5 501.88 PTS
-
5 514.00
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 405.23
-
DAX PTS
13 010.55
-0.74 %
Dowjones PTS
25 090.48
-0.34 %
7 255.76
-0.33 %
Nikkei PTS
22 749.20
-0.45 %

Trois mois après son retour sur Terre, Thomas Pesquet rêve de retourner dans l'espace

| AFP | 214 | Aucun vote sur cette news
L'astronaute Thomas Pesquet au Bourget le 19 juin 2017
L'astronaute Thomas Pesquet au Bourget le 19 juin 2017 ( ERIC PIERMONT / AFP/Archives )

Trois mois après son retour sur Terre, le spationaute français Thomas Pesquet rêve toujours de retourner dans l'espace et croit fermement à la perspective d'une mission humaine sur Mars.

"Il n'y a rien sur le papier (mais) la station spatiale est là jusqu'en 2024 au moins", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de l'aéronautique et de l'espace.

"Les gens sont désignés sur les vols jusqu'en 2019, donc à partir de 2020, on verra. Si quelqu'un a envie de mettre mon nom sur un vol, je ne vais pas m'opposer à ça", a-t-il ajouté.

Revenu sur Terre le 2 juin dernier après une mission de six mois dans l'espace sur la Station spatiale internationale (ISS) pour le compte de l'Agence spatiale européenne (ESA), Thomas Pesquet a subi une batterie d'examens avant de prendre des vacances.

"J'ai bien récupéré. Revenir de l'espace, ce n'est pas facile. Ce sont les premières heures qui sont les plus difficiles, puis tout revient très, très rapidement", a-t-il raconté.

Ce n'est que le 5 août, soit deux mois après son retour sur Terre, qu'il a pu prendre des vacances, l'occasion de retrouver ses proches et sa famille après des années d'entraînement en vue de sa mission dans l'espace.

"J'ai pu prendre deux semaines et demi, trois semaines de vacances au mois d'août", ce que je n'avais pas fait "depuis 2003", a-t-il dit. "J'attaque la rentrée en pleine forme."

Thomas Pesquet, qui est retourné lundi au centre des astronautes, entend à présent "aller à la rencontre des jeunes" qui se sont passionnés pour son aventure. Il a notamment comme projet de faire un livre de photos et "peut-être de raconter toute cette histoire sous forme écrite", avant de reprendre l'entrainement.

Il est également revenu sur ses deux sorties dans l'espace, moments forts de sa mission. "Les sorties, c'est vrai que c'est un peu le rêve dans le rêve. Aller dans l'espace, c'est formidable, mais sortir soi-même de la station, devenir son propre vaisseau spatial, ce sont des sensations incroyables."

"Ca s'est bien passé. Si je retourne dans l'espace, j'aurais peut-être la chance d'en faire encore plus", a-t-il confessé.

Interrogé sur une éventuelle mission humaine sur la planète Mars, Thomas Pesquet a assuré y croire. "Je suis persuadé que nous verrons des gens sur Mars de mon vivant", a déclaré le spationaute de 39 ans.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/06/2018

Le contrat de Délégation de service public prévoit dans cette situation le paiement des pertes supportées par le concessionnaire soit 150 ME à fin 2017...

Publié le 15/06/2018

De nouveaux administrateurs...

Publié le 15/06/2018

Retour d'assemblée générale ABC arbitrage...

Publié le 15/06/2018

Le géants des concessions et du BTP aurait d'ores et déjà contacté des investisseurs en vue de la privatisation d'ADP, selon des sources citées par l'agence 'Reuters'.

Publié le 15/06/2018

Le prix d'émission des actions nouvelles a été fixé à 108,58 euros...