En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 847.02 PTS
+0.85 %
4 822.0
+0.50 %
SBF 120 PTS
3 839.58
+0.51 %
DAX PTS
10 819.38
+0.36 %
Dowjones PTS
24 370.24
-0.22 %
6 704.24
+0.00 %
1.132
+0.02 %

Audience avancée pour Weinstein, difficultés possibles pour l'accusation

| AFP | 243 | Aucun vote sur cette news
Harvey Weinstein (g) et son avocat Ben Brafman, le 5 juin 2018 à New York
Harvey Weinstein (g) et son avocat Ben Brafman, le 5 juin 2018 à New York ( Don EMMERT / AFP/Archives )

La prochaine audience dans l'affaire Harvey Weinstein a été avancée à la semaine prochaine, un changement de calendrier qui pourrait témoigner de difficultés inattendues pour l'accusation, selon plusieurs médias.

Une porte-parole de Ben Brafman, l'avocat d'Harvey Weinstein, a indiqué que la prochaine audience aurait lieu le 11 octobre, et non le 8 novembre comme initialement prévu, dans les poursuites pour viol et agressions sexuelles contre l'ex-producteur de cinéma.

Accusé d'abus sexuels par une centaine de femmes et devenu pour beaucoup l'incarnation du prédateur sexuel, il a été inculpé en mai à New York pour des agressions sur trois femmes --un viol en mars 2013 et des fellations forcées en 2004 et en 2006--. Il risque la prison à vie.

Contacté par l'AFP, le bureau du procureur de Manhattan n'a pas immédiatement confirmé ce changement. La porte-parole de M. Brafman a indiqué ne pouvoir donner aucune autre précision que la date de l'audience.

Selon certains médias américains, des doutes seraient apparus sur la crédibilité du témoignage d'une des trois femmes à l'origine de l'inculpation de M. Weinstein.

Selon le New York Post et le site spécialisé dans l'information sur les célébrités TMZ, citant des sources policières, le principal enquêteur de l'affaire au sein de la police new-yorkaise ferait désormais lui-même l'objet d'investigations pour n'avoir pas signalé au procureur un témoignage qui contredirait celui de Lucia Evans. Cette femme de 36 ans accuse Harvey Weinstein de fellation forcée quand elle était aspirante actrice en 2004.

Harvey Weinstein
Harvey Weinstein ( Gal ROMA / AFP )

Le témoin --un responsable de casting, selon TMZ-- aurait affirmé que Lucia Evans lui avait dit avoir fait une fellation au producteur hollywoodien pour obtenir un rôle, alors qu'elle a affirmé aux enquêteurs qu'il l'avait forcée.

La police new-yorkaise n'a pas immédiatement confirmé ces informations.

Si elles s'avéraient exactes, elles pourraient aller jusqu'à entraîner l'abandon des chefs d'inculpation liées à cette accusatrice, selon le New York Daily News.

M. Weinstein, 66 ans, a toujours assuré que ses relations sexuelles étaient consenties.

Son avocat demandait déjà l'abandon des poursuites liées aux allégations d'une autre femme --celle qui accuse son client de viol--, dont l'identité n'a pas été révélée.

Début août, le célèbre avocat --qui a obtenu l'abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire du Sofitel en 2011-- a versé au dossier des dizaines de courriels qu'elle a échangés avec Harvey Weinstein, semblant indiquer qu'ils avaient une liaison suivie et affaiblissant l'idée d'un rapport sexuel forcé.

Ces derniers développements interviennent un an exactement après la publication des premières accusations contre celui qui était alors un puissant producteur, catalyseur du mouvement #MeToo qui a fait chuter des hommes de pouvoir de tous les milieux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

L'USD/JPY reste soutenu par une ligne de tendance haussière

Publié le 12/12/2018

EOS imaging a annoncé le succès des opérations de règlement-livraison de l'augmentation de capital aux termes desquelles le capital social du spécialiste de l'imagerie médicale est de 261.304,07…

Publié le 12/12/2018

Plus forte hausse du CAC 40 avec une progression de 3,77% à 145,80 euros, Pernod Ricard bénéficie de l’offensive d’Elliott. Le fonds activiste a informé le groupe de vins et spiritueux…

Publié le 12/12/2018

Le fabricant de dispositifs médicaux Biocorp et Vari, filiale de l'allemand Lindal Group, fabricant de valves et mécanismes pour aérosols pharmaceutiques, ont signé un accord de commercialisation.…

Publié le 12/12/2018

Albioma, leader du solaire en Outre-mer, renforce sa présence en France métropolitaine par l'acquisition ce jour d'Eneco France. Créé en 2008 et fort d'un positionnement innovant dans…