En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 168.55 PTS
+0.46 %
5 170.50
+0.52 %
SBF 120 PTS
4 147.29
+0.58 %
DAX PTS
11 770.21
+0.47 %
Dowjones PTS
25 706.68
-0.36 %
7 278.63
+0.00 %
1.152
+0.16 %

Mel B trouve un accord avec son mari accusé de violences conjugales

| AFP | 352 | Aucun vote sur cette news
L'ex-Spice Girl Melanie Brown quitte un tribunal de Los Angeles, le 9 novembre 2017, après avoir obtenu un accord amiable avec son mari qu'elle accuse de violences conjugales.
L'ex-Spice Girl Melanie Brown quitte un tribunal de Los Angeles, le 9 novembre 2017, après avoir obtenu un accord amiable avec son mari qu'elle accuse de violences conjugales. ( Robyn Beck / AFP )

L'ex-Spice Girl Mel B et son mari Stephen Belafonte, dont elle est séparée et qu'elle accusait de violences conjugales, sont parvenus à un accord amiable juste avant le début d'un procès qui s'annonçait très médiatique, ont indiqué jeudi leurs avocats.

Une audience qui devait avoir lieu au tribunal supérieur de Los Angeles pour la présentation des propos liminaires des deux camps a donc été annulée.

Le juge Mark Juhas du tribunal de Los Angeles a également mis fin à un mandat qui interdisait à Belafonte d'approcher Melanie Brown, de son vrai nom.

La pop-star affirmait que Belafonte la menaçait de diffuser des enregistrements de ses ébats sexuels. Les ex-partenaires ont également trouvé un accord concernant leur fille de six ans Madison, et ils ont trois mois pour trouver un arrangement autour des droits de visite de Belafonte à sa belle-fille de 10 ans, Angel, dont le père est Eddie Murphy, selon l'avocate de Belafonte, Grace Jamra.

Melanie Brown et ses avocats lui avaient interdit toute visite à Angel, et avaient obtenu une injonction pour l'empêcher de les approcher, après que la chanteuse et juge de l'émission de téléréalité "America's Got Talent" l'avait accusé de violences physiques.

Stephen Belafonte affirme qu'il a élevé la petite fille depuis qu'elle était bébé et qu'il peut légitimement demander un droit de visite.

Melanie Brown, 42 ans et présente au tribunal jeudi, n'a fait aucun commentaire. Elle a demandé le divorce de Stephen Belafonte le 20 mars, l'accusant de violences physiques et émotionnelles au cours de leur union de dix ans.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

Publicis bondit en Bourse de 5,86 % à 55,3 euros. Le groupe a publié des résultats en hausse pour le troisième trimestre, grâce à des gains de budget qui compensent la faiblesse de l’activité…

Publié le 18/10/2018

Le CAC40 gagne 0,5% vers la mi-journée autour de 5.170 points

Publié le 18/10/2018

Du parapétrolier à la pêche...

Publié le 18/10/2018

Il sagit dune correction du communiqué 17:45 10.10.2018 CEST. Explication de la modification: Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions…