5 427.19 PTS
+0.75 %
5 421.5
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 324.77
+0.69 %
DAX PTS
13 183.53
+0.46 %
Dowjones PTS
24 504.80
+0.49 %
6 383.65
-0.16 %
Nikkei PTS
22 866.17
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le mannequin Emily Ratajkowski dénonce des retouches photo dans un magazine

| AFP | 239 | Aucun vote sur cette news
Image d'illustration d'Emily Ratajkowski lors du 3e gala annuel du Diamond Ball, un événement caritatif organisé par Rihanna pour récolter des fonds pour sa fondation.
Image d'illustration d'Emily Ratajkowski lors du 3e gala annuel du Diamond Ball, un événement caritatif organisé par Rihanna pour récolter des fonds pour sa fondation. ( ANGELA WEISS / AFP )

L'actrice et mannequin américaine Emily Ratajkowski a dénoncé des retouches numériques mincissant ses lèvres et ses seins sur une photo en couverture du magazine français Madame Figaro, suscitant de nombreuses réactions de soutien sur les réseaux sociaux.

"J'ai été extrêmement déçue de voir mes lèvres et mes seins modifiés par photoshop sur cette couverture", a écrit samedi la jeune femme de 26 ans sur son compte Instagram, où elle compte près de 15 millions d'abonnés.

"J'espère que l'industrie de la mode va enfin apprendre à arrêter d'essayer d'étouffer ce qui nous rend unique et au contraire commencer à célébrer la singularité", a-t-elle dit, accompagnant ces propos de deux photos, sur lesquelles elle porte un béret et une veste largement décolletée.

Sur celle qui apparaît en couverture de Madame Figaro des 15 et 16 septembre, les lèvres et les seins sont visiblement plus petits que sur l'autre.

Contacté par l'AFP, le magazine n'a pas fait de commentaire.

Ce post de l'actrice, qui a été révélée au public dans le clip de "Blurred lines" en 2013 et a joué notamment dans les films "Gone Girl" et "Entourage", a suscité sur Instagram de nombreux messages de soutien et de nombreuses critiques à l'égard du magazine.

L'article de Madame Figaro consacré à Emily Ratajkowski rappelle pourtant que la jeune femme a expérimenté dans le passé une "étrange forme de discrimination" due à ses formes.

Alors que la maigreur des mannequins fait régulièrement polémique, la loi française rend obligatoire à partir du 1er octobre la mention "photographie retouchée" pour les photographies à usage commercial "lorsque l'apparence corporelle des mannequins a été modifiée par un logiciel de traitement d'image, pour affiner ou épaissir leur silhouette".

En mars, l'affiche officielle du 70e Festival de Cannes avec une photo visiblement retouchée de Claudia Cardinale avait fait polémique, plusieurs médias, féministes et internautes dénonçant un diktat de la minceur.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Cette acquisition enrichit l'écosystème des microcontrôleurs STM32 avec un environnement de développement intégré (IDE) de premier plan La première offre consolidée est…

Publié le 12/12/2017

L'endettement financier net au 30 septembre 2017 ressort à 4,6 ME...

Publié le 12/12/2017

L'admission des actions nouvelles au nominal de 0,18 euro sur le marché Euronext Paris sera demandée...

Publié le 12/12/2017

La société tiendra un symposium consacré à la nouvelle voie métabolique découverte par le Dr. Catherine Llorens-Cortes...

Publié le 12/12/2017

Ensemble, ces 2 entités ont commercialisé 1.134 véhicules en 2016, dont 51% de véhicules neufs et 49% de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires cumulé de 13,5 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS