En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 024.26 PTS
+0.88 %
5 994.00
+0.44 %
SBF 120 PTS
4 743.30
+0.77 %
DAX PTS
13 576.68
+1.41 %
Dow Jones PTS
28 989.73
-0.58 %
9 141.47
-0.82 %
1.102
+0. %

"Megxit": réunion de crise de la famille royale autour d'Elizabeth II

| AFP | 599 | 2.50 par 2 internautes
Le prince Harry (d), son épouse Meghan Markle (c) et la reine d'Angleterre Elizabeth II, au palais de Buckingham à Londres, le 10 juillet 2018
Le prince Harry (d), son épouse Meghan Markle (c) et la reine d'Angleterre Elizabeth II, au palais de Buckingham à Londres, le 10 juillet 2018 ( Tolga AKMEN / AFP/Archives )

La reine d'Angleterre Elizabeth II organisera une réunion lundi avec le prince Harry afin de tenter de résoudre la crise déclenchée par l'annonce choc du couple Harry-Meghan de se mettre en retrait de ses obligations, selon la presse britannique.

Harry rencontrera sa grand-mère en compagnie de son père, le prince Charles, et de son frère, le prince William, avec lequel il entretien des relations tendues, dans la résidence privée de la souveraine à Sandringham, dans l'est de l'Angleterre, précisent les médias.

Meghan, partie au Canada, participera à la réunion par l'intermédiaire d'une conférence téléphonique.

Parmi les sujets à l'ordre du jour, il y aura le montant de la dotation financière que le prince Charles attribue au couple de sa réserve personnelle, la question de leurs titres royaux, et le périmètre des transactions commerciales que Harry et Meghan seront autorisés à faire, avance le Sunday Times.

Le prince Harry (d) et son épouse Meghan à Londres, le 7 janvier 2020
Le prince Harry (d) et son épouse Meghan à Londres, le 7 janvier 2020 ( DANIEL LEAL-OLIVAS / POOL/AFP )

Harry, Meghan et leur fils Archie ont passé Noël au Canada, et l'ancienne actrice américaine y est retournée cette semaine.

Selon plusieurs médias canadiens, Meghan est retournée sur l'île de Vancouver, dans l'extrême sud-ouest du Canada.

Le couple y avait pris des vacances prolongées pour prendre du recul après avoir affiché leur malaise face aux critiques appuyées des tabloïds britanniques sur les supposés caprices de Meghan Markle et son luxueux train de vie.

Non consultée et selon la presse britannique attristée, Elizabeth II, 93 ans, a demandé aux membres de la famille de trouver dans les jours qui suivraient une "solution" face à la volonté de son petit-fils, sixième dans l'ordre de sa succession, de gagner son "indépendance financière" et de vivre une partie de l'année en Amérique du Nord.

Mais le désir de Harry et Meghan de vivre à la fois comme membres de la monarchie et comme particuliers gagnant leur vie est un "mélange toxique", selon David McClure, un auteur spécialiste des finances royales.

"L'histoire de hauts dirigeants de la famille royale qui gagnent de l'argent... Les deux sont un mélange toxique. Ça n'a pas bien fonctionné par le passé", a déclaré M. McClure à l'agence de presse Press Association.

"Comment pouvez-vous être à moitié dedans, à moitié dehors? Assumer des fonctions publiques la moitié de la semaine et l'autre moitié gagner vos propres revenus avec la télévision, des conférences, des livres? C'est très risqué", a-t-il estimé.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2020

Au 1er février 2020, les tarifs réglementés hors taxe d'Engie baissent de 3,3% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er janvier 2020...

Publié le 24/01/2020

METabolic EXplorer a fait le point vendredi soir sur le litige lié à l'abandon de son projet en Malaisie en 2014. Ainsi, la Cour d'Appel de Douai a rendu le 23 janvier 2020 un arrêt aux termes…

Publié le 24/01/2020

Le titre Alstom gagnait finalement 1,4% en clôture ce vendredi à 47,12 euros, Bloomberg ayant indiqué que Bombardier aurait eu des discussions...

Publié le 24/01/2020

L’Olympique Lyonnais a annoncé le transfert de l’attaquant international zimbabwéen Tino Kadewere, en provenance du Havre AC, pour un montant de 12 millions d’euros, auquel pourra s’ajouter…

Publié le 24/01/2020

À l'issue de l'offre publique d'achat simplifiée initiée par Coyote System visant les actions de la société Traqueur non détenues par lui, au prix...