En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-0.15 %
4 836.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
3 859.34
-0.23 %
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.18 %
1.138
+0.05 %

Sept mois après, Weinstein prêt à se livrer à la justice à New York

| AFP | 345 | Aucun vote sur cette news
Le producteur américain Harvey Weinstein, le 23 mai 2017 à Antibes
Le producteur américain Harvey Weinstein, le 23 mai 2017 à Antibes ( Yann COATSALIOU / AFP/Archives )

Sept mois après les premières accusations d'abus sexuels contre lui, l'ancien producteur de cinéma Harvey Weinstein va se livrer à la justice new-yokaise vendredi et être inculpé, ont annoncé jeudi plusieurs médias américains, à la joie de plusieurs figures du mouvement #MeToo.

Ni la police, ni le procureur de Manhattan n'ont confirmé ces informations. Aucun détail n'a été donné sur l'heure de son inculpation vendredi, qui devrait être suivie par des caméras du monde entier.

L'avocat de M. Weinstein, le célèbre Ben Brafman, qui avait obtenu l'abandon des poursuites contre Dominique Strauss-Kahn, alors patron du FMI, dans l'affaire du Sofitel en 2011, a décliné tout commentaire.

M. Weinstein a toujours nié avoir eu des rapports sexuels "non consentis".

Depuis les premières révélations contre lui à l'automne 2017, plus d'une centaine de femmes, dont les actrices Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow, Rose McGowan ou Asia Argento, ont affirmé qu'il avait abusé d'elles sexuellement, des accusations qui vont du harcèlement au viol.

De nombreuses plaintes ont été déposées au civil, à New York et Los Angeles, mais son inculpation vendredi serait la première contre le producteur multi-oscarisé, exclu de l'Académie des arts et sciences du cinéma --qui décerne les Oscars-- à la suite de ces accusations.

- "Un pas vers la justice" -

"J'avais perdu espoir de voir notre violeur rendre des comptes devant les tribunaux", a déclaré Rose McGowan jeudi soir. "Aujourd'hui, nous avons fait un pas de plus vers la justice".

"C'est super cathartique pour beaucoup de victimes", a réagi Tarana Burke, fondatrice du #MeToo. "Nous assistons peut-être à un changement dans la façon dont les affaires de violences sexuelles sont traitées".

Au fil des révélations publiées par le New York Times et le New Yorker --récompensés par le prix Pulitzer pour leurs enquêtes--, il est apparu que Weinstein --longtemps vénéré pour avoir promu un cinéma original incarné par des réalisateurs comme Quentin Tarantino-- avait usé de son pouvoir pour obliger de jeunes actrices ou aspirantes actrices à céder à ses fantasmes sexuels, se faisant parfois aider par ses employés et achetant le silence de certaines victimes via des accords de confidentialité.

Harvey Weinstein
Harvey Weinstein ( Gal ROMA / AFP )

Selon certains médias, le producteur de 66 ans --qui a disparu dès les premières révélations le concernant, officiellement pour suivre un traitement contre les addictions sexuelles dans l'Arizona-- devrait être inculpé vendredi à la fois pour viol, sur une femme dont le nom n'a pas été précisée, et pour avoir forcé une jeune actrice, Lucia Evans, à lui faire une fellation en 2004.

La police new-yorkaise avait dans le passé indiqué enquêter sur une accusation de l'actrice Paz de la Huerta, pour un viol présumé en 2010. Weinstein faisait aussi l'objet d'enquêtes à Los Angeles et Londres.

Une remise en liberté sous caution après l'inculpation vendredi aurait déjà été négociée avec ses avocats, moyennant un million de dollars de caution, le port d'un bracelet électronique, et la remise de son passeport, selon le New York Times.

- Effet Bombe -

Depuis mars, la pression montait sur le procureur de Manhattan Cyrus Vance montait pour qu'il inculpe.

Le mouvement "Time's Up", fondé pour aider les victimes de harcèlement ou d'agressions sexuelles, avait notamment poussé le procureur de l'Etat de New York à lancer "un examen indépendant" des raisons pour lesquelles M. Vance n'avait pas encore engagé de poursuites.

Cet élu démocrate, très critiqué en 2011 pour avoir jeté l'éponge face à M. Strauss-Kahn, était accusé de reculer devant une bataille judiciaire difficile.

Car même si l'ancien producteur est inculpé vendredi, sa culpabilité est loin d'être acquise, d'autant que son avocat, réputé pour être un des meilleurs de New-York, "va se battre très dur", a expliqué l'avocate Julie Rendelman, spécialiste de ce genre d'affaires.

Les procureurs hésitent souvent à inculper, faute de preuves matérielles du non-consentement de la victime présumée, surtout pour une affaire qui remonte à plusieurs années.

Ils redoutent que la défense ne sape la crédibilité de l'accusatrice, comme ce fut le cas dans la saga judiciaire contre l'ex-légende de la télévision américaine Bill Cosby, jugé coupable d'agression sexuelle au terme d'un second procès fin avril.

Les informations sur une inculpation imminente sont sorties jeudi après que le Wall Street Journal eut annoncé que le procureur fédéral de Manhattan enquêtait désormais lui aussi sur des crimes sexuels présumés de Harvey Weinstein. Cela pourrait avoir convaincu Vance qu'il était temps d'agir.

Les révélations sur Weinstein ont eu l'effet d'une bombe, déclenchant le puissant mouvement anti-harcèlement #MeToo, qui a fait chuter ces derniers mois des dizaines d'hommes de pouvoir américains dans de nombreux secteurs, à commencer par le cinéma, les médias, mais aussi la mode, la musique ou la gastronomie.

L'affaire a encore éclaboussé la semaine dernière le festival de Cannes, où Asia Argento a prononcé un discours incendiaire, disant avoir été violée à Cannes par le producteur américain en 1997.

Même si la bataille judiciaire ne fait que commencer, Weinstein est depuis longtemps déchu.

The Weinstein Company, le studio co-fondé avec son frère Bob, a été attaqué en justice pour avoir toléré voire facilité le comportement de prédateur sexuel du producteur. Il a été mis en liquidation judiciaire.

La femme de M. Weinstein, Georgina Chapman, une styliste britannique ayant co-fondé la maison Marchesa et avec laquelle il a deux enfants, l'a quitté dès les premières révélations. Leur divorce est censé être imminent.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 23/01/2019

L'attaquant du Paris SG Neymar sort sur blessure lors du 16e de finale de Coupe de France face à Strasbourg au Parc des Princes le 23 janvier 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )Neymar est sorti sur…

Publié le 23/01/2019

L'attaquant argentin Gonzalo Higuain sous le maillot de l'AC Milan lors d'un match de Serie A face à la Spal à San Siro le 29 décembre 2018 ( Marco BERTORELLO / AFP/Archives )L'Argentin Gonzalo…

Publié le 23/01/2019

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe à Davos le 23 janvier 2019 ( Fabrice COFFRINI / AFP )Angela Merkel, Shinzo Abe, Wang Qishan: les leaders se sont livré mercredi à Davos à une défense…

Publié le 23/01/2019

L'acteur Alec Baldwin, le 23 janvier 2019 à Manhattan ( POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP )L'acteur Alec Baldwin a plaidé coupable mercredi de harcèlement et a accepté de suivre une…

Publié le 23/01/2019

Le maire de Bordeaux Alain Juppé lors d'une conférence de presse sur les conséquences économiques du mouvement des "gilets jaunes", le 23 janvier 2019 à Bordeaux ( MEHDI FEDOUACH / AFP )Le…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…