Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 506.50 PTS
-2.17 %
6 491.50
-2.27 %
SBF 120 PTS
5 104.14
-2.07 %
DAX PTS
15 248.56
-2.09 %
Dow Jones PTS
34 275.20
-1.7 %
14 774.24
-2.83 %
1.168
-0.14 %

Bilan hebdo : la correction est venue après 4 semaines précédentes de gains

| Boursier | 302 | Aucun vote sur cette news

Le CAC410 abandonne près de 4% sur la semaine

Bilan hebdo : la correction est venue après 4 semaines précédentes de gains
Credits Reuters

LA TENDANCE

Le CAC40 est finalement parvenu à afficher un petit rebond ce vendredi, ce qui n'empêche pas de constater une forte baisse de près de 4% sur la semaine à 6.626 points après quatre séances dans le rouge et surtout une chute de 2,43% jeudi. A relativiser toutefois de 4 semaines précédentes de gains qui avaient porté le CAC40 très près de ses records absolus à plus de 6.900 points.

Cette semaine aura donc été marquée par la crainte de voir la Fed démarrer plus tôt que prévu son ralentissement des mesures monétaires accommodantes. S'y est ajoutée le fait que la Chine envisage un plan de redistribution de la richesse qui pourrait se traduire par une augmentation des impôts des plus riches. D'où des prises de bénéfices appuyées sur le secteur du Luxe qui pèse fort dans le CAC40.

Le 'tapering', qui pourrait donc être annoncé en septembre en vue d'une application en fin d'année ou en début d'année prochaine, devrait représenter selon les spécialistes une baisse de plusieurs milliards de dollars des achats obligataires mensuels de la Fed, actuellement logés à 120 milliards. Une réduction à un rythme de 15 milliards de dollars par mois est fréquemment évoquée, ce qui voudrait dire que la banque centrale américaine pourrait mettre un terme en huit mois environ à ses achats d'actifs. La Fed pourrait ensuite progressivement durcir encore sa politique, si la vigueur de l'économie le justifie, en remontant ses taux toujours logés proches de zéro depuis mars 2020 (entre 0 et 0,25%) et le début de la crise sanitaire.

Le symposium de Jackson Hole qui se tient du 26 au 28 août pourrait permettre à Jerome Powell, patron de la Fed, de se montrer un peu plus explicite, mais c'est surtout la réunion de la Fed des 21 et 22 septembre qui devrait se révéler déterminante.

LES VALEURS

* Novacyt s'envole de 40% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires semestriel non audité en hausse de plus de 50% à 94,7 millions de livres sterling. Sur ces revenus, 54 M£ résultent d'un mix de ventes à l'étranger et d'un marché privé de tests en croissance au Royaume-Uni, menant à une augmentation de 20% du chiffre d'affaires hors DHSC comparé à l'année précédente. Le Groupe a réitéré ses prévisions de chiffre d'affaires de 100 millions de livres sterling pour l'ensemble de l'année, à l'exclusion des revenus du DHSC, comme annoncé le 22 juin 2021.

* Faurecia flambe de 6,7%, porté par l'annonce du rachat de l'Allemand Hella, spécialisé dans les éclairages. L'équipementier se félicite de la "création du septième fournisseur mondial de l'industrie automobile" avec cet accord évalué à 6,7 milliards d'euros. Le groupe combiné aura un chiffre d'affaires pro forma de 23 milliards d'euros en 2021, avec un objectif de 33 milliards d'ici 2025. Le deal est jugé "très bon dans l'ensemble" par Stifel, qui maintient son conseil d''achat' et estime la transaction intelligemment financée. Berenberg insiste pour sa part sur le caractère relutif "à deux chiffres" de l'opération sur le bénéfice par action 2023 et 2024, ainsi qu'en termes de free cash-flow par action en 2022 puis 2023. L'intermédiaire évoque une valorisation de l'entité combinée qui sera "très attractive" post-opération. Il insiste sur l'intérêt stratégique de la combinaison.

* Valneva (+8%), Sartorius (+6,7%), Ipsen (+3,8%) ou encore bioMerieux (+3,8%) ont été recherchés dans un environnement plus dégradé et alors que la pandémie de coronavirus se poursuit avec le variant Delta. Sanofi reprend aussi près de 4%, meilleure performance du CAC40 sur la semaine.

* Abivax remonte 3,5% après avoir annoncé une bonne nouvelle en provenance du Japon. Le groupe a en effet reçu l'autorisation pour mener dans l'archipel une étude de phase 1 sur le traitement expérimental ABX464 d'une maladie inflammatoire chronique de l'intestin. Au total, 48 volontaires sains japonais seront inclus dans cette étude de phase 1. L'inclusion du premier sujet est prévue fin septembre 2021. Le recrutement devrait s'achever en février 2022 et les résultats de l'étude seront ensuite disponibles au cours du deuxième trimestre 2022.

* Alstom grappille 0,5%. Dans un climat de forte aversion au risque, le titre du groupe ferroviaire a profité de son statut de valeur défensive, mais également d'une note favorable d'AlphaValue qui a confirmé son avis 'achat' sur le dossier avec une cible ajustée de 47,5 à 47,7 euros.

* A l'inverse, LVMH (-12,7%) et Kering (-17%) ont souffert cette semaine, plombés par les inquiétudes relatives à un ralentissement de l'activité en Chine, principal marché de l'industrie. Le repli plus fort que prévu des ventes de détail dans le pays en juillet est venu renforcer ces craintes d'autant que la crise sanitaire est loin d'être terminée. Des informations provenant de divers médias d'État chinois pénalisent également l'industrie alors que le président Xi Jinping aurait proposé un plan de "prospérité commune" comprenant la régulation et la redistribution des revenus. Un projet qui pourrait affecter les ménages les plus aisés. Hermès abandonne aussi plus de 8%.

* Stellantis recule de près de 8%. Le constructeur automobile est affecté par la pénurie mondiale de semi-conducteurs. La production sur le site de Rennes (Ile-et-Vilaine) devrait être mise à l'arrêt pendant 5 jours (du 23 au 27 août) tandis que celle de l'usine de Sochaux (Doubs) devrait être partiellement arrêtée pendant 3 jours.

* ArcelorMittal (-9%) et Eramet (-14%) consolident nettement, dans le sillage des cours des métaux de base avec la perspective d'un ralentissement de la demande d'acier et de métaux en Chine.

* TotalEnergies (-4,6%), TechnipFMC (-11%) ou encore Vallourec (-8,6%) ont été pénalisés par la chute des cours de l'or noir. Le baril de brut léger américain (livraison septembre) est en passe d'enregistrer sa plus mauvaise séquence hebdomadaire depuis octobre 2019 avec un déclin de près de 9%. Les craintes sanitaires et la perspective de voir la Fed commencer à réduire son soutien à l'économie, via ses achats d'actifs, d'ici la fin de l'année ont fortement pesé.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 28/09/2021

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l'analyse et au contrôle des modifications du génome,...

Publié le 28/09/2021

La semaine dernière, en ligne avec cette ambition, Europcar Mobility Group a lancé une émission obligataire 'Sustainability-linked' de 500 ME...

Publié le 28/09/2021

Upergy a enregistré une nette amélioration de ses résultats semestriels, recueillant les fruits d'une croissance sélective et d'une bonne maîtrise de...

Publié le 28/09/2021

Global Bioenergies publie une perte nette de 7,6 millions d'euros sur le premier semestre...

Publié le 28/09/2021

Pizzorno Environnement confirme son anticipation d'atteindre un chiffre d'affaires 2021 compris entre 200 ME et 205 ME...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne