En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 403.41 PTS
-
5 421.00
-
SBF 120 PTS
4 329.99
-
DAX PTS
12 358.87
+0.00 %
Dowjones PTS
25 299.92
+0.45 %
7 447.17
+0.62 %
1.133
-0.07 %

Nouvelles poursuites contre Weinstein, accusé de "trafic sexuel" à Cannes

| AFP | 277 | Aucun vote sur cette news
Le producteur américain Harvey Weinstein, lors d'une soirée au Festival de Cannes, le 23 mai 2017
Le producteur américain Harvey Weinstein, lors d'une soirée au Festival de Cannes, le 23 mai 2017 ( Yann COATSALIOU / AFP/Archives )

Harvey Weinstein a fait l'objet d'une nouvelle plainte déposée à New York lundi par une aspirante actrice, Kadian Noble, qui accuse le producteur américain déchu, son frère Bob et la maison de production qu'ils ont cofondée de "trafic sexuel" à Cannes.

Harvey Weinstein "a recruté et attiré l'aspirante actrice Kadian Noble avec la promesse d'un rôle, sachant qu'il utiliserait la force, la fraude ou la coercition pour l'amener à une relation sexuelle dans sa chambre d'hôtel", affirme la plainte de cette citoyenne et résidente britannique.

Bob Weinstein et la Weinstein Company sont accusés de négligence et d'avoir "connu le comportement de Harvey Weinstein et facilité" ce qui est décrit comme "une habitude pour Harvey Weinstein de voyager (...) pour solliciter de jeunes actrices avec la promesses de rôles" et les forcer à des relations sexuelles.

M. Weinstein, qui a par ailleurs été forcé à démissionner lundi du syndicat des réalisateurs d'Hollywood après avoir été renvoyé de l'Académie des arts et sciences du cinéma et avoir démissionné du syndicat des producteurs, maintient que toutes ces relations étaient consenties.

Un communiqué publié au nom de M. Weinstein, qui suit une thérapie en Arizona selon des informations de presse, a réaffirmé cette position. "M. Weinstein dément les accusations de relations sexuelles non consenties" et "confirme en outre qu'il n'y a jamais eu aucun acte de représailles contre une femme pour avoir refusé ses avances".

Autour de février 2014, Harvey Weinstein a "approché Kadian à l'hôtel Majestic de Cannes", l'invitant à monter dans sa chambre pour qu'elle lui montre une vidéo de ses performances, selon la plainte déposée lundi.

Le producteur, après avoir convié la jeune femme jusqu'à sa chambre, aurait appelé un autre responsable de sa société qui aurait demandé à Mme Noble d'être "gentille et de faire tout ce qu'il demande". Il s'est ensuite approché d'elle et a empoigné sa poitrine. La plainte affirme que Mme Noble a résisté avant de se sentir "forcée de se laisser faire".

Il l'aurait ensuite entraînée de force dans la salle de bain, puis retenue tout en caressant sa poitrine et ses fesses avant de la forcer à le masturber, détaille la plainte.

Kadian Noble aurait à la suite de cet incident souffert "de blessures sévères, détresse émotionnelle", angoisse et "incapacité à avoir goût à la vie et à mener une existence normale".

Elle demande un procès et des dommages et intérêts non chiffrés.

Plus de 100 actrices, dont Angelina Jolie, Gwyneth Paltrow ou Rose McGowan, et anciennes collaboratrices de Weinstein l'ont accusé de harcèlement ou agression sexuelle, voire de viols.

D'après le site du magazine Variety, une autre plainte a été déposée à Londres lundi dénonçant des "agressions répétées dans les années 2000".

Mi-novembre, deux actrices anonymes avaient déjà porté plainte à Los Angeles, l'une en nom collectif, contre Harvey Weinstein et sa société pour des faits similaires.

Des enquêtes policières sont également en cours à Londres, New York et Los Angeles sur de multiples accusations de viol contre M. Weinstein, qui a été limogé de sa société.

La police new-yorkaise avait affirmé début novembre disposer de suffisamment d'éléments sur un viol présumé commis en 2010 sur l'actrice Paz de la Huerta pour constituer un "vrai dossier", susceptible de mener à une interpellation.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/08/2018

Calendrier de dépôt du Document de Référence pour l'exercice clos le 31 mars 2018   Paris, le 14 aout 2018 - Le Groupe Atari a publié le lundi 9 juillet 2018 ses comptes…

Publié le 14/08/2018

TechnoFirst informe avoir régularisé sa déclaration de cessation des paiements, le 26 juillet...

Publié le 14/08/2018

Les comptes d'activité de Société des Bains de Mer n'en demeurent pas moins aléatoires...

Publié le 14/08/2018

L'international français avait exprimé, à plusieurs reprises, sa volonté d'obtenir un temps de jeu plus régulier...

Publié le 14/08/2018

Innelec Multimedia a réalisé un chiffre d’affaires de 14,2 millions d’euros au titre de son premier trimestre 2018/2018 (clos fin juin). Ce chiffre est en baisse de 7,2% à données publiées et…