque la société publiera ses chiffres semestriels le 23 juillet.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 31 août 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 06 juillet 2024 au vendredi 12 juillet 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 28/06/2024

Retour en arrière avant les élections...

Publié le 31/05/2024

Le CAC40 a poursuivi son mouvement de consolidation, en baisse hebdomadaire d'une centaine de points, soit -1,2%...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/07/2024

La Bourse de Paris a poursuivi son rebond, galvanisée par les anticipations de baisse de taux de la Fed en septembre, après le recul de l'inflation aux États-Unis.

Publié le 12/07/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance en hausse de 0,71% à 7627,13 points dans un volume de 2,583 MD€.

Publié le 12/07/2024

Il n'y aura pas de reprise de la cotation

Publié le 12/07/2024

L’assemblée générale de Laurent-Perrier du 11 juillet 2024 a entériné l’évolution de son conseil avec la nomination de Jean-Marie Barillère en qualité de membre du conseil de surveillance.…

Publié le 12/07/2024

Rapprochement en vue avec Cathay Capital Private Equity Les managers de Wedia avec l’appui financier de Cathay Capital Private Equity ont annoncé l’acquisition d’un bloc de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne

WELCOME DAYS

Offre
Assurance Vie

Jusqu'à
170€ DE PRIME OFFERTE*

Découvrir

*Voir conditions