En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 067.62 PTS
-0.56 %
5 069.50
-0.49 %
SBF 120 PTS
4 056.69
-0.52 %
DAX PTS
11 470.28
-0.46 %
Dowjones PTS
25 339.99
+1.15 %
7 157.21
+0.00 %
1.156
+0.02 %

AC/DC: le groupe perd son cofondateur Malcolm Young

| AFP | 676 | Aucun vote sur cette news
Les frères guitaristes d'AC/DC Angus (G) et  Malcolm Young, le 22 mars 2000 à Leganes près de Madrid
Les frères guitaristes d'AC/DC Angus (G) et Malcolm Young, le 22 mars 2000 à Leganes près de Madrid ( CHRISTOPHE SIMON / AFP/Archives )

Le légendaire groupe de hard rock AC/DC a perdu samedi un de ses membres fondateurs, le guitariste Malcolm Young, laissant orphelins des millions de fans et une formation plusieurs fois décimée par le départ de ses membres.

Souffrant de démence depuis des années, Malcolm Young, 64 ans, avait dû prendre sa retraite en 2014 avant la sortie de l'album "Rock or Bust".

Sa disparition a entraîné de nombreux hommages dans le monde de la musique via Twitter:

"Merci d'avoir fait partie intégrante de la bande-son de ma vie. Ta musique est la définition de l'intemporel", a indiqué Lars Ulrich, le batteur de Metallica tandis que la légende du heavy metal, Ozzy Osbourne, s'est dit "très triste" de cette disparition. "Il va terriblement nous manquer", a-t-il écrit.

Guitariste et chanteur du groupe Kiss, Paul Stanley a salué "le moteur d'AC/DC". "Une fin tragique pour une icône parfois méconnue. L'un des vrais grands", indique-t-il.

Moins médiatique que son frère Angus, connu pour ses apparitions sur scène déguisé en écolier, Malcolm Young était la "force motrice" d'AC/DC, a affirmé son cadet, annonçant sa disparition sur le compte Facebook du groupe.

"En tant que guitariste, compositeur et visionnaire, c'était un perfectionniste et un être unique (...) Sa loyauté envers les fans était inégalée", a-t-il écrit.

"En tant que frère, il m'est difficile d'exprimer par des mots ce qu'il a signifié pour moi durant ma vie, le lien que nous avions était unique", poursuit-il. "Il laisse derrière lui un immense héritage qui vivra toujours".

Malcolm Young s'est éteint entouré des siens, quelques semaines après le décès d'un autre frère Young, George, également musicien (au sein des Easybeats), et considéré comme le mentor d'AC/DC.

- Le plein de décibels -

Né le 6 janvier 1953 à Glasgow, il était le sixième enfant d'une famille écossaise émigrée à Sydney, qui en compte neuf.

Après une adolescence bercée au son de Jerry Lee Lewis, Little Richard et Chuck Berry, il décide à vingt ans de former un groupe et enrôle son frère Angus, alors âgé de 14 ans mais déjà doté d'une personnalité explosive et d'une maîtrise des riffs de guitare.

Ils choisissent de s'appeler "AC/DC", comme le courant alternatif/courant continu (mais aussi en argot, "à voile et à vapeur") et donnent leur premier concert fin 1973.

La scène va devenir leur terrain de jeu et les tournées marathon leur quotidien.

"On ne se prend pas trop au sérieux, bien qu'on soit un grand groupe scénique. Notre succès est davantage lié à nos concerts qu'à nos disques", estimait Malcolm Young, au quotidien Le Monde en 2000.

Depuis leurs débuts, le groupe a vendu plus de 200 millions d'albums et composé des classiques entonnés dans les stades du monde entier comme "Highway to Hell", "Let There Be Rock" ou "Back in Black".

Habitués à des shows hauts en couleurs et en décibels, leurs fans ne se sont jamais lassés des solos d'Angus Young, de la voix suraiguë du chanteur Brian Johnson, au micro depuis 1980, de la batterie grondante comme un orage australien et même des coups de canons lors des rappels...

Pourtant, AC/DC a dû se relever plusieurs fois: en 1980, après le décès de son premier chanteur, Bon Scott, mort étouffé par son propre vomi après une nuit de beuverie ou plus récemment après l'éviction du batteur historique, Phil Rudd, condamné en Nouvelle-Zélande pour menaces de mort et possession de stupéfiants.

L'an dernier, c'est le départ forcé de Brian Johnson, obligé de quitter la scène pour ne pas devenir sourd, qui avait failli compromettre l'avenir du groupe de légende.

Le chanteur de Guns N'Roses Axl Rose l'avait remplacé au pied levé pour poursuivre la tournée.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/10/2018

Sodexo, spécialiste mondial des services de qualité de vie, a annoncé plusieurs évolutions au sein du groupe : Juliette Dufourmantelle, a été nommée Directrice Générale, Ministères &…

Publié le 15/10/2018

LCM reste à l’Achat sur GL Events, et abaisse son objectif de cours de 29 à 26 euros. L’augmentation de capital de 107 millions d’euros va permettre au groupe de conclure ses acquisitions en…

Publié le 15/10/2018

Engie et le fonds de pension canadien CDPQ (Caisse de dépôt et placement du Québec) prévoient de proposer 9 milliards de dollars pour acquérir le réseau de gazoducs du brésilien Petrobras, a…

Publié le 15/10/2018

La confiance revient rapidement