En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.64 PTS
+1.2 %
4 913.50
+1.35 %
SBF 120 PTS
3 894.66
+1.14 %
DAX PTS
12 645.75
+0.82 %
Dow Jones PTS
28 335.57
-0.1 %
11 692.57
+0.25 %
1.186
+0. %

Bilan hebdo : le CAC40 chute de 5% !

| Boursier | 467 | Aucun vote sur cette news

Le CAC40 a perdu 5% cette semaine, pour terminer à 4...

Bilan hebdo : le CAC40 chute de 5% !
Credits Reuters

Le CAC40 a perdu 5% cette semaine, pour terminer à 4.729 pts dans un marché déprimé par l'aggravation de la situation sanitaire en Europe et l'incapacité de la part du Congrès US et de la Maison Blanche de s'entendre sur un nouveau plan de soutien. En Europe, France, Royaume-Uni et Pays-Bas ont fait état d'un niveau record de nouveaux cas d'infection au coronavirus. La France a enregistré 16.096 contaminations supplémentaires en 24 heures selon la direction générale de la santé, ce qui constitue un record...

ECO ET DEVISES

Les ministres des finances du G7 devraient dévoiler ce soir leur soutien à l'extension d'un programme d'allègement de la dette visant à aider les pays les plus pauvres à faire face à la pandémie de coronavirus, ont indiqué plusieurs sources à Reuters. Les ministres du Groupe des Sept (USA, Japon, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie et Canada) doivent se réunir par téléconférence ce jour pour évoquer l'évolution de l'économie et l'impact du virus.
Le Fonds monétaire international a plaidé en faveur d'une prolongation d'un an jusqu'en 2021 du programme d'allégement de dette. Les ministres du G7 pourraient opter pour une prolongation initiale de six mois.

Les Démocrates de la Chambre US des représentants ont initié quant à eux l'élaboration d'un nouveau plan de relance de 2.200 milliards de dollars qui pourrait être voté la semaine prochaine, selon Richard Neal, président de la commission des Voies et Moyens... Nancy Pelosi, présidente (démocrate) de la Chambre, a ainsi indiqué qu'elle était prête à discuter avec la Maison Blanche. Un (petit) espoir refait donc surface, alors que les discussions étaient au point mort depuis un mois et demi... Richard Neal a précisé que cette initiative démocrate faisait suite à l'intervention de Jerome Powell, président de la Fed, qui a demandé aux élus de soutenir la reprise de l'activité. Neal pense que les contours se dessinent et qu'il s'agit désormais d'une question... de calendrier ! La Chambre va devoir en effet suspendre ses travaux pour le cycle électoral, alors que la présidentielle du 3 novembre approche à grands pas...

Du côté de la Réserve Fédérale, James Bullard, le patron de la Fed de Saint-Louis, a estimé que l'économie US retrouverait son niveau de croissance antérieur dès la fin de cette année. De quoi aider les marchés à se reprendre un peu, même si la volatilité reste forte... En revanche, il n'y a pas eu de scoop du côté de Jerome Powell, qui s'est exprimé de nouveau prudemment hier face à la situation économique et sanitaire complexe. Sur les devises, l'euro a reflué sur les 1,16/$. Le baril est remonté sur les 40$ le WTI.

LES VALEURS

Lagardere s'est envolé de 32%. Bernard Arnault a acquis une participation directe de plus de 5% dans le groupe Lagardère et a finalisé son entrée au capital de la holding personnelle d'Arnaud Lagardère, à hauteur de 27%, ont annoncé jeudi les deux familles. Chahuté par plusieurs actionnaires, Arnaud Lagardère peut désormais compter sur un soutien de poids alors que Vivendi et Amber, qui détiennent respectivement 23,5% et 20% du capital, ont noué le mois dernier un pacte d'actionnaires en demandant quatre sièges au conseil de surveillance. Pour tenter d'obtenir gain de cause, ils ont saisi début septembre la justice pour réclamer la convocation d'une assemblée générale, refusée par Arnaud Lagardère. Le tribunal de commerce de Paris rendra sa décision le 14 octobre.

AST Groupe a grimpé de 14% après des résultats meilleurs que prévu grâce au regain de demande dans les maisons individuelles.

Trigano : +9% après, ici aussi, des résultats meilleurs que prévu post-confinement sur un regain de demande de camping-cars.

Akwel : +7% avec Alten et Ubisoft (+6%)

Somfy : remonte de 4% avec Valneva

Suez : +2%. Nouvel épisode dans la bataille entre Veolia et Suez. Antoine Frérot vient d'indiquer à la presse qu'il allait améliorer le prix proposé à Engie pour acquérir l'essentiel de ses parts dans Suez. La nouvelle offre sera examinée par le conseil d'administration d'Engie, qui se réunit plus tard vendredi, a précisé le PDG du numéro un mondial des prestations de services à l'environnement.
Veolia n'envisage par ailleurs pas de céder son activité eau France pour racheter Suez, a précisé Antoine Frérot.
Veolia a proposé fin août de racheter l'essentiel de la participation d'Engie dans son rival Suez (29,9% sur un total de 32%) pour 15,50 euros par action avant de lancer une offre sur le reste du capital de son rival et de bâtir avec lui un "grand champion mondial français de la transformation écologique". Suez a rejeté ce projet qualifié d'"hostile et opportuniste" tandis qu'Engie a jugé l'offre insuffisante.

A la baisse, toujours les mêmes secteurs derrière Technicolor qui chute de plus de 50% avec Gl Events qui plonge de 23% avec la déroute de l'événementiel pour cause de crise sanitaire persistante.

Vallourec (-25%) avec CGG (-22%) suivi de TechnipFMC dans le secteur pétrolier

Air France KLM plonge au plus bas de 20%

Eramet : -17% avec Actia, Voltalia

Natixis : -16% avec les bancaires SG (-14%), BNP (-13%) et Crédit Agricole (-12%)

Figeac chute de 14% avec Airbus (-13%) et Safran (-12%)

Korian : -12% suivi de Transgene, Elis et Scor (-10%)

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2020

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre 2020 de Nanobiotix s’élève à 14 700 euros, contre 11 400 euros un an plus tôt. Le chiffre d’affaires sur une période de 9 mois terminée le 30…

Publié le 23/10/2020

Focus Home Interactive a annoncé que Jürgen Goeldner se retire de son mandat de Président du Directoire pour des raisons personnelles, à compter du 31 octobre 2020. Il deviendra Senior Advisor…

Publié le 23/10/2020

COFACELa société d'assurance-crédit publiera (après Bourse) ses résultats du troisième trimestre.EUROPCARLe spécialiste de la location de véhicules publiera (avant Bourse) ses résultats du…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne