Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 966.68 PTS
+0.7 %
7 984.0
+0.67 %
SBF 120 PTS
6 021.57
+0.64 %
DAX PTS
17 419.33
+0.28 %
Dow Jones PTS
39 131.53
+0.16 %
17 937.61
-0.37 %
1.082
+0. %

Bilan hebdo : le CAC40 reperd 1,7%, fin de semaine sous tension

| Boursier | 892 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a reperdu 130 points cette semaine de retour à 7...

Bilan hebdo : le CAC40 reperd 1,7%, fin de semaine sous tension
Credits iStock

Le CAC40 a reperdu 130 points cette semaine de retour à 7.221 points (-1,7%), non sans avoir amélioré ses meilleurs niveaux historiques touchés en tout début de semaine à 7.401 points... Malgré une inflation toujours vigoureuse et les (gros) doutes sur le devenir des politiques monétaires des banques centrales, les marchés ont d'abord profité de publications d'entreprises plus fermes que prévu (Dassault Aviation, Chargeurs, Eurazeo...), avant de subir une vague de dégagements après les propos prudents de Jerome Powell, le patron de la Fed, concernant le devenir des taux directeurs US.

A noter que les nouvelles en provenance de la Silicon Valley Bank ont aussi pesé sur la tendance en fin de semaine, malgré les tentatives de la direction de rassurer ses clients sur la sécurité de leur actifs après une chute spectaculaire du titre de 60%. SVB, qui exerce ses activités sous le nom de Silicon Valley Bank, a lancé une augmentation de capital de 1,75 milliard de dollars pour consolider son bilan et a expliqué dans son prospectus qu'il avait besoin de cet argent pour combler un "trou" causé par la vente d'un portefeuille obligataire et composé principalement d'obligations américaines.
Les actions de la société se sont aussitôt effondrées à leur plus bas niveau depuis 2016. Silicon Valley Bank est surtout connue pour financer les entreprises technologiques et innovantes...

Le rendez-vous statistique avec le rapport mensuel gouvernemental sur la situation de l'emploi pour le mois de février n'a en revanche pas vraiment provoqué de bouleversement : Les créations de postes non-agricoles se sont établis à 311.000, contre 215.000 de consensus FactSet et 504.000 pour la lecture révisée du mois antérieur. Le taux de chômage ressort à 3,6%, contre 3,4% de consensus et 3,4% un mois avant... Des gains notables d'emplois ont été enregistrés dans les loisirs et l'hôtellerie, le commerce de détail, le segment gouvernemental et les soins de santé. L'emploi a diminué dans l'information et dans le transport et l'entreposage. Les créations d'emplois dans le secteur privé non-agricole ont été de 265.000, contre 228.000 de consensus. En revanche, le secteur manufacturier a détruit 4.000 postes. Le salaire horaire moyen du mois de février a progressé de 0,2% en comparaison du mois précédent et de 4,6% en glissement annuel, contre respectivement +0,4% et +4,7% de consensus, ce qui constitue une relative bonne nouvelle sur le front de l'inflation. Le taux de participation à la force de travail est ressorti à 62,5% en février, contre 62,4% de consensus.

Sur le marché pétrolier, le baril de brut est retombés sur les 82$ le brent. Sur les devises, l'indice dollar reste proche des 105 pts, tandis que l'euro se tient face au billet vert, autour des 1,06$ entre banques.

LES VALEURS

DBV remonte de 11% avec Mauna Kea et Balyo

Dassault Aviation : +10%. Le chiffre d'affaires s'est élevé à 6,9 MdsE, avec la livraison de 46 avions : 13 Rafale Export, 1 Rafale France et 32 Falcon. Enfin, concernant le SCAF, l'accord sur le lancement de la phase 1B du démonstrateur (étude détaillée de définition) fixe le rôle de Dassault Aviation comme maître d'oeuvre architecte du New Generation Fighter (NGF). "C'est une bonne nouvelle pour notre bureau d'études car cet accord préserve notre patrimoine intellectuel".
Le résultat opérationnel ajusté 2022 est de 572 millions d'euros contre 527 millions d'euros en 2021.
Les frais de recherche et développement s'établissent à 572 millions d'euros en 2022 et représentent 8,3% du chiffre d'affaires contre 551 millions d'euros et 7,6% du chiffre d'affaires en 2021. Ces montants traduisent l'effort de recherche et développement autofinancés portant notamment sur les programmes Falcon 6X et Falcon 10X.
La marge opérationnelle ajustée s'établit à 8,3%, contre 7,3% en 2021, en hausse malgré l'augmentation des frais de recherche et développement, grâce à la bonne qualité d'exécution des contrats.

