5 114.15 PTS
+0.00 %
5 104.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 088.40
+0.00 %
DAX PTS
12 165.19
-0.31 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 449.08
-0.11 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Calomnie ou agression? Taylor Swift au procès qui l'oppose à un DJ

| AFP | 230 | 3 par 1 internautes
La pop-star américaine Taylor Swift à Houston (Texas), le 22 octobre 2016 à Austin, Texas
La pop-star américaine Taylor Swift à Houston (Texas), le 22 octobre 2016 à Austin, Texas ( SUZANNE CORDEIRO / AFP/Archives )

Calomnie ayant mené à un licenciement abusif ou agression sexuelle? La pop-star américaine Taylor Swift se trouvait mardi dans un tribunal de Denver pour assister au procès civil qui l'oppose à un DJ qu'elle accuse de lui avoir attrapé les fesses.

En costume sombre sur une chemise bleutée, la chanteuse de 27 ans et sa mère Andrea Swift --conduites dans la salle d'audience par une entrée dérobée-- ont assisté au tribunal fédéral de Denver (ouest des Etats-Unis), à la sélection des huit jurés, aux remarques liminaires puis au témoignage à la barre de l'animateur David Mueller.

Ce dernier a retracé sa carrière à la radio puis sa brève rencontre avec la chanteuse le 2 juin 2013, lorsqu'elle avait 23 ans.

Il s'était rendu à cette rencontre avec l'icône blonde à l'invitation du directeur de la radio où il travaillait, Eddie Haskell. M. Mueller a admis avoir touché Taylor Swift pendant que lui et sa petite-amie Shannon Melcher posaient avec elle.

"J'avais ma main étendue, paume baissée. Ma main est entrée en contact avec son corps", a-t-il relaté. "J'ai pensé que c'était sa cage thoracique", a-t-il ajouté, excluant catégoriquement avoir pu toucher son postérieur.

Un panneau dirige le public avant le début du procès pour attouchement auquel assiste la chanteuse Taylor Swift à Denver dans le Colorado (ouest) le 7 août 2017
Un panneau dirige le public avant le début du procès pour attouchement auquel assiste la chanteuse Taylor Swift à Denver dans le Colorado (ouest) le 7 août 2017 ( Joe Mahoney / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Peu après avoir quitté le stand de photos du Pepsi Center où Taylor Swift s'apprêtait à donner un concert, les agents de sécurité de la chanteuse l'ont interpelé à propos de l'incident et l'ont fait sortir avec sa petite-amie de la salle de spectacle.

D'après lui, c'est son patron Eddie Haskell qui aurait attrapé les fesses de la chanteuse en posant avec elle --il s'en serait vanté auprès de lui--, déclarant qu'elle devait porter des shorts de cycliste sous sa tenue de scène.

L'ex-adolescente vedette, qui s'est faite connaître en devenant une prodige de la "country music", a poursuivi l'animateur radio en octobre 2015 pour agression sexuelle.

- Limogé -

M. Mueller avait été le premier à lancer les hostilités en portant plainte contre l'artiste un mois plus tôt: il affirmait que son manager avait appelé les dirigeants de la radio Kygo au lendemain de l'incident, et avait demandé à ce qu'il soit sanctionné.

Le DJ a été limogé dès le 4 juin. Il demande 3 millions de dollars pour perte de revenus et dommages et intérêts.

Dans ses remarques liminaires, Gabriel MacFarland, qui représente David Mueller, a décrit l'incident comme reposant sur des allégations vagues, un "elle dit - il dit".

Ce à quoi l'avocat de la chanteuse, Doug Baldridge, a répliqué: "Ce n'était pas seulement un geste déplacé. C'était une agression".

D'après M. Baldridge, quatre des sept membres de l'équipe de la chanteuse présents dans la pièce où la fameuse séance photo a eu lieu ont su immédiatement que quelque chose d'anormal s'était produit.

M. Mueller, qui avait 51 ans à l'époque des faits, a changé son récit sept fois alors que "ce camp-ci n'a jamais modifié sa version", a encore insisté l'avocat.

Il a aussi affirmé que l'animateur radio avait détruit cinq ordinateurs et téléphones portables qui auraient pu contenir des enregistrements de son entretien avec ses patrons de Kygo, qui s'est soldé par son licenciement, et que cette discussion aurait pu inclure des références à d'autres doléances de ses employeurs.

Les autorités avaient craint que le procès n'attire des hordes de fans mais seule une poignée d'aficionados de la star étaient présents dans la salle d'audience.

"Je suis une énorme fan de Taylor Swift. C'est un énorme événement et je suis très excitée d'y prendre part", a déclaré à l'AFP Jacquelyn Evans, 32 ans.

L'un des éléments clé du procès devrait être l'examen par le jury d'une photo publiée par le site d'informations sur les célébrités TMZ, placée sous scellé depuis: on y voit la musicienne poser entre M. Mueller et Shannon Melcher. La main du DJ est au niveau du postérieur de la pop-star, sans qu'il soit absolument évident qu'elle le touche.

L'auteure de tubes comme "Shake it off" ou "Bad Blood" ne demande qu'un dollar symbolique et affirme qu'un verdict en sa faveur servira d'exemple aux autres femmes qui pourraient craindre d'aller en justice pour de similaires agressions.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 15/08/2017

Taylor Swift had previously accused Spotify of devaluing artists by essentially giving music away for free ( SUZANNE CORDEIRO / AFP/Archives )Après les larmes, la victoire: un tribunal de Denver…

Publié le 11/08/2017

La chanteuse Taylor Swift lors d'un concert en 2016 Austin, Texas ( SUZANNE CORDEIRO / AFP/Archives )"Il m'a bien attrapé" les fesses, "longuement". La superstar Taylor Swift a été catégorique…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS