En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 090.00
-0.45 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 471.62
+0.36 %
7 145.94
+0.42 %
1.151
+0.50 %

La justice new-yorkaise enquête sur la Weinstein Company

| AFP | 198 | Aucun vote sur cette news
Le producteur américain Harvey Weinstein, le 22mai 2015 à Cannes
Le producteur américain Harvey Weinstein, le 22mai 2015 à Cannes ( LOIC VENANCE / AFP/Archives )

Le procureur de l'Etat de New York a ouvert une enquête pour déterminer si la Weinstein Company, la société de Harvey Weinstein, pourrait être poursuivie pour discrimination sexuelle ou d'autres violations de la législation, a indiqué lundi le New York Times.

Le ministère public aurait ainsi exigé de la société, basée à Manhattan, qu'elle lui transmette les dossiers personnels des employés, les critères de recrutement, de promotion ou de licenciement, ou encore les plaintes formelles ou informelles de harcèlement sexuel ou d'autres formes de discrimination qu'elle aurait reçues, et la façon dont ces plaintes auraient été gérées, selon le journal.

Le bureau du procureur Eric Schneiderman n'a pas immédiatement confirmé ces affirmations.

La Weinstein Company, que co-dirigeait Harvey Weinstein jusqu'à sa démission du conseil d'administration mardi dernier, est elle aussi au coeur du scandale d'abus sexuels qui a fait tomber de son piédestal le plus célèbre des producteurs d'Hollywood.

Une cinquantaine d'actrices et de mannequins accusent Harvey Weinstein, aujourd'hui âgé de 65 ans, de les avoir harcelées, attaquées sexuellement ou violées au cours des quelque 20 dernières années. Le producteur a démenti toute relation non consentie.

Certains ont affirmé que les dirigeants de la société connaissaient le comportement du producteur, et que certains employés en étaient même parfois complices, en organisant pour lui certains rendez-vous avec des femmes, dont il profitait pour les harceler ou les agresser sexuellement.

Une trentaine d'employés de la société ont néanmoins publié une lettre jeudi dernier, où ils se défendent d'avoir rien su de ces abus sexuels.

"Nous savions tous que nous travaillions pour un homme au caractère notoirement explosif", ont-ils ainsi souligné dans cette lettre. "Mais nous ignorions travailler pour un prédateur sexuel".

"Nous savions que c'était un homme à femmes avec de multiples affaires extra-conjugales mais pas un agresseur violent et un violeur", ajoutaient-ils.

Depuis la révélation de ce scandale, l'avenir de la société est incertain. Elle a reçu lundi dernier un apport d'argent frais du fonds d'investissement Colony Capital, et entamé des discussions avec Colony sur un possible rachat.

En plus des poursuites que risque Harvey Weinstein à titre personnel au pénal ou au civil, l'enquête du procureur de l'Etat de New York confirme que la société elle aussi a des soucis à se faire.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…

Publié le 19/10/2018

La foncière Cegereal annonce le succès de son augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires pour un montant avoisinant les 79,90 millions d’euros.…

Publié le 19/10/2018

Le groupe Plastivaloire a signé un protocole d’accord engageant pour acquérir 100% du capital du groupe américain TransNav. Ce dernier dispose de trois sites industriels de plasturgie, deux aux…

Publié le 19/10/2018

ESSILORLe spécialiste de l'optique publiera (après Bourse) son chiffre d'affaires du troisième trimestre.APRRLa société chargée de l'exploitation d'un réseau autoroutier français publiera…

Publié le 19/10/2018

Ekinops perd 8,2% à 3,49 euros en clôture dans un volume représentant 0,4% du tour de table...