Chargeurs : +8%, alors que le groupe a annoncé un ROPA 2022 de 45,4 ME dans le haut des attentes, malgré l'inflation et la volatilité records... Chargeurs bénéficie de son modèle diversifié et accélère dans "l'ultra-premium".
Le Chiffre d'affaires ressort ainsi à 746,4 ME, deuxième meilleure performance depuis plus de 10 ans avec des gains de parts de marché dans tous les métiers. La Marge brute est en progression de 80 points de base à 26,1% du CA, démontrant le pricing power des métiers. Hors activités sanitaires, qui présentaient un niveau atypique en 2021, le groupe a réalisé une croissance organique de 8,7% de son chiffre d'affaires et de 22,4% de son EBITDA. Le ROPA est à 45,4 ME (+41,7% hors activités sanitaires). Le Résultat net part du Groupe s'établit à 22,1 ME et le dividende est proposé à 0,76 euro par action.
Les nouveaux moteurs contributifs du groupe montent en régime, avec une visibilité prometteuse. Chargeurs Museum Studio confirme son élan commercial, facteur d'accélération à venir.
Les marques de luxe B2C à haut potentiel du groupe sont regroupées dans Chargeurs Personal Goods. Le succès de NATIVA valide ainsi la transformation du modèle économique de Chargeurs Luxury Fibers.

Bastide : +7,5% avec Ubisoft (+6,5%) et Moncey

Atos : +6% sur de nouvelles spéculations concernant l'évolution du tour de table

Orpea : +5% avec BioMerieux, Gl Events dans la foulée de ses résultats

STM : +3% avec Eurazeo, Danone (+2%)

A la baisse, JC Decaux chute de 18%. Le Chiffre d'affaires ajusté du groupe est ressorti en hausse de +20,8% à 3.316,5 millions d'euros. La Marge opérationnelle ajustée est de 602,9 millions d'euros. Le Résultat d'exploitation ajusté, avant charges de dépréciation, de 212,0 millions d'euros, ressort en hausse de +1.199,5% à +195,7 millions d'euros sur un an.
Le Résultat net part du Groupe s'inscrit à 132,1 millions d'euros, en hausse de +146,7 millions d'euros sur un an. Le Cash-flow disponible ajusté est de 43,2 millions d'euros.
Le management propose à l'Assemblée Générale de ne pas verser de dividendes en 2023.
La croissance organique du chiffre d'affaires ajusté au premier trimestre 2023 est attendue à environ +2,5%...

OVH : -17%, alors que la cession d'une participation du fonds d'investissement américain KKR au capital du groupe pèse lourd sur le marché. KKR et TowerBrook ont ainsi cédé environ 5 millions d'actions d'OVHcloud via une procédure accélérée au prix de 12,90 euros.
Par ailleurs, notons que l'hébergeur internet a fait appel du premier jugement qui l'a condamné pour des pertes de données à la suite de l'incendie de ses data centers de Strasbourg en mars 2021...

Casino : -15%. Le distributeur a publié un bénéfice opérationnel courant annuel en baisse de 12,1% à taux de change constant, pénalisé par ses activités en France et dans le commerce en ligne. Le résultat opérationnel courant ressort ainsi à 1,12 milliard d'euros en 2022, contre 1,19 milliard un an auparavant. Le groupe tricolore a également annoncé qu'aucun dividende ne serait proposé au titre de 2022 lors de sa prochaine assemblée générale.
Le chiffre d'affaires groupe est de 33,6 MdsE, en progression de 5,2% en comparable, dont 14,2 MdsE sur le segment France Retail (+1,5%), 1,6 MdE chez Cdiscount (-20,5%) et 17,8 MdsE au Latam (+12,3%).
L'EBITDA du groupe s'est établi à 2.508 ME, stable vs 2021. En France, sur les enseignes de distribution, l'EBITDA ressort à 1.199 ME (-2% au S2, -6% à l'année) et le ROC à 421 ME (stable au S2, -12% à l'année), avec une progression du ROC au S2 dans les enseignes parisiennes et de proximité.

Maisons du Monde : -14%. La Marge d'EBIT et le cash-flow libre sont ressortis supérieurs aux objectifs annuels révisés avec un EBIT de 68,5 millions d'euros et une marge de 5,5%. Le Cash-flow-libre ressort à 32 millions d'euros.
Plusieurs étapes clés ont été franchies ces derniers mois, posant les fondements d'une croissance rentable et d'un retour aux actionnaires durables.
Priorités 2023 : renforcer le modèle de croissance équilibré de Maisons du Monde ; améliorer l'exploitation des magasins et le service client, pour retrouver un niveau supérieur de rentabilité et de cash-flow. Les objectifs annuels 2023 seront précisés au mois de mai. Dans cette attente, Maisons du Monde propose un dividende de 30 centimes d'euros par action.

Neoen recule encore de 14%. Neoen a lancé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) d'environ 750 millions d'euros afin d'augmenter de 50% sa capacité installée tout en intensifiant ses investissements dans le stockage. Dans un marché ayant vu les prix de l'électricité augmenter très fortement, Neoen entend accentuer le rythme de ses investissements afin de saisir les opportunités qui se multiplient, tant dans la commercialisation de contrats de vente d'électricité verte que dans les offres innovantes et différenciantes en matière de stockage.
Dans ce contexte, le besoin en fonds propres additionnels, nécessaires au financement de ces investissements, s'élève à 750 ME. Les fonds levés dans le cadre de cette augmentation de capital seront directement employés à la construction de nouvelles capacités, qui se traduiront par la génération de revenus additionnels au fur et à mesure de leur mise en service. A titre indicatif, Neoen estime que ses premiers 10 GW génèreront, une fois pleinement en opération, un Ebitda ajusté annuel de l'ordre de 750 millions d'euros, hors contribution des 'early generation' revenues et hors contribution des opérations de 'farm-down'.

Wavestone : -13% sur ses prévisions plus prudentes

ESSO : -10% ave Scor

Eramet -10%. Le groupe minier va proposer à l'Assemblée Générale du 23 mai le versement d'un dividende de 3,5 euros (3,85 euros de consensus) par action au titre de l'exercice 2022, en hausse de 40%. Dans un climat d'incertitudes géopolitiques et macro-économiques et compte tenu du contexte inflationniste actuel, le groupe devrait réaliser près de 600 ME d'investissements en 2023, hors activités en cours de cession et hors part financée par Tsingshan du projet Lithium. Des décisions seront prises en 2023 sur les grands projets de croissance, notamment Sonic Bay et Lithium phase 2, qui pourront entraîner des dépenses en capex dès 2023. Le montant de ces dépenses restera à évaluer en fonction de la date de prise de décision. Le management table également sur un EBITDA ajusté 2023 autour de 1,2 MdE, y compris la contribution proportionnelle de Weda Bay.

BigBen : -8% suivi de Antin

Renault : -7% ave Trigano, SES Imagotag

Manitou : -6% avec Séché, IPSOS.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 17 février 2024 au vendredi 23 février 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/02/2024

Le CAC40 a battu de nouveaux records historiques cette semaine, rejoignant même pour la première fois les 7...

Publié le 09/02/2024

Le CAC40 a peu évolué cette semaine, en légère hausse de 0,6%...

Publié le 29/12/2023

Toujours proche de ses sommets historiques, le CAC40 a légèrement reculé de 0,3% cette semaine à 7...

Publié le 17/11/2023

Très belle semaine pour le marché parisien qui renoue avec ses niveaux de la fin septembre...

Publié le 06/10/2023

Nouvelle semaine délicate sur les marchés, avec un repli hebdomadaire du CAC 40 de 1%, de retour proche de la zone des 7.000 points

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2024

La Bourse de Paris a franchi pour la première fois de son histoire la barre des 7900 points, soutenue par une pluie de résultats d’entreprise supérieurs aux attentes de part et d’autre de…

Publié le 23/02/2024

Le CAC40 cash a clôturé la séance hausse de 1,27 % à 7911,60 dans un volume de 3,7 MD€. 

Publié le 23/02/2024

Axa a conclu une convention de rachat d’actions avec un prestataire de services d’investissement aux termes de laquelle l’assureur s’engage à racheter ses propres actions pour un montant…

Publié le 23/02/2024

Le conseil d’administration d’Engie a décidé de proposer à l’assemblée générale du 30 avril 2024 la nomination de Michel Giannuzzi, en qualité d’administrateur indépendant, en…

Publié le 23/02/2024

16h00 aux Etats-UnisVentes de logements neufs en janviersource : AOF

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne