En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
-
5 475.50
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.00 %
DAX PTS
12 430.88
-
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
+0.00 %
1.174
-0.05 %

USA: audience le 12 juillet dans le litige entre Trump et une star du porno

| AFP | 491 | Aucun vote sur cette news
La star du porno Stormy Daniels affirme avoir signé un accord pour garder le silence sur sa relation extraconjugale avec Donald Trump
La star du porno Stormy Daniels affirme avoir signé un accord pour garder le silence sur sa relation extraconjugale avec Donald Trump ( MANDEL NGAN, Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Un tribunal de Los Angeles doit examiner le 12 juillet le recours de la star du porno Stormy Daniels qui souhaite invalider l'accord de confidentialité qu'elle a signé avec un avocat du président américain Donald Trump, d'après des documents judiciaires publiés mercredi.

Un document de demande d'arbitrage publié mercredi dans la presse américaine lie par ailleurs une avocate travaillant pour l'entreprise de Donald Trump à Stephanie Clifford, le vrai nom de Stormy Daniels.

L'avocat de l'ex-actrice de films pornographiques, Michael Avenatti, a déposé la semaine dernière une plainte demandant à faire invalider l'accord de confidentialité qu'elle a signé quelques jours avant l'élection de novembre 2016 pour, selon ses dires, qu'elle garde le silence sur une relation extraconjugale qu'elle dit avoir eue avec le magnat de l'immobilier.

La plainte argumente que l'accord de confidentialité n'est pas valide car il ne porte pas la signature de Donald Trump.

Ce texte précise aussi que Stephanie Clifford a démarré une "relation intime" avec M. Trump à l'été 2006 et qu'elle a continué une bonne partie de 2007. A l'époque, M. Trump était déjà marié avec Melania et leur fils Barron avait quelques mois.

Mercredi, le Wall Street Journal a publié une demande d'arbitrage datée du 22 février et déposée devant la société ADR à Irvine, dans le comté d'Orange en Californie.

Le document est signé de Jill A. Martin, avocate associée à l'adresse One Trump National Drive, à Rancho Palos Verdes, l'adresse du Trump National Golf Club en Californie. Le document utilise le pseudonyme Peggy Peterson pour désigner Mme Clifford.

La plainte de Stormy Daniels faisait état de cette demande d'arbitrage, la décrivant comme une pression supplémentaire destinée à lui faire garder le silence sur la liaison présumée.

La Maison Blanche répète que le président a démenti fermement l'existence d'une relation intime avec Mme Clifford, 38 ans, qui a proposé lundi de rembourser les 130.000 dollars touchés en 2016 en échange de son silence.

Elle a aussi demandé le droit de publier les SMS échangés avec M. Trump, des photos et des vidéos relatives à cette relation, d'après une lettre envoyée à Michael Cohen, avocat du milliardaire.

"Je pense qu'il est temps qu'elle raconte son histoire et que le public puisse décider qui dit la vérité", a déclaré M. Avenatti la semaine dernière.

Mme Clifford a par ailleurs demandé à ce que la juge Elizabeth Feffer en charge de son litige avec M. Trump soit remplacée, faisant état d'un conflit d'intérêt car la magistrate cherche à se faire nommer dans un tribunal fédéral.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/09/2018

                                                                         23…

Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 24/09/2018

Potentiel de croissance annuelle de l'EBITDA sous-jacent à moyen terme de 6 à 9 %, à périmètre et change constants, et potentiel de croissance du free cash…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…