En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 407.00 PTS
+0.51 %
5 397.0
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 333.65
+0.35 %
DAX PTS
12 377.44
+0.37 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
+0.00 %
1.152
+0.26 %

Uma Thurman, dernière actrice à accuser Harvey Weinstein d'agression

| AFP | 393 | Aucun vote sur cette news
Uma Thurman a pris la parole dans une interview publiée samedi par le New York Times pour raconter l'agression dont elle a été victime
Uma Thurman a pris la parole dans une interview publiée samedi par le New York Times pour raconter l'agression dont elle a été victime ( Anne-Christine POUJOULAT , ROBYN BECK / AFP/Archives )

Uma Thurman, égérie du réalisateur Quentin Tarantino et proche d'Harvey Weinstein, a rejoint la liste des actrices qui accusent le magnat déchu d'Hollywood d'agression, détaillant notamment sa colère et sa déception envers un producteur qui l'avait prise sous son aile.

L'actrice a pris la parole dans une interview publiée samedi par le New York Times pour raconter l'agression dont elle a été victime. Les faits se sont déroulés après la sortie de "Pulp Fiction" en 1994.

Après un rendez-vous de travail à Paris, qui avait pris une tournure équivoque quand Harvey Weinstein avait invité l'actrice dans sa chambre puis dans un sauna d'un hôtel, Uma Thurman avait retrouvé son producteur à Londres, également dans sa chambre d'hôtel.

"Il m'a poussée et a essayé de se jeter sur moi et de se déshabiller. Il a fait plein de choses désagréables", raconte-t-elle dans l'interview.

Peu après, Uma Thurman s'est rendue dans l'hôtel de son agresseur, pour lui faire face. Elle explique l'avoir alors mis en garde: "Si tu fais ce que tu m'as fait à d'autres personnes, tu vas ruiner ta carrière, ta réputation et perdre ta famille, je te le garantis".

"M. Weinstein reconnaît avoir fait des avances à Mme Thurman après avoir mal interprété son attitude à Paris. Il s'est immédiatement excusé", mais s'interroge aujourd'hui sur les raisons pour lesquelles Uma Thurman "a attendu 25 ans pour rendre publiques ces allégations", a réagi dans un communiqué une porte-parole de l'ancien producteur, qui suit actuellement une thérapie en Arizona.

Harvey Weinstein est "stupéfait et attristé", a assuré son avocat Ben Brafman dans un communiqué, ajoutant que les propos d'Uma Thurman dans le New York Times "sont examinés et vérifiés soigneusement avant de décider si une procédure légale à son encontre est appropriée".

Selon son amie Ilona Herman, qui l'avait accompagnée, Uma Thurman était bouillonnante de colère quand elle a quitté Harvey Weinstein à l'issue de leur discussion ce jour-là. Le producteur avait menacé de compromettre sa carrière.

"Je me sens si mal pour toutes les femmes attaquées après moi", poursuit l'actrice de 47 ans dans l'interview, comparant ces victimes à "des agneaux entrant dans l'abattoir".

"Uma Thurman a vu notre industrie de l'intérieur depuis 30 ans. J'ai beaucoup de respect pour elle. Elle est une guerrière", a commenté l'actrice Jessica Chastain, tandis que Reese Witherspoon a évoqué un témoignage "profondément bouleversant".

- 'Il a essayé de me tuer' -

Robert Rodriguez, Quentin Tarantino, Uma Thurman et Harvey Weinstein le 7 avril 2004 à Los Angeles
Robert Rodriguez, Quentin Tarantino, Uma Thurman et Harvey Weinstein le 7 avril 2004 à Los Angeles ( Kevin Winter / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Deux des plus gros succès d'Uma Thurman, "Pulp Fiction" et "Kill Bill", ont été réalisés par Tarantino et produit par Weinstein, alors que le duo était à l'époque l'un des plus puissants d'Hollywood.

Uma Thurman a par la suite raconté l'agression dont elle a été victime à Tarantino, sans qu'il ne la prenne au sérieux. "Il a dû mettre ça de côté en se disant +Oh pauvre Harvey, il essaie d'avoir des filles trop bien pour lui+".

Ce n'est qu'en 2001, lorsqu'elle a insisté, dérangée par la présence de Weinstein lors du Festival de Cannes, que le cinéaste a réalisé la gravité des faits reprochés à son producteur. "Il a compris, il a parlé à Harvey".

Le fondateur de Miramax a alors présenté ses excuses à la comédienne. "Son regard a changé, l'agressivité s'est transformée en honte".

Les agissements de Tarantino lors du tournage de "Kill Bill: Vol. 2" (2004) sont également dénoncés par Uma Thurman, qui décrit un comportement violent, à la limite du sadisme. L'actrice ne souhaitait pas conduire elle-même la voiture bleue dans une célèbre scène où elle retrouve Bill, un membre de l'équipe de tournage l'ayant prévenue que le véhicule était en mauvais état.

Refusant de faire appel à une cascadeuse, le réalisateur a forcé la star à conduire la voiture, à toute vitesse. Uma Thurman a eu un violent accident, où elle a cru perdre l'usage de ses jambes. A ce jour, elle explique sentir encore des douleurs dans son cou et ses genoux. "On a eu une énorme engueulade, je l'ai accusé d'essayer de me tuer".

Le metteur en scène multi-oscarisé a expliqué en octobre avoir été au courant depuis de longues années des agissements de Harvey Weinstein, maintenant accusé de harcèlement sexuel, agressions ou de viols par une centaine de femmes. "J'en savais suffisamment pour réagir plus que ce que j'ai fait", a-t-il reconnu.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

Ramsay Générale de Santé, leader de l'hospitalisation privée en France avec 121 établissements de santé répartis dans l'Hexagone, annonce...

Publié le 21/08/2018

Année de transition

Publié le 21/08/2018

Adocia (+5,45% à 17,80 euros) affiche la plus forte progression du marché SRD après avoir remporté une première manche dans une procédure engagée à l’encontre d’Eli Lilly & Company. Le…

Publié le 21/08/2018

Genkyotex a annoncé avoir obtenu un financement d’un montant nominal pouvant atteindre 7,5 millions d'euros par émission d’obligations convertibles en actions assorties de bons de souscription…

Publié le 21/08/2018

La Banque centrale européenne (BCE) a infligé une sanction pécuniaire administrative d'un montant de 4,3 millions d’euros à Crédit Agricole S.A.. La sanction a été imposée à la banque pour…