En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 834.89 PTS
-0.68 %
4 836.00
-0.59 %
SBF 120 PTS
3 863.46
-0.50 %
DAX PTS
11 075.03
-0.55 %
Dowjones PTS
24 531.48
-0.71 %
6 729.76
-0.81 %
1.135
-0.18 %

Le roi Felipe rend hommage à son père au lendemain de ses 80 ans

| AFP | 755 | Aucun vote sur cette news
L'ancien roi d'Espagne Juan Carlos Ier, qui vient de fêter ses 80 ans, est réapparu samedi 6 janvier publiquement auprès de son fils Felipe VI, lors d'une cérémonie militaire à Madrid.
L'ancien roi d'Espagne Juan Carlos Ier, qui vient de fêter ses 80 ans, est réapparu samedi 6 janvier publiquement auprès de son fils Felipe VI, lors d'une cérémonie militaire à Madrid. ( GABRIEL BOUYS / AFP )

Le roi d'Espagne Felipe VI a rendu hommage samedi à père Juan Carlos Ier, qui a fêté vendredi ses 80 ans et s'était plaint l'an dernier d'être mis à l'écart.

A l'occasion d'une cérémonie traditionnelle lançant l'année militaire au Palais royal de Madrid, le roi a adressé ses vœux d'anniversaire à son père, en présence notamment du Premier ministre Mariano Rajoy et de l'état-major militaire.

"Félicitations, Votre Majesté, et merci aussi pour tant d'années de loyaux services à l'Espagne", a-t-il déclaré à Juan Carlos, en grande tenue militaire aux côtés de son épouse Sofia et de sa belle-fille la reine Letizia.

Leur réapparition côte à côte intervient après une année délicate pour Felipe VI, chef d'Etat au rôle essentiellement protocolaire mais garant de l'unité de la Nation, qui est intervenu plusieurs fois directement dans la crise en Catalogne, où 47% des électeurs préfèreraient rompre avec le royaume pour fonder une république.

Mais selon les spécialistes de la royauté, l'évènement vise surtout à réparer ce que Juan Carlos a vécu comme un affront en juin: ne pas avoir été invité à la cérémonie pour les 40 ans des élections ayant marqué le retour à la démocratie, qu'il avait lui-même convoquées en 1977. Juan Carlos avait accédé au trône après la mort du dictateur Franco en 1975 et abdiqué en juin 2014

"Des personnes de son entourage avaient exprimé son malaise: il était fâché d'avoir été exclu", avait expliqué à l'AFP le journaliste Jose Apezarena, auteur d'une biographie de Felipe VI.

Cela lui avait fait "très mal" car "c'est grâce à lui qu'a eu lieu une transition exemplaire d'une dictature à une démocratie complète", assure le chroniqueur des affaires royales Jaime Penafiel, et "il avait fait savoir que si on l'humiliait à nouveau, il irait célébrer ses 80 ans à l'étranger".

A peine intronisé, Felipe VI, qui fêtera ce mois-ci ses 50 ans, avait pris ses distances pour tenter de redorer l'image ternie de la monarchie, alors que la presse critiquait les frasques de Juan Carlos - parti chasser l'éléphant en Afrique en galante compagnie en pleine crise économique - mais aussi ses liens avec les monarchies du Golfe ou l'opacité de sa fortune.

Nombre d'Espagnols n'ont pourtant pas cessé d'admirer ce roi qui a stoppé un putsch militaire en 1981 et démontré ses dons de négociateur et son instinct politique.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Communiqué de Presse Paris, 22 janvier 2019 17:40 CEST     Artefact confirme son éligibilité au PEA-PME   Artefact (FR0000079683 - ALATF - éligible PEA-PME)…

Publié le 22/01/2019

Soitec bondit de 11,33% à 66,80 euros sur la place de Paris, dans le sillage d’une solide publication trimestrielle. Cela a conduit le spécialiste des matériaux semi-conducteurs a relevé ses…

Publié le 22/01/2019

Halliburton a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le groupe américain de services pétroliers a réalisé un bénéfice net de 664 millions de dollars au quatrième…

Publié le 22/01/2019

Par courrier reçu le 21 janvier 2019 par l'AMF, la société new-yorkaise BlackRock Inc...

Publié le 22/01/2019

Safran a acquis une participation dans Oxis Energy au travers de sa filiale Safran Corporate Ventures dédiée aux investissements dans de jeunes sociétés technologiques. Oxis Energy est…