En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-0.34 %
4 812.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-0.29 %
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 370.10
+0.67 %
6 718.45
+0.75 %
1.139
-0.06 %

Le producteur Luc Besson confronté à la femme qui l'accuse de viol

| AFP | 284 | Aucun vote sur cette news
Luc Besson à Berlin le 17 février 2018
Luc Besson à Berlin le 17 février 2018 ( Stefanie LOOS / AFP/Archives )

Le réalisateur et producteur Luc Besson a été confronté mardi à la plaignante qui l'accuse de l'avoir violée à plusieurs reprises durant leur relation, a-t-on appris de sources concordantes.

Entendu en audition libre le 2 octobre, Luc Besson a de nouveau été convoqué par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la PJ parisienne pour être confronté à sa principale accusatrice, la comédienne et mannequin belgo-néerlandaise Sand Van Roy, selon ces sources qui confirmaient une information du Point.

Au cours de cette confrontation qui a duré environ 4H30, "chacun a maintenu sa position", a rapporté à l'AFP Carine Durrieu Diebolt, avocate de cette plaignante.

Depuis le 18 mai, l'influent producteur français est visé par les accusations de cette comédienne de 30 ans, qui avait porté plainte au lendemain d'un rendez-vous avec lui dans un palace parisien.

Le réalisateur avait immédiatement dénoncé des "accusations fantaisistes".

L'actrice avait raconté aux enquêteurs entretenir une relation intime avec le cinéaste de 59 ans depuis environ deux ans et s'y être sentie obligée compte tenu de leurs rapports professionnels, selon une source proche de l'enquête et le témoignage de la plaignante dans les médias.

En juillet, la jeune femme avait déposé une deuxième plainte pour viols portant sur des faits commis antérieurement sur une période d'environ deux ans, selon une source proche du dossier. Au total, elle dénonce quatre viols, selon son avocate.

"Il veut nous faire croire qu'il s'agissait d'une histoire d'amour soi-disant harmonieuse mais les éléments produits dans l'enquête démentent sa position", a commenté l'avocate de la plaignante, évoquant des "incohérences" dans la version de Luc Besson.

En particulier, au cours de la confrontation, "il n'a pas su s'expliquer sur le fait qu'elle présentait une ecchymose au visage, sur le contour de l'oeil dans la nuit du 17 au 18 mai, ecchymose constatée par une unité médico-judiciaire (UMJ)", a détaillé Me Carine Durrieu Diebolt.

"Il a dit n'avoir rien remarqué sur son visage", a fait savoir Thierry Marembert, avocat du producteur joint par l'AFP.

La plaignante a également fait état de confidences qu'elle aurait faites avant sa plainte de mai, dans des messages à un ami et à son psychiatre, où elle évoquait les "humiliations qu'elle aurait subies", a relaté son avocate.

Les accusations de cette comédienne s'ajoutent aux témoignages de huit autres femmes recueillis par Mediapart dans lesquels elles ont accusé le réalisateur du "Grand Bleu" de gestes déplacés, voire d'agressions sexuelles.

Le parquet de Paris, qui dirige les investigations, peut à tout moment décider d'un classement sans suite, ordonner des investigations complémentaires ou encore - s'il juge les indices suffisants - ouvrir une information judiciaire, obligatoire en matière criminelle.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

5 prix lors des European Contact Center & Customer Service Awards (ECCCSA) dans 4 pays européens...

Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…