En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 393.74 PTS
+0.56 %
5 399.0
+0.67 %
SBF 120 PTS
4 326.90
+0.39 %
DAX PTS
12 219.02
+0.50 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
-0.05 %
1.167
+0.00 %

Mode: Disney, Blade Runner et Georgia O'Keeffe inspirent Coach

| AFP | 209 | Aucun vote sur cette news
Défilé de la marque Coach, le 11 septembre 2018 à New York
Défilé de la marque Coach, le 11 septembre 2018 à New York ( Angela Weiss / AFP )

Ceux qui associent Coach à une marque relativement sage seront surpris: la collection printemps/été 2019 est nettement plus sombre, avec pour inspiration un cocktail d'ambiance Santa Fe, science-fiction et pop-metal.

Le décor du défilé concocté mardi à New York par le designer britannique Stuart Vevers avait un air de science-fiction, lunaire ou style "Blade Runner": squelette de dinosaure fait de métal de récupération, vieille Coccinelle rouillée, bidons d'huile enfoncés dans le sable...

Sous le regard bienveillant d'une brochette de célébrités dont Anna Wintour, Whoopi Goldberg ou la star montante du cinéma Lakeith Stanfield, et sur une musique pop-metal du groupe L7, les mannequins ont défilé en robes et jupes longues style grand-mère, chemisiers imprimés à volants, aux tons souvent sombres.

Blousons de cuir et bottes à franges pour le look Western, coeur de métier d'une marque qui a débuté dans la maroquinerie, mêlés à des T-shirts et sweat-shirts aux motifs naïfs de Walt Disney --Bambi, Aristochats, etc-- mais, là encore, assombris ou placés à l'envers, loin de l'univers enfantin auxquels on les associe.

Stuart Vevers explique s'être inspiré d'un voyage à Santa Fe, terre de déserts du Nouveau-Mexique, et de l'artiste Georgia O'Keeffe ainsi que de sorties en boites de nuit pour mettre au point cette nouvelle collection, teintée d'une collaboration avec les studios Disney.

"C'est l'idée de la récupération, du sauvetage des pièces de la culture pop américaine", a expliqué après le défilé le designer, arrivé chez Coach en 2013 alors que la marque engageait une restructuration destinée à la repositionner sur le haut de gamme.

L'inspiration est aussi venue, selon le styliste, de l'ambassadrice de la marque Selena Gomez, forte de plus de 140 millions de "followers" sur Instagram.

En habituée des tapis rouges, elle aime les robes longues, selon Stuart Vevers, et a poussé la marque vers "des tenues plus habillées".

L'actrice et chanteuse de 26 ans, avec laquelle Coach a signé fin 2016 un contrat d'un montant estimé à 10 millions de dollars, était présente au défilé mais en observatrice, pas sur le podium.

L'actrice Selena Gomez, le 30 juin 2018 à Westwood (Californie)
L'actrice Selena Gomez, le 30 juin 2018 à Westwood (Californie) ( VALERIE MACON / AFP/Archives )

Comme Tommy Hilfiger avec la mannequin Gigi Hadid, Coach --qui appartient au groupe Tapestry, également détenteur de Kate Spade-- compte sur Selena Gomez pour attirer la clientèle des "millenials" que les grandes marques s'arrachent.

La jeune femme a réalisé cette année avec Stuart Vevers sa première collection "capsule", quarante pièces de prêt-à-porter, sacs et accessoires où revient souvent son animal favori: un lapin.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/09/2018

Suresnes, le 19 septembre 2018 : Recylex S.A. (Euronext Paris : FR0000120388 - RX) prend acte du jugement rendu le 18 septembre 2018 par le Tribunal de Grande Instance de Béthune…

Publié le 19/09/2018

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer ciblant le microenvironnement tumoral, annonce...

Publié le 19/09/2018

      Aujourd'hui, lors de son « Investor Day » annuel, Ageas a dévoilé son plan stratégique triennal pour la période 2019-2021, baptisé Connect21. Ce nouveau…

Publié le 19/09/2018

Osmozis, opérateur de réseaux WiFi multi-services dédiés à l'hôtellerie de plein air en Europe, annonce le lancement d'OsmoRelax, le premier...

Publié le 19/09/2018

Horizontal Software, éditeur de logiciels de nouvelle génération, remporte plusieurs contrats pour déployer son nouveau module d'évaluation des...