En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 810.74 PTS
-
4 808.00
-
SBF 120 PTS
3 832.83
+0.00 %
DAX PTS
10 931.24
-
Dowjones PTS
24 207.16
+0.59 %
6 668.56
+0.00 %
1.139
-0.07 %

Patrick Sébastien confirme s'être fait "virer" de France 2

| AFP | 531 | 4 par 2 internautes
Patrick Sébastien avec son double de cire au Musée Grévin, le 29 janvier 2014 à Paris
Patrick Sébastien avec son double de cire au Musée Grévin, le 29 janvier 2014 à Paris ( KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives )

"Je me suis fait virer": l'animateur du "Plus grand cabaret du monde" sur France 2 Patrick Sébastien a confirmé samedi soir qu'il ne serait pas reconduit à la rentrée 2019 par France Télévisions.

"On m'a fait plein de choses qui ont dû me pousser à partir (...). Au bout du compte ils y sont arrivés", a déclaré l'animateur-producteur de 64 ans dans l'émission de Thierry Ardisson, "Les Terriens du samedi", sur C8.

Il a dénoncé un manque de "respect" de la part de la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte.

"En 4 ans, je l'ai vue 10 minutes et quand je l'ai vue, elle ne savait pas que j'avais fait +Le Grand Bluff+", émission de 1992 qui détient le record de la plus forte audience jamais relevée en France pour un divertissement avec près de 17,5 millions de téléspectateurs et 74 % de part de marché, a-t-il poursuivi. "C'est comme le patron de la Fédération de tennis qui ne sait pas que Noah a gagné Roland-Garros".

Contactées par l'AFP, les porte-parole de France Télévisions et de France 2 se sont refusées à tout commentaire.

Selon l'animateur, il n'a pas été reçu par la direction. "On a convoqué ma femme qui est la directrice de ma boîte pour lui dire en cinq minutes que c'était fini".

Les jours de l'auteur et interprète de chansons festives comme "Le petit bonhomme en mousse", "Les sardines", "Une P'tite pipe hourra!", friand de grivoiseries, paraissaient comptés sur le service public depuis l'arrivée à la tête de France Télévisions de Delphine Ernotte.

Celle-ci, qui avait déclaré en 2015 "on a une télévision d'hommes blancs de plus de 50 ans et ça, il va falloir que ça change", a engagé un mouvement de renouvellement.

A la fin de son contrat, en juin, Patrick Sébastien va ainsi s'ajouter à la liste des figures "historiques" ayant quitté France Télévisions ces dernières années, de Julien Lepers à Gérard Holtz en passant par Daniel Bilalian, David Pujadas, Georges Pernoud ou William Leymergie.

L'animateur a également cité une étude sur lui réalisée par France 2 il y a un an qui a conclu: "+Patrick Sébastien fait de l'audience malgré tout grâce à son pouvoir contaminant+. Comme ça j'ai appris que j'étais un virus".

"J'ai quand même une dignité, je ne suis pas un paillasson, allez essuyer vos pieds ailleurs", a-t-il lancé.

L'animateur arrivé sur France 2 en 1996, avait déjà vu le nombre de ses premières parties de soirée réduites à trois "Plus Grand Cabaret du Monde" et quatre "Années bonheur".

De son vrai nom Patrick Boutot, le natif de Brive-la-Gaillarde avait démarré comme imitateur dans des cabarets dans les années 1970, avant d'entamer une longue carrière à la télévision.

Il revendique sa proximité avec la star de C8 Cyril Hanouna, auquel il a dédié une chanson en 2015 et qui a popularisé "Les sardines".

Dans les années 1980 et 1990, il est un des animateurs phares de TF1, où il présente plusieurs émissions de parodies ou de sketches ("Carnaval", "Sébastien c'est fou"...) et son plus grand succès "Le grand bluff", dans laquelle il trompe des animateurs de jeux de la Une grâce à des déguisements époustouflants.

Mais en 1995, il est condamné à une amende pour "provocation à la haine raciale" pour un sketch controversé diffusé dans son émission "Osons" : "casser du Noir", une parodie de "casser la voix", le tube de Patrick Bruel, dans laquelle il imitait Jean-Marie Le Pen.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse   Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social      Dijon, le 16 janvier 2019…

Publié le 16/01/2019

    Communiqué de Presse     Bilan semestriel du contrat de liquidité de Crossject au 31/12/2018      Dijon, le 16 janvier 2019     CROSSJECT (ISIN : FR0011716265 ;…

Publié le 16/01/2019

  Genève (Suisse) - le 15 janvier 2019 : WISeKey International Holding Ltd (WIHN.SW) (« WISeKey »), société de premier plan dans le domaine de la cybersécurité et…

Publié le 16/01/2019

Au titre de son premier trimestre 2018/2019, Manutan a affiché un chiffre d'affaires de 192,6 millions d'euros, une croissance de 2,9% par rapport au même trimestre de l'exercice précédent. "La…

Publié le 16/01/2019

Elis annonce avoir finalisé l’acquisition de 100 % de Metropolitana en Colombie. Le groupe, qui a réalisé en 2017 un chiffre d’affaires d’environ 4 millions d’euros, dispose de deux usines…