En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 313.73 PTS
-1.09 %
5 312.00
-1.00 %
SBF 120 PTS
4 266.88
-1.00 %
DAX PTS
12 524.13
-1.35 %
Dowjones PTS
24 471.95
-0.75 %
7 228.46
-0.72 %
Nikkei PTS
22 693.04
+0.61 %

Paradise Papers: Bono "écoeuré" d'être impliqué

| AFP | 384 | Aucun vote sur cette news
Le groupe U2 et son chef de file Bono lors d'un concert le 23 mai 2017 à Houston, au Texas
Le groupe U2 et son chef de file Bono lors d'un concert le 23 mai 2017 à Houston, au Texas ( SUZANNE CORDEIRO / AFP/Archives )

Bono, le leader du groupe de rock irlandais U2, s'est déclaré "totalement écoeuré" face aux accusations des "Paradise Papers" le liant à une entreprise lituanienne qui aurait fraudé le fisc, tout en se félicitant de ces révélations.

Selon ces "Paradise Papers", fruit de l'enquête au long cours des membres du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ), le rocker irlandais serait actionnaire d'une entreprise maltaise qui aurait elle même investi dans un centre commercial en Lituanie, via une holding lituanienne accusée d'avoir recouru à des techniques d'optimisation fiscale illégales.

Bono est "totalement écoeuré si même en tant qu'investisseur minoritaire et passif (...) son nom a pu être mêlé à quelque chose d'un tant soit peu illégal", a-t-il plaidé dans un communiqué transmis à la BBC et au journal britannique The Guardian.

Le chanteur de U2 affirme "qu'il avait obtenu l'assurance de la part des dirigeants de l'entreprise que celle-ci respectait totalement ses obligations fiscales".

"En tout cas je salue ces révélations", a-t-il ajouté dans ce communiqué, en appelant à une totale transparence des registres des entreprises basées dans des paradis fiscaux: "Je prends cette affaire très au sérieux. Et j'ai toujours mené campagne pour que les propriétaires des entreprises offshore soient transparents".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/06/2018

Soitec, leader mondial de la conception et de la production de matériaux semi-conducteurs innovants, a procédé avec succès aujourd'hui au placement d'obligations à option de conversion et/ou…

Publié le 21/06/2018

Soitec a procédé avec succès aujourd'hui au placement d'obligations à option de conversion et/ou d'échange en actions ordinaires nouvelles et/ou...

Publié le 21/06/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 21/06/2018

Société Générale annonce l’acquisition de Lumo. Il s'agit d'une fintech française qui combine des compétences fortes en matière de finance participative et d’énergies renouvelables et…

Publié le 21/06/2018

Artefact confirme son ambition d'atteindre les 100 ME de marge brute d'ici 2020...