En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

"Quand une femme dit non, elle dit non" : tribune d'Isabelle Adjani dans le JDD

| AFP | 259 | Aucun vote sur cette news
Isabelle Adjani au Festival du film à Marrakech, le 9 décembre 2016
Isabelle Adjani au Festival du film à Marrakech, le 9 décembre 2016 ( FADEL SENNA / AFP/Archives )

L'actrice Isabelle Adjani dénonce dans une tribune parue dimanche dans le JDD le "système de prédation" révélé par le scandale Weinstein aux Etats-Unis, soulignant qu'"en France c'est autrement sournois" et que "quand une femme dit non, elle dit non".

"Pour la plupart des gens, si une actrice doit coucher pour y arriver, ça reste naturel, voire normal, selon l'idée qu'il faut bien donner un peu de soi quand on veut obtenir beaucoup", écrit l'actrice.

"Alors si un tycoon du cinéma comme Weinstein use et abuse de cette situation, ce n'est pas si grave ?", interroge-t-elle. "Donc quand le silence se brise, quand la parole se libère et qu'elle est enfin relayée (...) le scandale éclate et révèle de manière spectaculaire le système de prédation dans toute sa monstruosité", ajoute Isabelle Adjani.

"En France, c'est autrement sournois", souligne-t-elle, car "En France, il y a les trois G : galanterie, grivoiserie, goujaterie. Glisser de l'une à l'autre jusqu'à la violence en prétextant le jeu de la séduction est une des armes de défense des prédateurs et des harceleurs", constate-t-elle.

"Dans les maisons de production ou chez les décideurs, j'ai souvent entendu dire : +Toutes des salopes, toutes des putes de toute façon, ces actrices !"

"Mais ce n'est pas un jeu, et il est grand temps de rappeler que dans libertinage il y a liberté et que quand une femme dit non, elle dit non, que son corps lui appartient et qu'elle seule est libre d'en disposer".

"Laissons savoir à ces messieurs les harceleurs que les actrices, comme les ouvrières, les agricultrices ou les ingénieures, les commerciales ou les institutrices, les mamans ou les putains, sont toutes libres de baiser, libres d'avorter. Et libres de parler", conclut la comédienne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 20/06/2018

Virginie Calmels, ancienne vice-présidente du parti Les Républicains, le 17 mars 2018 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )Venue chercher ses affaires au siège des Républicains après son limogeage de…

Publié le 20/06/2018

La police allemande dit avoir déjoué un attentat à la bome à la ricine ( MICHELE TANTUSSI / AFP/Archives )Le chef de la police judiciaire allemande a indiqué mercredi qu'un attentat à la…

Publié le 20/06/2018

Engie va devoir restituer 120 millions d'euros au Luxembourg...

Publié le 20/06/2018

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Travert "espère convaincre" la semaine prochaine les sénateurs de réinstaurer un seuil de 20% de produits bio dans les cantines d'ici 2022, supprimé lors…

Publié le 19/06/2018

Le financement sera utilisé dans le cadre de sa stratégie de croissance externe...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.