En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 949.39 PTS
-0.72 %
4 944.5
-0.51 %
SBF 120 PTS
3 957.83
-0.51 %
DAX PTS
11 168.55
-0.68 %
Dowjones PTS
25 017.44
-1.56 %
6 642.92
+0.00 %
1.145
+0.01 %

Tacles contre Trump, vie privée, Michelle Obama se confie dans ses mémoires

| AFP | 417 | 4 par 1 internautes
Michelle Obama à Las Vegas, le 23 septembre 2018
Michelle Obama à Las Vegas, le 23 septembre 2018 ( Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )

Dans ses mémoires, Michelle Obama confie ses difficultés à tomber enceinte, son désintérêt de la politique et l'impossibilité pour l'ancienne Première dame américaine de pardonner à Donald Trump la polémique sur la citoyenneté de son mari, selon des extraits de son livre.

Dans "Becoming" ("Devenir"), à paraître mardi, la native de Chicago se dit surprise que tant de femmes américaines aient voté pour le "misogyne" Trump, plutôt qu'Hillary Clinton en 2016.

Michelle Obama, 54 ans, ne cache pas le choc ressenti lorsqu'elle a entendu l'enregistrement de Donald Trump dans lequel il se vantait de pouvoir "attraper les femmes par la chatte". Elle évoque alors son "corps (qui) tremblait de colère".

L'extrait le plus marquant dans ces attaques en règle contre le locataire de la Maison Blanche? Elle ne lui "pardonnera jamais" la polémique sur le lieu de naissance de son mari.

Le milliardaire new-yorkais est l'un de ceux à avoir suggéré, à plusieurs reprises, que l'ancien sénateur de Chicago était né au Kenya et non aux Etats-Unis. Une façon de remettre en cause la légitimité du mandat du président Obama, la fonction suprême étant réservée aux personnes nées sur le sol américain.

C'était "fou et mesquin, bien sûr, le sectarisme et la xénophobie sont à peine dissimulés", tacle la première "First Lady" noire de l'histoire américaine.

"Et si quelqu'un d'instable avait chargé un pistolet et était venu à Washington? Et si cette personne s'en était prise à nos filles?", accuse-t-elle, dans de premiers extraits diffusés vendredi par la chaîne ABC et le Washington Post.

Donald Trump s'adresse à des journalistes avant de s'envoler pour la France, le 9 novembre 2018
Donald Trump s'adresse à des journalistes avant de s'envoler pour la France, le 9 novembre 2018 ( NICHOLAS KAMM / AFP )

"Donald Trump, avec ses insinuations bruyantes et irresponsables, a mis en danger ma famille. Et pour ça, je ne lui pardonnerai jamais".

La réponse du président républicain n'a pas tardé.

"Michelle Obama a été payée très cher pour écrire un livre et ils insistent toujours pour que vous sortiez des polémiques", a-t-il lancé à des journalistes avant de s'envoler pour la France pour les commémorations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

- Une fausse couche -

Dans ses mémoires de 426 pages, l'avocate se livre aussi sur sa vie intime, évoquant sa fausse couche il y a une vingtaine d'années.

L'ancienne Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, le 5 mai 2018 à Los Angeles
L'ancienne Première dame des Etats-Unis, Michelle Obama, le 5 mai 2018 à Los Angeles ( CHRIS DELMAS / AFP )

"C'était comme si j'avais échoué, je ne savais pas que les fausses couches étaient si fréquentes parce qu'on n'en parle pas", a déclaré la quinquagénaire, dans des extraits d'une interview à la chaîne ABC pour présenter son ouvrage. "Nous sommes confrontées à notre propre douleur, pensant d'une certaine manière que nous sommes brisées".

Et l'épouse du 44e président des Etats-Unis d'ajouter: "C'est l'une des raisons pour lesquelles je pense que c'est important de dire aux jeunes mères que les fausses couches arrivent".

Dans son livre, elle raconte aussi que leurs deux filles, Malia, 20 ans, et Sasha, 17 ans, sont venues au monde grâce à la fécondation in vitro.

"L'horloge biologique est réelle", "parce que la production d'ovules est limitée", confie-t-elle à ABC. "Je l'ai réalisé quand j'avais 34 et 35 ans. Nous avons eu besoin de faire appel à la fécondation in vitro".

Son mariage n'a pas toujours été un long fleuve tranquille, contrairement à l'image de couple parfait véhiculé par les Obama. L'ancienne Première dame révèle avoir suivi une thérapie de couple avec son mari.

"Je connais beaucoup de jeunes couples en difficulté, et qui pensent que d'une certaine manière il y a quelque chose qui ne va pas chez eux. Et je veux qu'ils sachent que Michelle et Barack Obama, qui ont un mariage phénoménal et qui s'aiment, nous travaillons sur notre couple", précise-t-elle dans l'extrait de l'entretien à ABC qui sera diffusé dimanche.

En revanche, peu de chance de voir une Michelle Obama présidente.

"Je n'ai jamais été une fan de politique et mon expérience ces dix dernières années n'a pas fait beaucoup pour changer ça. Je continue à être découragée par la méchanceté", écrit-elle dans ses mémoires, dont la promotion ne fait que commencer.

Michelle Obama, qui vit encore à Washington, a donné rendez-vous chez elle, à Chicago, pour le lancement officiel de son livre, mardi 13 novembre.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/11/2018

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et le Comité de Protection des Personnes (CPP) ont donné leur autorisation pour démarrer un nouvel essai…

Publié le 20/11/2018

Par courriers reçus le 19 novembre 2018 par l'AMF, la société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius Biocapital Holdings, agissant pour le compte...

Publié le 20/11/2018

DBV Technologies a présenté au Congrès Scientifique Annuel 2018 de l'American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI) du 15 au 19 novembre 2018 à Seattle, des données relatives à…

Publié le 20/11/2018

Implanet, société de technologies médicales spécialisée dans les implants vertébraux et les implants de chirurgies du genou, annonce l'obtention du marquage CE pour la solution Jazz Cap System,…

Publié le 20/11/2018

Wallix lance une campagne de recrutement portant sur une cinquantaine de postes. Pour cela, l’éditeur de logiciels de cybersécurité a nommé Delphine Schoffler au poste de Directrice des…