Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 787.79 PTS
-3.97 %
6 709.50
-5.02 %
SBF 120 PTS
5 257.43
-3.99 %
DAX PTS
15 011.13
-3.8 %
Dow Jones PTS
33 179.86
-3.17 %
13 762.06
-4.68 %
1.132
-0.19 %

Bilan hebdo : le CAC40 débute bien 2022

| Boursier | 392 | Aucun vote sur cette news

Le marché parisien termine cette première semaine de l'année sur un gain hebdomadaire de 0,93%, à 7...

Bilan hebdo : le CAC40 débute bien 2022
Credits Reuters

Le marché parisien termine cette première semaine de l'année sur un gain hebdomadaire de 0,93%, à 7.220 points ce vendredi soir. Le CAC40 a aligné les records avant de flancher jeudi dans le sillage de Wall Street après le ton plus hawkish que prévu de la Fed mercredi soir. Selon les "minutes" de la dernière réunion du FOMC de décembre, l'institution pourrait être amenée à relever ses taux plus tôt que précédemment envisagé et à commencer à réduire son bilan compte tenu d'un marché de l'emploi "très tendu" et du niveau élevé de l'inflation. Des déclarations qui ont provoqué une nette remontée de l'aversion au risque et une brusque hausse des taux obligataires.

Concernant le marché du travail justement, les créations de postes en décembre ont déçu mais le taux de chômage, à 3,9%, est tombé sur un plus bas de près de deux ans outre-Atlantique. De plus, le salaire horaire moyen a grimpé de 0,6% en comparaison du mois précédent et s'affiche en progression de 4,7% sur un an, des hausses bien plus fortes qu'attendu, qui ne devraient qu'encourager la Fed dans sa lutte contre une inflation devenue trop vigoureuse.

Avant même que ces chiffres ne soient dévoilés, James Bullard, le président de la Fed de St-Louis, a confirmé jeudi que la Réserve fédérale prévoyait de mener une politique monétaire bien moins accommodante en 2022. Il a indiqué être favorable à 3 hausses de taux d'un quart de point cette année, avec un premier tour de vis dès la réunion de mars, et à une réduction du bilan démarrant "peu après" le premier tour de vis.

Le WTI gagne environ 5% sur la semaine, autour des 78,9 dollars, soutenu notamment par les troubles sociaux au Kazakhstan, qui pourraient perturber la production pétrolière de ce pays. Mardi, l'Opep+, dont font partie la Russie et le Kazakhstan, avait annoncé comme attendu, une augmentation de leur objectif de production de 400.000 barils par jour en février, pour le septième mois consécutif.

La parité euro/dollar est de 1,35$, tandis que le bitcoin se négocie pour sa part sous les 42.000 dollars sur Coindesk.

Sur le front des valeurs, Carrefour a encore fait parler de lui alors qu'Auchan compte bien racheter le groupe dirigé par Alexandre Bompard, STMicro a agréablement surpris en dévoilant des revenus trimestriels meilleurs qu'anticipé, alors qu'ALD a réalisé l'acquisition de la semaine avec le rachat de Leaseplan pour 4,9 milliards d'euros. Les dernières séances ont été plus compliquées pour les acteurs du luxe et de la tech sur fond de hausse des rendements obligataires après le ton plus 'faucon' de la Fed.

LES VALEURS

* CGG s'envole de 16,6%, porté par une cession d'actifs et la vigueur des cours de l'or noir.

* Carrefour grimpe de 14%, à nouveau soutenu par les rumeurs de rachat par Auchan. 'Bloomberg' affirmait, mercredi, que le groupe nordiste avait relancé les travaux en vue d'un accord potentiel avec le roi des hypermarchés, après l'échec des négociations précédentes à l'automne. Le lendemain, le journal 'Les Echos' confirmait cette information, ajoutant même qu'un accord entre les deux parties pourrait être trouvé avec une "offre 100% en numéraire et, tant qu'à faire, avec une prime sur la précédente offre, à savoir un prix proposé de 23,50 euros".

* Balyo (+14%). Le titre du spécialiste des solutions robotisées innovantes pour les chariots de manutention a été recherché après l'annonce d'un partenariat stratégique et commercial avec Bolloré Logistics dans la région Asie-Pacifique. Au terme de tests, Bolloré Logistics pourrait étendre les solutions de Balyo à d'autres entrepôts dans la zone. "La réussite des tests et la pénétration d'un groupe comme Bolloré permettrait d'accélérer la dynamique commerciale (commandes, vitrine commerciale)", a noté Portzamparc, à 'conserver' sur le titre.

* Renault s'adjuge 12,1%. Qualcomm a annoncé mardi la conclusion d'accords avec les constructeurs Volvo Group, Honda Motor et Renault pour leur fournir des puces, accélérant ainsi sa volonté de s'associer à des entreprises du secteur automobile qui numérisent leurs gammes de produits. Aucun détail sur l'accord avec le constructeur au losange n'a filtré. Par ailleurs, JP Morgan a réitéré son avis 'surpondérer' sur Renault ainsi que sa cible de 62 euros.

* ALD (+10,7%) après l'annonce du rachat de Leaseplan pour un montant de 4,9 milliards d'euros. La filiale de la Société Générale, spécialisée dans la location longue durée de voitures, va changer de calibre avec cette acquisition financée en numéraire et en actions dans la mesure où elle débouchera sur la création d'un acteur mondial de la mobilité, avec une flotte totale combinée d'environ 3,5 millions de véhicules. Société Générale restera actionnaire majoritaire du nouvel ensemble avec 53% du capital, tandis que les actionnaires de LeasePlan recevront une participation de 30,75% dans le cadre du paiement en titres.

* Société Générale prend 9,9%. Outre la remontée des rendements obligataires qui profite à l'ensemble du secteur financier, la banque de la Défense serait bien placée pour reprendre le portefeuille clients particuliers d'ING France. Selon les informations de 'La Tribune', "seulement deux candidats ont déposé une offre de reprise, à savoir Société Générale pour le compte de sa filiale Boursorama, et Crédit Mutuel Arkéa pour sa filiale Fortuneo". Crédit Mutuel Alliance Fédérale et le Crédit Agricole auraient abandonné le dossier.

* Air France KLM grimpe de 9,8%. Le titre de la compagnie aérienne a été soutenu par une note de Citi qui est passé de 'vendre' à 'neutre' sur le dossier. Globalement, la banque américaine voit de "multiples catalyseurs" pour les compagnies 'traditionnelles' long-courriers tels que la dynamique du fret, la reprise des voyages d'affaires et transatlantiques et la réouverture des voyages en Asie-Pacifique. Citi a également rehaussé à 'acheter' son opinion sur la Lufthansa. Par ailleurs, selon 'Les Echos', Air France-KLM va devoir procéder à une nouvelle augmentation de capital de 1 à 2 milliards d'euros en 2022 pour reconstituer ses fonds propres et faire face à ses engagements. Selon le quotidien économique, cette levée de fonds ne sera pas la dernière pour Air France-KLM qui d'après des estimations, aurait besoin de 4 à 6 milliards d'euros pour "se maintenir dans le peloton de tête du transport aérien". "Il ne s'agira pas seulement de convaincre l'Etat actionnaire, mais bien les investisseurs privés: sans eux, Air France ne sera pas en mesure de financer son avenir", souligne le quotidien.

* Dassault Aviation (+8,7%). Le constructeur d'avions a livré 30 Falcon l'an passé pour une prévision de 25 livraisons (34 en 2020). 25 Rafale Export ont également été expédiés, en ligne avec la prévision du groupe (13 en 2020). En 2021, 51 Falcon ont été commandés, (15 en 2020) ainsi que 49 Rafale (37 Export et 12 France). Au 31 décembre 2021, le carnet de commandes de Dassault Aviation inclut 55 Falcon (34 Falcon au 31 décembre 2020) et 86 Rafale (62 Rafale au 31 décembre 2020).

* Trigano avance de 7,3% après la publication de revenus nettement supérieurs aux attentes des analystes sur son premier trimestre 2021-2022. Le spécialiste des véhicules de touriste a dégagé un chiffre d'affaires de 786,8 ME sur la période, en hausse de 9,2% (+8,5% à périmètre et taux de change constants) dans un contexte marqué par une forte demande pour les véhicules de loisirs et malgré une activité largement perturbée par des difficultés d'approvisionnement en bases roulantes pour camping-cars. Malgré l'allongement des délais de livraison, l'intérêt des consommateurs européens pour l'acquisition de camping-cars ne se dément pas et "les carnets de commandes de Trigano saturent ses capacités de production bien au-delà de la saison 2022". Les perspectives de la demande à moyen terme restent très bien orientées, ceci aussi soutenu par le niveau historiquement bas des stocks des réseaux de distribution.

* STMicro s'offre un gain de 2,3%. Le spécialiste des semi-conducteurs a enregistré un chiffre d'affaires de 3,56 milliards de dollars au cours du quatrième trimestre 2021, supérieur à ses prévisions grâce aux tendances toujours très dynamiques du marché. Les pénuries persistantes de puces qui pèsent sur l'activité de secteurs tels que la construction automobile et l'électronique grand public semblent toujours d'actualité malgré de légers signes d'amélioration. STMicroelectronics a précisé que son chiffre d'affaires 2021 s'élèvera du coup à 12,76 Mds$ contre 12,6 Mds$ attendus précédemment. "Nous avons clos le quatrième trimestre 2021 avec un chiffre d'affaires net au-dessus de notre fourchette de prévisions et une marge brute dans le haut de notre fourchette de prévisions ou légèrement au-dessus, principalement liés à des activités opérationnelles meilleures que prévues dans un marché toujours dynamique", indique Jean-Marc Chéry, président du directoire du groupe.

A l'inverse, * Valneva plonge de 28,3%. L'entreprise nantaise a confirmé son calendrier concernant les essais cliniques et les demandes d'autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre le covid, VLA2001. Et ce alors que l'idée qu'Omicron pourrait jouer le rôle de 'vaccin naturel' en stimulant l'immunité des personnes infectées sans pour autant les mettre en danger commence à se répandre. "C'est très exactement le principe de la vaccination, à la différence près qu'Omicron ne nécessite ni logistique particulière, ni contrats pour assurer la couverture d'une population, ni délais pour la fabrication et la fourniture des lots. Cette stratégie présente donc plusieurs avantages pécuniaires, temporels, logistiques en plus du rétablissement d'une certaine équité entre les pays", affirme par exemple Invest Securities.

* Eurofins Scientific (-9,2%) avec Sartorius Stedim (-12,5%) et bioMérieux (-9,5%). Les 'valeurs Covid' ont été délaissées cette semaine.

* Capgemini cède 7,1% et Dassault Systèmes recule de 8,6%, plombés, comme l'ensemble du secteur, par la hausse des rendements obligataires après le ton plus hawkish que prévu de la Fed. Les actions technologiques, très fortement valorisées, sont les plus vulnérables à une hausse des taux, celle-ci ayant un effet direct sur l'actualisation des flux de trésorerie futurs des sociétés en forte croissance.

* Coface trébuche de 6,5% après la sortie du capital de Natixis. La banque du groupe BPCE a cédé 15.078.095 actions de l'assureur-crédit au prix unitaire de 11,55 euros. L'opération, d'un montant d'environ 174,2 ME, est réalisée dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels. Elle représente 10,04% du capital social de la Coface.

* OVH redonne 5,7%. Une action collective se prépare contre le groupe... Dix mois après l'incendie qui avait détruit une partie importante du datacenter de la société spécialisée dans l'informatique dématérialisée, quelque 56 clients victimes se sont regroupés pour préparer une action de groupe en vue d'obtenir réparation, comme l'a rapporté 'BFMTV' ce vendredi. "Dans ces 56 entreprises, on a une majorité de PME et de TPE, on a aussi quelques grands groupes industriels basés à l'international", détaille Maître Dakos, avocat chez Ziegler & Associés, qui travaille sur le dossier. "On a aussi un groupe du CAC 40 et une administration. On va démontrer dans notre recours qu'OVH aurait pu prendre des mesures, des dispositifs : extincteur automatique, des dispositifs de préventions", poursuit-il. L'objectif de cette action est de recevoir des indemnités qui vont de 10.000 euros à 1,9 million d'euros, selon le cabinet.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

Plus que quelques jours pour bénéficier de notre offre Assurance vie

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 janvier 2021 inclus.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2022

Au troisième trimestre de l'exercice 2021/22, Bigben a renoué avec la croissance. Tirées par les bonnes performances des deux pôles d’activités, les ventes du groupe sont en progression de 4,5%…

Publié le 24/01/2022

Affluent Medical, medtech française spécialisée dans le développement international et l'industrialisation de prothèses médicales innovantes, à un...

Publié le 24/01/2022

ENERTIME, société française des "CleanTech" au service de l'efficacité énergétique industrielle et de la production d'énergie géothermique, fait le...

Publié le 24/01/2022

Intrasense, spécialiste des solutions logicielles d'imagerie médicale et concepteur de Myrian, présente ses ambitions, son plan de développement pour...

Publié le 24/01/2022

Bigben confirme ses objectifs annuels

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne