En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.70 PTS
-0.38 %
5 413.00
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 336.55
-0.23 %
DAX PTS
12 576.64
+0.29 %
Dowjones PTS
25 033.38
+0.06 %
7 379.07
+0.04 %
Nikkei PTS
22 597.35
+1.85 %

Stéphane Bern suggère de faire payer l'entrée des cathédrales

| AFP | 304 | Aucun vote sur cette news
Le journaliste Stéphane Bern à Port-Marly, près de Paris, le 16 septembre 2017
Le journaliste Stéphane Bern à Port-Marly, près de Paris, le 16 septembre 2017 ( LUDOVIC MARIN / AFP/Archives )

Stéphane Bern, chargé d'une mission sur le patrimoine, a suggéré de faire payer l'entrée des cathédrales pour entretenir ces monuments, idée que l'Eglise de France a rejetée lundi en soulignant qu'ils étaient "avant tout" des "lieux de prière et de culte dont l'accès doit être libre".

"Il faut d'urgence faire payer l'entrée des cathédrales. On est le seul pays où leur accès est gratuit. Une ville comme Paris n'a plus les moyens d'entretenir son patrimoine religieux", a dit dans Le Parisien Week-End daté de vendredi l'animateur de télévision, chargé par le président Emmanuel Macron d'une mission sur la sauvegarde du patrimoine.

La proposition était très commentée lundi sur les réseaux sociaux, la sénatrice UDI Nathalie Goulet y voyant "une violation de la loi de 1905" séparant les Eglises et l'Etat. L'article 17 de la loi dispose en effet que "la visite des édifices et l'exposition des objets mobiliers classés (...) ne pourront donner lieu à aucune taxe ni redevance".

En réponse à ce tweet, Stéphane Bern a nuancé ses propos sur le même réseau social. "Je suggérais de faire payer l'entrée de Notre-Dame aux visiteurs touristiques - qui empêchent du reste les croyants de se recueillir - en dehors des heures où s'y rendent les fidèles. On a déformé cette suggestion qui émane de l'Observatoire du patrimoine religieux", une association militant pour la rénovation et contre la destruction des édifices cultuels, a-t-il dit.

Dans un communiqué mis en ligne lundi sur son site internet, la Conférence des évêques de France (CEF) a souligné que "les cathédrales, alors même qu'elles font partie du patrimoine culturel de la France, sont avant tout des lieux de prière et de culte dont l'accès doit être libre".

"En notre époque de bruit et de tribulations, les cathédrales constituent des lieux de paix et d'intériorité, proposés à tous", a dit la CEF. "Rendre leur accès payant entamerait la dimension de gratuité que comporte la proposition de la foi, la rencontre avec Dieu", estime-t-elle.

L'Etat est propriétaire de près de 90 cathédrales catholiques, dont Notre-Dame de Paris, l'un des monuments historiques les plus visités d'Europe qui accueille environ 13 millions de fidèles et touristes chaque année. A Notre-Dame, seule la visite des tours et de la galerie surplombant la cathédrale est payante, l'accès étant géré par le Centre des monuments nationaux.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

LES SUMMER DAYS

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 16 juillet 2018

CODE OFFRE : SUMMER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

"Immersion en pleine nature"...

Publié le 16/07/2018

Activité toujours en berne

Publié le 16/07/2018

Belle histoire...

Publié le 16/07/2018

Blockchain Game Summit...

Publié le 16/07/2018

  Information relative au nombre d'actions et de droits de vote prévue par l'article 223-16 du règlement général de l'Autorité des marchés…