5 541.99 PTS
+0.28 %
5 552.0
+0.51 %
SBF 120 PTS
4 432.20
+0.27 %
DAX PTS
13 463.69
+0.22 %
Dowjones PTS
26 214.60
+0.55 %
6 906.28
+1.05 %
Nikkei PTS
23 816.33
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le mannequin Emily Ratajkowski dénonce des retouches photo dans un magazine

| AFP | 292 | Aucun vote sur cette news
L'actrice et mannequin américaine Emily Ratajkowski, le 14 septembre 2017 à New York
L'actrice et mannequin américaine Emily Ratajkowski, le 14 septembre 2017 à New York ( Dimitrios Kambouris / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

L'actrice et mannequin américaine Emily Ratajkowski a dénoncé des retouches numériques apportées à ses lèvres et ses seins sur une photo en couverture du magazine Madame Figaro, suscitant de nombreuses réactions de soutien sur les réseaux sociaux.

"J'ai été extrêmement déçue de voir mes lèvres et mes seins modifiés par photoshop sur cette couverture", a écrit samedi la jeune femme de 26 ans sur son compte Instagram, où elle compte près de 15 millions d'abonnés.

"J'espère que l'industrie de la mode va enfin apprendre à arrêter d'essayer d'étouffer ce qui nous rend unique et au contraire commencer à célébrer la singularité", a-t-elle dit. Elle accompagne ses propos de deux photos, sur lesquelles elle porte un béret et une veste largement décolletée.

Sur celle qui apparaît en couverture de Madame Figaro des 15 et 16 septembre, les lèvres et les seins sont visiblement plus petits que sur l'autre.

Contacté par l'AFP, le magazine n'a pas fait de commentaire.

Ce post de l'actrice, qui a été révélée au public dans le clip de "Blurred lines" en 2013 et joué notamment dans les films "Gone Girl" et "Entourage", a suscité sur Instagram de nombreux messages de soutien et de nombreuses critiques à l'égard du magazine.

L'article de Madame Figaro consacré à Emily Ratajkowski rappelle pourtant que la jeune femme a expérimenté dans le passé une "étrange forme de discrimination" due à ses formes.

Alors que la maigreur des mannequins fait régulièrement polémique, la loi rend obligatoire à partir du 1er octobre la mention "photographie retouchée" pour les photographies à usage commercial "lorsque l'apparence corporelle des mannequins a été modifiée par un logiciel de traitement d'image, pour affiner ou épaissir leur silhouette".

En mars, l'affiche officielle du 70e Festival de Cannes avec une photo visiblement retouchée de Claudia Cardinale avait fait polémique. Plusieurs médias, féministes et internautes avaient dénoncé à cette occasion le diktat de la minceur.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2018

Bigben anticipe pour le 4e trimestre 2017-2018 un chiffre d'affaires du même ordre qu'au 4e trimestre 2016-2017...

Publié le 22/01/2018

Les résultats, qui seront présentés le 31 mai 2018, devraient confirmer la pertinence du modèle économique

Publié le 22/01/2018

Les coûts encourus et refacturés au 4e trimestre seront encaissés au cours du 1er trimestre 2018. En outre, au cours du trimestre, Poxel a reversé à Merck Serono un pourcentage à deux…

Publié le 22/01/2018

Orientis Gourmet est un groupe français créé en 2001 spécialisé dans les thés et infusions premium...

Publié le 22/01/2018

"Les Etats-Unis et l'Asie représentent des marchés à fort potentiel"...

CONTENUS SPONSORISÉS