En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 215.84 PTS
+0.38 %
5 208.50
+0.28 %
SBF 120 PTS
4 133.66
+0.31 %
DAX PTS
11 440.40
+0.15 %
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
+0.00 %
1.134
+0.00 %

Woody Allen attaque Amazon pour rupture abusive de contrat

| AFP | 334 | Aucun vote sur cette news
Le réalisateur américain Woody Allen, le 11 mai 2016 à Cannes (France)
Le réalisateur américain Woody Allen, le 11 mai 2016 à Cannes (France) ( Valery HACHE / AFP/Archives )

Woody Allen a attaqué Amazon devant la justice américaine pour rupture abusive de contrat, reprochant au géant d'internet d'avoir mis fin à leur engagement sur la base d'accusations anciennes visant le réalisateur, ont indiqué à l'AFP ses avocats.

Selon plusieurs médias américains citant l'assignation déposée par le cabinet Quinn Emanuel devant un tribunal fédéral civil de Manhattan, le metteur en scène affirme qu'Amazon a cherché à mettre fin à l'engagement qui liait les deux parties en juin et a refusé depuis de lui verser les neuf millions de dollars prévus pour le financement de son dernier film "A Rainy Day in New York".

Dans cette assignation, Woody Allen reproche également au groupe de Seattle de ne pas avoir assuré la distribution du film, malgré son engagement contractuel.

Il affirme qu'Amazon lui aurait expliqué que la décision avait été prise du fait "d'accusations répétées", de ses "déclarations controversées" et "du refus de plus en plus répandu chez les acteurs et actrices majeurs de travailler ou d'être associés à son nom de quelque façon que ce soit".

Sollicité par l'AFP, Amazon n'a pas réagi dans l'immédiat.

Woody Allen a été accusé d'abus sexuels en 1992 sur sa fille adoptive Dylan Farrow, qui avait alors sept ans.

Les poursuites à son encontre ont été abandonnées après deux enquêtes distinctes menées à l'époque, sur plusieurs mois.

Mais Dylan Farrow, soutenue par sa mère adoptive Mia Farrow et son frère Ronan Farrow, a régulièrement renouvelé publiquement ces accusations, que Woody Allen a toujours réfutées.

Le cinéaste a affirmé début juin son soutien au mouvement #MeToo, estimant qu'il pourrait en être l'un des héros.

"Je n'ai été accusé que par une femme, dans le cadre d'une affaire de garde d'enfants, qui a été l'objet d'une enquête et (l'accusation) s'est révélée fausse. J'ai été traîné dans la boue avec ces gens-là. Je suis un fervent partisan du mouvement #Metoo", avait déclaré le réalisateur dans un entretien à la chaîne argentine Canal 13.

Ces derniers mois, plusieurs acteurs et actrices qui ont travaillé avec lui ont pris leurs distances publiquement, indiquant qu'ils ne souhaitaient plus tourner avec lui.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/02/2019

Par courrier reçu le 21 février 2019 par l'AMF, la société anonyme Crédit Foncier de France - détenue à 100% par la société anonyme BPCE - a déclaré à...

Publié le 22/02/2019

Par courrier reçu le 21 février 2019 par l'AMF, la société anonyme Crédit Foncier de France - détenue à 100% par la société anonyme BPCE - a déclaré à...

Publié le 22/02/2019

Résultats trimestriels...

Publié le 22/02/2019

Par courrier reçu le 21 février 2019 par l'AMF, la société Morgan Stanley plc (Wilmington, Delaware, Etats-Unis) a déclaré à l'Autorité des marchés...

Publié le 22/02/2019

Mauna Kea Technologies perd 2,3% à 1,978 euro après l'annonce de la fin de son partenariat commercial avec le spécialiste américain des dispositifs médicaux Cook Medical. A l'automne 2015…