En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
+0.00 %

"Quand une femme dit non, elle dit non" : tribune d'Isabelle Adjani dans le JDD

| AFP | 277 | Aucun vote sur cette news
Isabelle Adjani au Festival du film à Marrakech, le 9 décembre 2016
Isabelle Adjani au Festival du film à Marrakech, le 9 décembre 2016 ( FADEL SENNA / AFP/Archives )

L'actrice Isabelle Adjani dénonce dans une tribune parue dimanche dans le JDD le "système de prédation" révélé par le scandale Weinstein aux Etats-Unis, soulignant qu'"en France c'est autrement sournois" et que "quand une femme dit non, elle dit non".

"Pour la plupart des gens, si une actrice doit coucher pour y arriver, ça reste naturel, voire normal, selon l'idée qu'il faut bien donner un peu de soi quand on veut obtenir beaucoup", écrit l'actrice.

"Alors si un tycoon du cinéma comme Weinstein use et abuse de cette situation, ce n'est pas si grave ?", interroge-t-elle. "Donc quand le silence se brise, quand la parole se libère et qu'elle est enfin relayée (...) le scandale éclate et révèle de manière spectaculaire le système de prédation dans toute sa monstruosité", ajoute Isabelle Adjani.

"En France, c'est autrement sournois", souligne-t-elle, car "En France, il y a les trois G : galanterie, grivoiserie, goujaterie. Glisser de l'une à l'autre jusqu'à la violence en prétextant le jeu de la séduction est une des armes de défense des prédateurs et des harceleurs", constate-t-elle.

"Dans les maisons de production ou chez les décideurs, j'ai souvent entendu dire : +Toutes des salopes, toutes des putes de toute façon, ces actrices !"

"Mais ce n'est pas un jeu, et il est grand temps de rappeler que dans libertinage il y a liberté et que quand une femme dit non, elle dit non, que son corps lui appartient et qu'elle seule est libre d'en disposer".

"Laissons savoir à ces messieurs les harceleurs que les actrices, comme les ouvrières, les agricultrices ou les ingénieures, les commerciales ou les institutrices, les mamans ou les putains, sont toutes libres de baiser, libres d'avorter. Et libres de parler", conclut la comédienne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/09/2018

L'ONU entend réduire d'ici 2030 de 30% les décès prématurés dus à des maladies chroniques (cancers, maladies cardiovasculaires, diabète...), dites maladies non transmissibles ( SAUL LOEB /…

Publié le 19/09/2018

Morgan Stanley pense que le groupe devra lever 2,5 milliards de dollars

Publié le 17/09/2018

Le président de la République Emmanuel Macron le 17 septembre 2018 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP )"Arrêtez d'emmerder les retraités", a dit Emmanuel Macron à des collaborateurs, excluant de…

Publié le 17/09/2018

Covéa, premier actionnaire de la Scor avec 8,22% du capital, va-t-il réussir à prendre le contrôle du réassureur ? Après avoir vu sa première...

Publié le 16/09/2018

Le délégué général de la République en marche Christophe Castaner le 31 juillet 2018 au Sénat à Paris ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )L'exécutif et la majorité entendent "l'impatience"…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…