En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 442.31 PTS
+0.36 %
5 442.00
+0.37 %
SBF 120 PTS
4 356.10
+0.36 %
DAX PTS
12 760.49
+0.78 %
Dowjones PTS
25 135.14
+0.06 %
7 376.56
-0.37 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Sénégal: une chanteuse populaire écrouée pour "offense au chef de l'Etat"

| AFP | 330 | 3 par 1 internautes
La chanteuse sénégalaise  Amy Colle Dieng lors de l'inauguration d'une école à Dakar, le 17 mai 2017.
La chanteuse sénégalaise Amy Colle Dieng lors de l'inauguration d'une école à Dakar, le 17 mai 2017. ( Diop LE MAIRE / AFP/Archives )

Deux opposants sénégalais actifs sur la messagerie WhatsApp, dont la chanteuse populaire Amy Collé Dieng, ont été inculpés et placés en détention préventive pour "offense au chef de l'Etat et diffusion de fausses nouvelles", a-t-on appris mercredi de sources judiciaires.

Amy Collé Dieng, chanteuse de "mbalakh", musique sénégalaise basée sur les percussions qui a connu le succès il y a quelques années, avait été interpellée le 3 août à Dakar par la police.

Dans un enregistrement sonore partagé sur WhatsApp, en principe au sein d'un groupe fermé, la chanteuse de 39 ans s'était montrée favorable à l'ex-président Abdoulaye Wade (2000-2012), un des leaders de l'opposition lors des élections législatives du 30 juillet, et critique envers le président Macky Sall, dont la coalition venait de remporter ce scrutin.

Elle y accusait le chef de l'Etat sénégalais de "manoeuvrer dans l'ombre" pour accomplir ses desseins et d'être un "saï-saï" ("coquin" en langue wolof).

Elle lui reprochait également de n'avoir "rien fait dans le pays" depuis son élection en 2012 et d'avoir "volé les élections" du 30 juillet. Enfin, elle dénonçait la gestion par le pouvoir du scrutin, marqué par d'importants problèmes d'organisation.

Ses propos ont ensuite été largement diffusés par des sites d'informations sénégalais.

Après son interpellation, Amy Collé Dieng a affirmé que ses critiques n'étaient pas destinées à être rendues publiques, selon une source proche de l'enquête.

Après cinq jours de garde à vue, elle a été "inculpée mardi soir et placée sous mandat de dépôt", a déclaré mercredi à l'AFP l'un de ses avocats, Me Boubacar Barro.

Une deuxième personne, Amadou Seck, présentée par la presse locale comme l'administrateur du groupe WhatsApp, a également été placée en détention provisoire pour les mêmes chefs d'inculpation, selon une source proche du dossier.

Les deux inculpés risquent de six mois à deux ans de prison pour "offense au chef de l'Etat" et jusqu'à trois ans de réclusion pour "diffusion de fausses nouvelles", selon la loi sénégalaise.

Il s'agit d'une "une détention arbitraire", a dénoncé mercredi un autre avocat de la chanteuse, Me Ciré Clédor Ly, interrogé par l'AFP.

Dans la presse sénégalaise, l'avocat a appelé à la suppression du délit d'"offense au chef de l'Etat", évoquant une "infraction dont l'origine est monarchique et qui n'a pas sa place dans une société démocratique".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Alstom annonce qu’il a choisi le fabricant français de batteries Forsee Power pour équiper les bus électriques Aptis, dont les livraisons de série sont prévues à partir de 2019. En standard,…

Publié le 18/07/2018

ATR, une coentreprise entre Airbus et Leonardo, annonce que le transporteur brésilien Azul a renouvelé son contrat de maintenance globale (GMA) pour 10 ans. Ce nouveau contrat couvre la réparation,…

Publié le 18/07/2018

Merci les "millenials" ! Grâce à cette génération dorée comme la cadran d'une Breguet, Swatch group a réalisé un premier semestre record. Au premier semestre 2018, l’entreprise horlogère…

Publié le 18/07/2018

u prix catalogue, la commande atteint 5,3 milliards de dollars.

Publié le 18/07/2018

Singapore Airlines récupère son titre de meilleure compagnie au monde...