5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
+0.20 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Polémique autour du chanteur français Bertrand Cantat, qui avait tué sa compagne

| AFP | 187 | 3 par 1 internautes
Bertrand Cantat lors de son procès à Vilnius le 17 mars 2004
Bertrand Cantat lors de son procès à Vilnius le 17 mars 2004 ( ERIC FEFERBERG / AFP/Archives )

La photo en Une d'un magazine du chanteur français Bertrand Cantat, condamné pour avoir tué sa compagne, l'actrice Marie Trintignant, en 2003 à Vilnius, a suscité une vive polémique en France, en plein scandale Weinstein sur les violences contre les femmes.

Au point que le magazine Les Inrockuptibles a exprimé mardi des "regrets" dans un éditorial et reconnu que sa couverture du 6 octobre sur Bertrand Cantat, à l'occasion de la sortie de son album solo, était "contestable".

Une explication qui suit de nombreuses réactions indignées et un éditorial cinglant du magazine Elle intitulé "+Au nom de Marie+: pour toutes les femmes victimes de la violence des hommes", publié lundi sur les réseaux sociaux.

"La souffrance qu'a pu engendrer cette couverture nous a profondément touchés", affirme l'éditorial des Inrockuptibles, familièrement appelés "Les Inrocks".

Le magazine Elle dédie cette semaine son éditorial à l'actrice Marie Trintignant, en réponse à la couverture des Inrocks la semaine dernière mettant à la Une son ex-compagnon, le chanteur Bertrand Cantat, qui l'a tuée en 2003.
Le magazine Elle dédie cette semaine son éditorial à l'actrice Marie Trintignant, en réponse à la couverture des Inrocks la semaine dernière mettant à la Une son ex-compagnon, le chanteur Bertrand Cantat, qui l'a tuée en 2003. ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

"Les réactions qui ont suivi (...) nous ont bouleversés. Tout cela nous engage et nous engagera à faire toujours preuve de vigilance dans notre façon de traiter et de mettre en scène les sujets que nous estimons importants. Pour un magazine comme Les Inrockuptibles, le retour de Bertrand Cantat à la musique en fut un", explique le magazine.

Toutefois, "le mettre en couverture était contestable. A ceux qui se sont sentis blessés, nous exprimons nos sincères regrets", poursuit l'éditorial, révélant que le choix de cette Une a suscité de nombreux débats en interne.

La une du 11 octobre des "Inrocks" consacrée à l'ex-leader de Noir Désir Bertrand Cantat pour son premier disque solo à paraître, "Amor Fati", a suscité de vives réactions, y compris de la secrétaire d'Etat française chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, et de l'ancienne ministre du Droit des femmes Laurence Rossignol.

"Marie Trintignant, on ne t'oublie pas. Il faudra davantage que la médiatisation obscène de Bertrand Cantat pour éteindre ta flamme", écrit Elle.

"Avec cette grâce si singulière, son visage est devenu celui de toutes les femmes victimes de la violence des hommes", résume la journaliste Dorothée Werner dans l'éditorial, rappelant que 123 femmes ont été tuées en France par leur conjoint en 2016.

Photo prise le 17 juillet 2003 à Vilnius lors du tournage d'une scène de
Photo prise le 17 juillet 2003 à Vilnius lors du tournage d'une scène de "Colette", quelques jours avant sa mort ( COR / AFP/Archives )

"À toutes ces femmes comme aux , (...) il en faut, du courage", souligne-t-elle, faisant référence au scandale au retentissement planétaire visant le producteur américain Harvey Weinstein, accusé de viols et de multiples harcèlements sexuels.

Chaque réapparition artistique et médiatique de Bertrand Cantat, ex-chanteur du groupe Noir Désir, comme lors de son retour discographique en 2013 avec le groupe Détroit, suscite des réactions véhémentes depuis le drame de Vilnius à l'été 2003.

Sa compagne d'alors, l'actrice Marie Trintignant, avait succombé à ses coups après une violente dispute, et Bertrand Cantat avait été condamné à huit ans de prison pour homicide.

Il en a purgé quatre, dont un en Lituanie, avant de bénéficier d'une libération conditionnelle en 2007. Depuis juillet 2011, son contrôle judiciaire a pris fin.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Affine a acquis auprès de la société belge Banimmo (dont elle détient 49,5 %), le marché Vaugirard, situé à Paris 15ème face à la gare Montparnasse. Cette galerie commerciale, ouverte sur le…

Publié le 17/11/2017

Gaussin Manugistique, spécialisée dans l'audit des process de manutention, a annoncé la réception usine par son distributeur Blyyd de 2 véhicules ATM (Automotive Trailer Mover) Full Elec. Les ATM…

Publié le 17/11/2017

Résultats trimestriels...

Publié le 17/11/2017

Article L. 233-8-II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'AMF Dénomination sociale de l'émetteur :             Atos SE Name and…

Publié le 17/11/2017

Conformément à la réglementation relative aux rachats d'actions, Atos SE déclare ci-après les opérations d'achats d'actions propres pour un montant de 13,8 millions…

CONTENUS SPONSORISÉS