En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 171.24 PTS
-0.03 %
5 174.50
+0.06 %
SBF 120 PTS
4 147.67
+0.16 %
DAX PTS
11 733.09
-0.37 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.156
-0.09 %

Mikis Theodorakis appelle à un référendum sur le nom de la Macédoine

| AFP | 294 | Aucun vote sur cette news
Le compositeur grec Mikis Theodorakis participe à une manifestation contre un compromis sur le nom de la Macédoine, le 4 février 2018 sur la place Syntagma à Athènes
Le compositeur grec Mikis Theodorakis participe à une manifestation contre un compromis sur le nom de la Macédoine, le 4 février 2018 sur la place Syntagma à Athènes ( ANGELOS TZORTZINIS / AFP )

Le compositeur Mikis Théodorakis, 92 ans, a appelé dimanche à un référendum sur la question du nom de la Macédoine, au cours d'un immense rassemblement à Athènes de Grecs opposés à un compromis.

"La Macédoine a été, est et sera toujours grecque", a lancé l'icône à la foule.

"Si le gouvernement veut engager la signature de notre pays (sur le nom de la Macédoine, ndlr) il doit d'abord demander au peuple grec" et les députés "ont le droit de demander un référendum sur cette question nationale", a-t-il ajouté au cours de cette rare sortie publique.

"Toute ma vie j'ai lutté pour l'unité du peuple grec. Nous devons affronter ce grand problème unis comme un poing", a encore lancé M. Théodorakis, estimant que "défendre les droits de son peuple, ce n'est pas le nationalisme, c'est le patriotisme".

Le compositeur de l'inoubliable musique de Zorba le Grec, souvent décrit comme très souffrant, a prononcé son discours pendant une trentaine de minutes assis dans un fauteuil roulant, d'une voix assurée et gestes virulents à l'appui.

Il s'est montré persuadé que le but ultime du pays voisin, généralement appelé "Skopje" en Grèce - du nom de sa capitale - est d'étendre ses frontières en englobant une partie de la Grèce, notamment la province septentrionale de Macédoine.

"Des générations de +Skopjiens+" ont été élevés dans cette idée", a-t-il assuré.

"Ils cherchent à rejoindre l'OTAN et l'UE grâce à notre propre vote, afin de pouvoir demain nous menacer en position de force", a-t-il encore lancé sous les vivats.

Avec à leur tête actuellement des dirigeants plus modérés que certains de leurs prédécesseurs, le social-démocrate Zoran Zaev et Alexis Tsipras (Syriza, gauche), la Macédoine et la Grèce essaient de trouver un compromis sur le nom de la première, comme Macédoine du Nord ou Nouvelle Macédoine.

La Grèce s'oppose depuis 25 ans à l'entrée de l'ancienne république yougoslave dans l'OTAN et dans l'UE tant que la question n'est pas réglée. Mais les manifestants de dimanche, comme 59% des Grecs selon un sondage récent, sont opposés à un tel compromis.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

En repli de 3,77% à 62,58 euros, Danone accuse la plus forte baisse du CAC 40 malgré une croissance organique de 1,4% au troisième trimestre, supérieure au consensus qui la donnait à 1,2%. Les…

Publié le 17/10/2018

Par courrier reçu le 16 octobre 2018 par l'AMF, la société BlackRock, Inc...

Publié le 17/10/2018

IBM a présenté des résultats meilleurs que prévu au troisième trimestre, mais des revenus décevants. Le géant informatique a enregistré un bénéfice net en repli de 1% à 2,7 milliards de…

Publié le 17/10/2018

Par courrier reçu le 17 octobre 2018 par l'AMF, la société Polaris Capital Management, LLP (Boston, Massachusetts, Etats-Unis), agissant pour le...

Publié le 17/10/2018

D'un point de vue graphique, le titre rebondit après avoir consolidé sur la zone des 77.2 euros qui fait désormais office de support à court terme. Du côté des indicateurs techniques, le titre…