En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 068.85 PTS
-0.65 %
5 071.00
-0.60 %
SBF 120 PTS
4 054.92
-0.59 %
DAX PTS
11 412.53
-0.52 %
Dowjones PTS
25 106.78
-0.71 %
6 777.28
-0.79 %
1.130
+0.08 %

Succession: Jean-Michel Jarre porte son cas devant la CEDH

| AFP | 680 | 3 par 2 internautes
Jean-Michel Jarre le 23 avril 2018 à Los Angeles
Jean-Michel Jarre le 23 avril 2018 à Los Angeles ( VALERIE MACON / AFP/Archives )

Le musicien Jean-Michel Jarre a saisi la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), après une décision de la justice française le privant de l'héritage de son père, Maurice Jarre, lauréat de trois oscars pour la musique des films "Lawrence d'Arabie", "Docteur Jivago" et "La route des Indes".

"Ma soeur Stéfanie et moi portons notre cas devant la Cour européenne des droits de l’homme, pour manquement au respect des droits de la famille et pour atteinte excessive à notre sécurité juridique", écrit le pionnier de la musique électro dans une tribune à paraître vendredi dans le Parisien (Weekend).

"La requête Jarre/France a été introduite le 21 mars 2018", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la CEDH, basée à Strasbourg.

Une requête semblable des enfants de Michel Colombier, arrangeur de Serge Gainsbourg ou Madonna, a également été introduite en mars. Ce type de requête est "inédit" pour la CEDH, a précisé le porte-parole de l'institution, dont les procédures durent généralement aux alentours de trois ou quatre ans.

Cette succession contestée de Maurice Jarre était apparue au grand jour au début de la bataille judiciaire autour de l'héritage de Johnny Hallyday, entre sa veuve et les deux aînés de la rock-star qui contestent le testament américain de leur père les ayant déshérités en vertu de la loi californienne.

En septembre 2017, la Cour de cassation, avait décidé, dans une affaire présentant de nombreuses analogies, de déshériter Jean-Michel Jarre et sa soeur, sachant que leur père avait organisé sa succession selon le droit californien.

Décédé en 2009, Maurice Jarre avait légué tous ses biens à sa dernière épouse via un "family trust", une structure juridique prévue par le droit californien.

"Le droit des héritiers n’est pas seulement une affaire d’argent, il touche des domaines bien plus importants que sont la protection des liens familiaux et, pour les créateurs, le droit moral des artistes", avance Jean-Michel Jarre, dans sa tribune.

"L’interdiction d’avoir accès, si on le désire, à une photo, à un effet personnel de son père ou de sa mère. Voilà ce qui est choquant", déplore le musicien de 69 ans.

Parmi les arguments avancés, il insiste également sur le manque à gagner pour l'Etat français lié aux successions reposant sur des "montages juridiques" à l'étranger ainsi que la succession sur le plan artistique.

"Il y a aussi ces dizaines de demandes d’utilisation des oeuvres de notre père qui arrivent chez moi et qui resteront sans réponse", dénonce-t-il.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

Chargeurs a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 10,9% à 134,1 millions d'euros au troisième trimestre, dans un contexte intégrant un pic d'activité en juin 2018, l'accélération de la…

Publié le 14/11/2018

Le Groupe Bastide a réalisé un chiffre d’affaires de 79,4 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018-2019. Ce chiffre ressort en hausse de 28,6% en données publiées et de 6,4% en…

Publié le 14/11/2018

Voltalia a signé un contrat privé de vente d'électricité avec le brésilien BRF, l'un des leaders mondiaux de l'agroalimentaire avec 100 000 employés dans 140 pays. Ce nouveau contrat va…

Publié le 14/11/2018

Eiffage, au travers de sa filiale Eiffage Construction, annonce la signature avec la Socomix, d ‘un nouveau contrat pour la rénovation de l’hôtel du Palais à Biarritz, pour un montant de 33…

Publié le 14/11/2018

Au 30 septembre 2018, Chargeurs réalise un chiffre d'affaires cumulé de 421,3 ME, en croissance de 4,6%, avec un impact organique positif de 2,5%,...