Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 813.16 PTS
+0.7 %
6 798.5
+0.55 %
SBF 120 PTS
5 285.91
+0.49 %
DAX PTS
15 191.47
+0.14 %
Dow Jones PTS
34 580.08
-0.17 %
15 712.04
+0. %
1.130
-0.11 %

Bilan hebdo : 7ème semaine de hausse, malgré tout...

| Boursier | 257 | Aucun vote sur cette news

Plombé par une fin de semaine plus compliquée sur fond de retour des craintes liées à la pandémie avec l'annonce d'un reconfinement en Autriche et une...

Bilan hebdo : 7ème semaine de hausse, malgré tout...
Credits Reuters

Malgré une fin de semaine plus compliquée sur fond de retour des craintes liées à la pandémie de Covid-19 avec l'annonce d'un reconfinement en Autriche et une potentielle mesure du même ordre en Allemagne, le CAC40 a gagné malgré tout 0,3% sur les cinq séances écoulées, à 7.112 points ce vendredi soir. La Bourse de Paris aligne ainsi une septième semaine consécutive de progression, proche de ses plus hauts historiques atteints jeudi soir, à 7.157 pts la clôture...

Les inquiétudes liées à l'envolée des prix à la consommation, que les banquiers centraux espèrent toujours transitoire, restent bien présentes dans l'esprit des investisseurs. A ce sujet, les dernières données d'Eurostat ont confirmé que l'inflation dans la zone euro avait bel et bien accéléré en octobre pour atteindre 4,1% sur un an. Pas de quoi faire changer de cap Christine Lagarde, la présidente de la Banque centrale européenne, qui a répété ce vendredi qu'un resserrement de la politique monétaire dans le contexte actuel risquerait de compromettre la reprise économique.

La saison des trimestriels, qui touche à sa fin, a continué à soutenir les indices tout comme les statistiques montrant la solidité de la reprise aux Etats-Unis. A Wall Street, Nvidia, Macy's et Home Depot ont notamment assuré. A Paris, OVH s'est distingué après de solides résultats, Airbus a réalisé une belle moisson lors du salon aéronautique de Dubaï alors que le luxe a atteint de nouveaux sommets, porté notamment par l'envolée de Hermès. A l'inverse, Bouygues a déçu tout comme Vallourec, sanctionné après un léger avertissement sur résultats. Les 'valeurs Covid' ont, elles, logiquement repris du poil de la bête...
L'euro recule sur les 1,13/$, tandis que le pétrole corrige sous les 80$ le brent.

LES VALEURS

* bioMérieux (+12%) signe la performance de la semaine sur le SBF120 avec cinq séances de progression et un gain de plus de 13% à la clef. BNP Paribas a réitéré son avis 'surperformer' sur le dossier ce vendredi alors que l'action avait été dopée en début de mois par des rumeurs de rapprochement avec Qiagen. A ce sujet, 'CTFN' croit savoir que la société de diagnostic allemande n'est actuellement pas en pourparlers avec Thermo Fisher Scientific, malgré les récents bruits de couloir. 'Bloomberg' avait rapporté il y a une quinzaine de jours des discussions entre bioMerieux et Qiagen en vue d'un éventuel rapprochement entre les deux groupes.

* Hermès flambe de près de 12% aussi ! Le titre du fabricant des sacs à main Birkin et Kelly est sur une série de 7 séances consécutives dans le vert. Comme l'ensemble du secteur du luxe, le titre bénéficie à plein de la reprise mondiale après le coup de bambou de l'an passé. Il est également soutenu depuis jeudi par des rumeurs d'entrée dans l'indice Eurostoxx 50 lors de la révision trimestrielle de l'indice le mois prochain. JP Morgan juge cette inclusion probable et met en avant l'attrait des investisseurs pour les sociétés disposant d'un fort pouvoir de fixation des prix dans un environnement inflationniste.

* GTT monte de 9%, alors que le groupe a été choisi par son partenaire le chantier naval coréen Hyundai Samho Heavy Industries pour équiper deux porte-conteneurs propulsés au gaz naturel liquéfié avec son système de confinement à membranes. "Cette commande est limitée en CA (inférieure à 2 ME selon l'analyste), mais elle conforte le retour d'une dynamique plus positive sur le GNL carburant ces derniers mois... Elle confirme également la pertinence des solutions GTT, y compris sur des navires de taille moyenne", affirme Portzamparc, à l''achat' avec un cours cible de 82,90 euros.

* Remy Cointreau grimpe de 7%. Le titre du groupe de spiritueux, qui évolue sur un plus haut historique, a été dopé par une note de Barclays qui est passé à 'surpondérer' sur le dossier tout en portant son objectif de 175 à 234 euros. La banque pense que la division cognac peut offrir une croissance à moyen terme de 10%, supérieure aux 8% indiqués par la société. L'offre de cognac étant limitée, Remy augmente considérablement ses prix et concentre son attention sur les marchés à prix élevés. Ce qui in fine devrait profiter à la marge brute...

* Kering : +5% avec SES Imagotag, Jacquet Metals, Orapi, Spie, Essilor

* Sartorius Stedim Biotech prend 4% avec Eurofins Scientific. L'envolée des contaminations au coronavirus a redonné des ailes aux valeurs 'Covid'.

* Schneider : +3% avec Valneva, Trigano, STM

* Worldline remonte de 2%. Les commentaires rassurants de la direction ainsi que plusieurs notes favorables d'analystes ont permis à la valeur de rebondir cette semaine.

* Seb : grimpe de 2% avec Alstom, SoiTec, EDF, Mersen, Dior et LVMH

A l'inverse, à la baisse, CGG retombe de 9% avec TechnipFMC (-%). Le compartiment a souffert de la rechute des cours pétroliers avec le retour de la situation sanitaire au tout premier plan.

* Vallourec décroche de 4%, sanctionné après son léger avertissement. Le spécialiste des tubes métalliques sans soudure anticipe désormais un résultat brut d'exploitation pour l'ensemble de l'année proche du bas de l'objectif de 475 à 525 ME communiqué précédemment en raison de la baisse récente des prix du minerai de fer. Par ailleurs, une dynamique de prises de commandes plus forte que prévu pour des livraisons en 2022, combinée à l'évolution des prix des matières premières et de l'énergie, entraînera une augmentation plus importante des stocks à la fin de l'année. En conséquence, Vallourec table désormais une consommation de flux de trésorerie comprise entre -380 et -300 ME pour 2021 (contre 160 à 240 ME précédemment), en raison principalement de la hausse du besoin en fonds de roulement en lien avec la reprise d'activité, et incluant des coûts ponctuels associés à la restructuration financière.

* Accor (-7%), Groupe ADP (-8%) et Klepierre (-7%) avec les nouvelles restrictions sanitaires imposées en Allemagne et en Autriche.

* Safran rechute de 6% avec Elis, Bolloré, Eiffage

* Air France KLM cède 5% suivi de Vicat, Vinci, Chargeurs

* Airbus (-3%) malgré une belle moisson à Dubaï, premier grand salon aéronautique depuis le début de la pandémie il y a deux ans. L'avionneur européen a engrangé des commandes et engagements pour un total de 408 appareils (269 commandes fermes et 139 engagements). Les accords couvrent toute la gamme d'avions commerciaux du groupe toulousain, y compris un premier engagement pour le futur A350F.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 06/12/2021

Vodafone (+1,52% à 112,06 pence) et Orange (+0,36% à 9,252 euros) auraient eu des discussions très avancées l'an dernier concernant un éventuel rapprochement, révèle ce matin BFM Business.…

Publié le 06/12/2021

Le baril de Brent remonte encore de 2,3% à 71,5 dollars

Publié le 06/12/2021

Avec le variant Omicron...

Publié le 06/12/2021

Saint-Gobain (+0,16% à 57,93 euros) a annoncé ce matin la signature d'un accord afin d'acquérir l'américain GCP Applied Technologies, un spécialiste de la chimie de la construction, pour un…

Publié le 06/12/2021

Figeac Aéro, SAMI (Saudi Arabian Military Industries), filiale à 100% du Fonds d'investissement public saoudien (PIF) et Dussur (Saudi Arabian Industrial Investments Company) ont annoncé la…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne