En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Mandat d'arrêt contre Grace Mugabe en Afrique du Sud

| AFP | 271 | 4 par 2 internautes
Robert Mugabe et son épouse Grace lors d'une réunion politique à Harare le 8 novembre 2017
Robert Mugabe et son épouse Grace lors d'une réunion politique à Harare le 8 novembre 2017 ( Jekesai NJIKIZANA / AFP/Archives )

La justice sud-africaine a émis un mandat d'arrêt contre Grace Mugabe, l'épouse de l'ex-président zimbabwéen Robert Mugabe, dans le cadre d'une affaire d'agression contre une mannequin sud-africain à Johannesburg en 2017, a annoncé mercredi la police.

"La police enquête, nous avons fait une demande à la justice et le tribunal nous a délivré un mandat d'arrêt (...) pour l'agression contre Gabriella Engels", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police Vishnu Naidoo.

Le tribunal de Randburg, dans la province de Gauteng où est située Johannesburg, a émis le mandat d'arrêt contre l'ex-Première dame du Zimbabwe le 13 décembre pour "coups et blessures graves".

"Nous suivons les procédures d'Interpol (la police criminelle internationale) et nous demandons donc une aide pour obtenir son arrestation", a ajouté M. Naidoo.

On ignore où se trouvait mercredi Mme Mugabe, de même que son mari, qui séjournait le mois dernier à Singapour pour des soins.

L'ancienne Première dame du Zimbabwe, âgée de 53 ans, est accusée d'avoir frappé Mme Engels à l'aide d'une rallonge électrique dans un hôtel de luxe du quartier des affaires de Sandton, où se trouvaient ses deux fils Robert Jr et Chatunga, à la réputation de noceurs, tandis que le président Mugabe s'était rendu à un sommet régional.

Gabriella Engels lors d'une conférence de presse le 17 août 2017 à Johannesburg
Gabriella Engels lors d'une conférence de presse le 17 août 2017 à Johannesburg ( Phill Magakoe / AFP/Archives )

La mannequin âgée aujourd'hui de 21 ans a subi des coupures au front et à l'arrière de la tête.

À l'époque, Robert Mugabe était toujours au pouvoir et le gouvernement sud-africain avait accordé l'immunité diplomatique à son épouse après l'incident, lui permettant de quitter l'Afrique du Sud et de regagner le Zimbabwe.

Un tribunal sud-africain a annulé en juillet dernier cette mesure, prise par le ministère des Affaires étrangères alors que la police voulait arrêter la sulfureuse Première dame, estimant qu'elle n'était "pas conforme à la Constitution".

Le groupe de pression AfriForum, qui suit l'affaire au nom de la victime, Mme Engels, a salué l'émission du mandat d'arrêt.

"Gucci Grace"

"AfriForum avait dans un premier temps dû saisir le tribunal pour que l'immunité diplomatique de Mugabe soit levée, ce qui a permis à la police d'enquêter et l'affaire en est maintenant au stade où une arrestation peut avoir lieu", a déclaré le directeur d'AfriForum Kallie Kriel.

Aucun commentaire n'était disponible dans un premier temps des autorités du Zimbabwe.

Robert Mugabe a été évincé de la présidence du Zimbabwe en novembre 2017, après 37 ans de pouvoir autoritaire, lors d'un coup de force provoqué par des généraux, après que le chef d'Etat a indiqué qu'il voulait voir son épouse lui succéder.

Selon le président Emmerson Mnangagwa, élu en juillet dernier, M. Mugabe, 94 ans, se trouvait le mois dernier à Singapour où il se rend régulièrement pour des soins médicaux.

Grace Mugabe assiste à un meeting politique le 4 novembre 2017 à Bulawayo, au Zimbabwe.
Grace Mugabe assiste à un meeting politique le 4 novembre 2017 à Bulawayo, au Zimbabwe. ( ZINYANGE AUNTONY / AFP/Archives )

Au moment de l'incident de Johannesburg, Grace Mugabe se trouvait en Afrique du Sud pour faire soigner une blessure au pied, selon les médias de son pays.

Comme son mari, elle se rend parfois à l'étranger pour des raisons médicales, les services de santé du Zimbabwe étant en pleine déliquescence.

L'affaire avait entaché un peu plus l'image déjà très controversée de la Première dame.

Mariée au président zimbabwéen depuis 1996, elle était régulièrement épinglée pour son goût pour les vêtements de luxe, les voyages et son implication supposée dans des scandales de corruption dans un pays plombé par une grave crise économique.

En 2009 déjà, Grace Mugabe aurait bénéficié d'une immunité à Hong Kong après avoir frappé un photographe britannique qui l'avait prise en photo dans un hôtel de luxe.

Elle était une visiteuse régulière de l'Afrique du Sud et s'était attirée le sobriquet de "Gucci Grace" pour son style de vie et ses achats extravagants.

Le couple, qui a aussi eu une fille, vit quasi reclus depuis la chute de l'ancien président. Ils sont apparus en public le 30 juillet dernier, le jour de la première élection post-Mugabe.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…