5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le triple étoilé à Laguiole Sébastien Bras demande à sortir du Michelin

| AFP | 237 | Aucun vote sur cette news
Sebastien Bras (g) et son père Michel dans un de leurs restaurants, à Rodez, le 25 mars 2014
Sebastien Bras (g) et son père Michel dans un de leurs restaurants, à Rodez, le 25 mars 2014 ( JOSE TORRES / AFP/Archives )

Sébastien Bras, chef du restaurant 3 étoiles Le Suquet à Laguiole (Aveyron), a annoncé mercredi avoir demandé à ne plus figurer au guide Michelin dès l'édition 2018.

Dans un communiqué transmis mercredi à l'AFP, le fils de Michel Bras, fondateur de l'établissement en 1992, un des 27 trois étoilés français, explique avoir pris cette décision "en accord avec toute sa famille".

Le Suquet a été distingué d'une troisième étoile en 1999.

Sébastien Bras, à la tête du restaurant depuis 10 ans et élu créateur de l'année 2016, indique qu'il veut "ouvrir un nouveau chapitre de (sa) vie professionnelle sans la récompense du guide rouge, mais avec autant de passion pour la cuisine".

Il assure vouloir "avec son équipe fidèle" poursuivre sa "quête de l'excellence" et "faire vivre au Suquet" l'expérience "magique de l'Aubrac".

"A 46 ans je veux donner un nouveau sens à ma vie: ma vie professionnelle, ma vie en général, et redéfinir cet essentiel", explique-t-il, estimant avoir en 10 ans avec sa femme Véronique "relevé et réussi le défi".

"Ce fut un beau challenge, source de beaucoup de satisfactions avec les évolutions que nous avons apportées ... oui, beaucoup de satisfactions, mais aussi d'une grande pression qu'occasionne inévitablement la distinction des trois étoiles qui nous avait été attribuées en 1999", souligne-t-il.

"Aujourd'hui, nous souhaitons avoir l'esprit libre, pour continuer sereinement, sans tension, à faire vivre notre Maison avec une cuisine, un accueil, un service qui sont l'expression de notre état d'esprit, de notre territoire".

Pour le fils de Michel Bras, lequel a été élu chef le plus influent du monde en 2016 par le magazine "Le Chef", il ne s'agit pas d'une charge contre le Michelin, selon son responsable de la communication. Mais seulement d'une libération dont il accepte les inconvénients, notamment à terme, la perte de notoriété.

"Peut-être que je vais perdre en notoriété mais je l'accepte, je l'assume", a affirmé Sébastien Bras à l'AFP.

Pour lui avec le temps, la pression de 18 ans de trois étoiles au Michelin était devenue trop forte.

"On est inspecté deux à trois fois par an. On ne sait pas quand. Chaque assiette qui sort est susceptible d'être inspectée. C'est à dire que chaque jour, une des 500 assiettes qui sort de la cuisine peut être jugée", relève le chef.

Et d'avouer que dans "un coin de la tête" comme "tout le monde, restaurateurs et guides", il a le suicide du triple étoilés Bernard Loiseau (2003). "Mais je n'ai pas cet esprit-là", tempère-t-il.

"C'est un choix de vie. Aujourd’hui, j'ai envie de proposer le meilleur en étant hors compétition. Je vais pouvoir me sentir libre, sans me demander si mes créations vont plaire ou non aux inspecteurs du Michelin", a ajouté M. Bras.

Selon le chef, malgré le retrait, le client ne devrait "pas voir la différence". Comme il le fait depuis toujours, il appliquera son précepte: "Je suis, rappelle-t-il un fervent défenseur de la cuisine du vivant". C'est pourquoi, il continuera à réimprimer sa carte quotidiennement et "à créer tous les jours".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 19/01/2018

Le capitaine marseillais Dimitri Payet a ouvert le score sur penalty contre Caen au stade Michel d'Ornano, le 19 janvier 2018 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP )Marseille reprend provisoirement la 2e…

Publié le 19/01/2018

Trader sur le parquet du New York Stock Exchange le 17 janvier 2018 à New York ( SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )Wall Street a terminé en hausse vendredi, l'optimisme…

Publié le 19/01/2018

Isabelle Giordano, directrice générale d'UniFrance à Hollywood, le 21 avril 2016 ( VALERIE MACON / AFP/Archives )Après une mauvaise année 2016, le cinéma français a doublé la mise en 2017…

Publié le 19/01/2018

Capture d'écran de la télévision d'Etat Al-Masriya montrant le président Abdel Fattah al-Sissi annonçant sa candidature pour un nouveau mandat lors d'une conférence au Caire, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

Le délégué général de La République en marche Christophe Castaner, à Matignon, le 29 novembre 2017 ( BERTRAND GUAY / AFP/Archives )Éludant les questions sur son éventuelle candidature à…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS