Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 609.15 PTS
+0.62 %
5 609.0
-
SBF 120 PTS
4 436.26
+0.66 %
DAX PTS
13 298.96
+0.35 %
Dow Jones PTS
30 218.26
+0.83 %
12 528.48
+0.49 %
1.212
-0.02 %

Bilan hebdo : le CAC40 reprend encore 5,6%

| Boursier | 723 | Aucun vote sur cette news

Le rebond s'est accéléré cette semaine en bourse de Paris, avec un nouveau gain de 6,5% pour le CAC40 à 4...

Bilan hebdo : le CAC40 reprend encore 5,6%
Credits Reuters

Le rebond s'est accéléré cette semaine en bourse de Paris, avec un nouveau gain de 5,6% pour le CAC40 à 4.695 points ce vendredi soir, ce qui porte le rebond des valeurs françaises à quelque 10% en l'espace de 15 jours... La multiplication des mesures de déconfinement à l'approche de la période estivale, la réouverture progressive des frontières sur fond de moindre virulence de la crise sanitaire des deux côtés de l'Atlantique a servi de moteur à la remontée. La bonne tenue des cours de l'or noir a également soutenu la tendance alors que la résurgence du bras de fer sino-américain est venue raviver les craintes des opérateurs ce vendredi, de quoi entraîner quelques prises de profits de fin de semaine.

Les investisseurs attendent désormais les décisions de Donald Trump qui doit donner ce soir une conférence de presse portant sur la Chine, deux jours après l'adoption par le parlement chinois de la nouvelle loi sur la sécurité à Hong Kong, qui permet à Pékin d'affirmer un peu plus son autorité sur le territoire... Le président américain fait d'ailleurs beaucoup parler puisqu'il est également au coeur d'une nouvelle bataille avec les réseaux sociaux, Twitter en tête ! Le locataire de la Maison Blanche, qui accuse ces entreprises d'être de parti pris contre les conservateurs sans avancer de preuve, a signé hier soir un décret qui facilitera les poursuites judiciaires contre les sites web et les sociétés technologiques. "Je signe un décret pour protéger et faire respecter le droit à la liberté d'expression du peuple américain. Actuellement, les géants des médias sociaux comme Twitter bénéficient d'une protection sans précédent en matière de responsabilité, basée sur la théorie qu'ils sont une plateforme neutre, ce qu'ils ne sont pas", a ainsi déclaré Donald Trump.

ECO ET DEVISES

Du côté économique, les nombreux indicateurs de conjoncture ainsi que l'intervention de Jerome Powel seront scrutés de près par le marché alors que le bilan sanitaire de la pandémie de Covid-19 continue à gonfler outre-Atlantique, où plus de 101.000 personnes ont désormais perdu la vie...
Les dépenses personnelles de consommation des ménages américains ont chuté de 13,6% en avril, contre un repli de 12,8% attendu par le marché, et après une baisse de 6,9% sur le mois précédent. Il s'agit d'une baisse historique pour cet indicateur. D'après le dernier rapport gouvernemental, les revenus personnels des ménages se sont en revanche envolés de 10,5% sur un mois contre une baisse de 6,5% anticipée par le consensus. Une évolution qui reflète les aides accordées par le gouvernement pour faire face à la crise alors que des millions d'Américains ont perdu leur emploi. En outre, l'indice ajusté des prix 'core PCE' affiche un repli de 0,4% en comparaison du mois de janvier et une hausse de 1% sur un an.

Le déficit commercial américain pour le mois d'avril s'est de son côté creusé à 69,68 milliards de dollars, contre un consensus de 65 milliards de dollars et un niveau révisé à -64,98 milliards de dollars pour le mois de mars. Selon le Département au commerce, les importations ont chuté de 14,3% alors que les exportations ont plongé de 25,2%.

L'économie française pour sa part s'est un peu moins contractée qu'initialement indiqué au premier trimestre. Selon les données définitives de l'Insee, le PIB s'est replié de 5,3% sur les trois premiers mois de l'année après -0,1% au trimestre précédent et contre un recul de 5,8% annoncé précédemment.
Les dépenses de consommation des ménages enregistrent une baisse inédite (-5,6% après +0,3%). La formation brute de capital fixe (FBCF) diminue plus fortement encore (-10,5% après +0,1%). Au total, la demande intérieure finale hors stocks se contracte : elle contribue à l'évolution du PIB à hauteur de -6,0 points.
Les importations chutent (-5,7% après -0,7%), mais un peu moins fortement que les exportations qui se contractent de 6,1% (après -0,4% au quatrième trimestre 2019). Au total, la contribution du solde extérieur à l'évolution du PIB est nulle, après +0,1 point au trimestre précédent. À l'inverse, la variation de stocks y contribue positivement (+0,6 point après -0,5 point).
Le pétrole campe ce soir sur les 35$ le brent, tandis que l'euro remonte sur les 1,11/$ entre banques.

LES VALEURS

Onxeo : +68%. Folle semaine boursière pour Onxeo ! La biotech spécialisée dans le développement de médicaments innovants en oncologie a reçu une bonne nouvelle puisque son étude REVocan de phase 1b/2 visant à évaluer l'effet d'AsiDNA dans le traitement du cancer de l'ovaire a reçu l'approbation de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) et du comité de Protection des Personnes (CPP).

Figeac Aero remonte de 40% avec le reste du secteur aéronautique qui fait partie de ceux qui ont été le plus affecté par la crise. ADP reprend 18% en vue de la réouverture d'Orly fin juin. Air France KLM remonte de 14%.

Compagnie des Alpes : rebondit de 25% avec le secteur du tourisme qui fait partie des gagnants de la semaine. Accor grimpe aussi de 19%.

Klepierre : +22% avec les foncières qui profitent de la réouvertude des grands centres commerciaux. Mercialys monte de 20%, Gecina de 11% avec Carmila

IPSOS : +22% avec Maisons du Monde, Solocal (+19%) et Lisi

Renault : +18%. Le plan de restructuration de Renault a été dévoilé ce vendredi. L'objectif est de réaliser une économie de plus de 2 milliards d'euros sur 3 ans et de constituer les bases d'une nouvelle compétitivité.
Le projet de plan permettra de renforcer la résilience de l'entreprise en privilégiant la génération de Cash-Flow, tout en maintenant le client au centre des priorités. Il s'appuie sur une approche plus efficace des activités opérationnelles et une gestion rigoureuse des ressources. Au-delà, le projet de plan tend à poser les bases d'un développement pérenne du Groupe Renault. En France, celui-ci s'organiserait autour de pôles d'activités stratégiques d'avenir : les véhicules électriques, les véhicules utilitaires, l'économie circulaire et l'innovation à forte valeur ajoutée. Ces grands pôles d'excellence régionaux basés en France constitueraient le coeur de la reconquête du Groupe. A Flins et Guyancourt, le Groupe réorganiserait ses activités.
Si le Groupe Renault envisage de procéder aux ajustements d'effectifs nécessaires pour permettre un retour à une croissance rentable et durable, il s'engage à ce qu'ils soient réalisés à travers un dialogue exemplaire avec les partenaires sociaux et les collectivités locales. Ce projet d'ajustement des effectifs s'appuierait sur des mesures de reconversion, de mobilité interne et des départs volontaires. Il s'étalerait sur 3 ans et concernerait en France près de 4.600 postes auxquels s'ajouterait la réduction de plus de 10.000 autres postes dans le reste du monde.
Outre cette réduction des effectifs, le projet s'appuie sur l'amélioration de l'efficacité et la réduction des coûts de l'ingénierie, en bénéficiant des acquis renforcés de l'Alliance pour environ 800 ME ; l'optimisation de l'appareil industriel pour environ 650 ME ; l'efficience accrue des fonctions supports pour environ 700 ME ; et le recentrage des activités pour une meilleure allocation des ressources.
Le constructeur, qui a accusé l'an dernier sa première perte nette en dix ans, a ainsi confirmé plusieurs hypothèses de travail pour optimiser son appareil industriel en France: la création d'un pôle d'excellence dans l'électrique et l'utilitaire à partir des deux usines de Douai et Maubeuge dans le Nord, une réflexion sur la reconversion de l'usine de Dieppe (Seine-Maritime) à la fin de la production de l'Alpine A110, la création d'un pôle d'économie circulaire à Flins (Yvelines), où seraient transférées les activités de l'usine de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne) à la place de la Zoé, dont la production dans les Yvelines s'arrêterait après 2024, et le lancement d'une revue stratégique pour la Fonderie de Bretagne, à Caudan (Morbihan).
Ces projets seront présentés aux instances représentatives du personnel dans le respect de la réglementation en vigueur. Le coût estimé de la mise en oeuvre de ce plan est de l'ordre de 1,2 milliard d'euros.

Valeo suit en progression de 19% dans le secteur automobile

M6 : remonte de 17% avec TF1 et FNAC Darty

Beneteau : +15% avec Lectra, Argan et Eramet.

A la baisse, peu de choses à signaler, à part Poxel qui rechute de 8% suivi de Technicolor (-5%) et de BioMerieux (-4%) avec Transgene.

Nexity recule de 3%, avec Alstom, Scor et Bonduelle.

SoiTec : -2% avec Chargeurs, Genfit et Ubisoft (-1%)

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 04/12/2020

L'Olympique Lyonnais informe avoir obtenu un pré-accord de ses prêteurs bancaires et obligataires pour la mise en place d'un PGE (Prêt Garanti par l'État) complémentaire, dit "PGE Saison", de…

Publié le 04/12/2020

26 OCA numérotées de 209 à 234 ont été émises

Publié le 04/12/2020

Amplitude Surgical annonce la décision du Tribunal Judiciaire de Valence dans son litige avec l'URSSAF au titre de la taxe sur la promotion des...

Publié le 04/12/2020

La Banque centrale européenne a notifié à Société Générale l’exigence de capital supplémentaire au titre du P2R (Pillar 2 requirement) à partir du 1er janvier 2021. Cette dernière est…

Publié le 04/12/2020

La BCE (Banque Centrale Européenne) a notifié l'exigence de capital supplémentaire au titre du P2R - Pillar 2 requirement - à partir du 1er janvier...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne