En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 025.20 PTS
-0.17 %
5 026.5
+0.19 %
SBF 120 PTS
4 013.27
-0.22 %
DAX PTS
11 341.00
-0.11 %
Dowjones PTS
25 413.22
+0.49 %
6 867.02
-0.34 %
1.142
+0.00 %

L'étrange volte-face de Floyd Mayweather

| AFP | 385 | 1 par 1 internautes
La légende américaine de la boxe Floyd Mayweather et le kickboxeur japonais Tenshin Nasukawa, lors d'une conférence de presse à Tokyo, le 5 novembre 2018
La légende américaine de la boxe Floyd Mayweather et le kickboxeur japonais Tenshin Nasukawa, lors d'une conférence de presse à Tokyo, le 5 novembre 2018 ( Handout / RIZIN FIGHTING FEDERATION/AFP/Archives )

Il se passe toujours quelque chose avec Floyd Mayweather: deux jours après l'annonce de son retour pour affronter un kickboxeur japonais le 31 décembre au Japon, l'ancienne superstar de la boxe a annulé mercredi ce duel improbable, en assurant avoir été trompé par les organisateurs.

C'est "Lost in Translation" dans le monde de la boxe. Ou comment, à le croire, le flamboyant Floyd Mayweather, l'un des plus grands boxeurs de l'histoire, a été dépassé par les événements et s'est retrouvé pris au piège lors d'une conférence de presse à Tokyo.

"Je veux que cela soit dit clairement, moi, Floyd Mayweather, je n'ai jamais donné mon accord pour un combat officiel contre Tenshin Nasukawa", a-t-il écrit sur son compte Instagram mercredi.

Dans son long message, Mayweather, 41 ans, explique que "son entourage et lui ont été complétement déstabilisés par la nouvelle tournure des événements" lors de cette fameuse conférence de presse à Tokyo.

A le lire, il avait initialement donné son accord pour un combat-exhibition de trois rounds face à un combattant choisi par les organisateurs, la Rizen Fighting Federation, combat réservé à "un petit groupe de spectateurs fortunés payant une très large somme".

- "Désolé" -

"Nous aurions dû stopper immédiatement ce qui se passait, je veux présenter mes excuses à mes fans au sujet de ces informations très trompeuses qui ont été diffusées lors de cette conférence de presse", a poursuivi Mayweather.

"Je peux vous assurer que moi aussi j'ai été complétement pris de court par ce qui était annoncé sans mon accord ni mon approbation", a-t-il insisté.

Et Mayweather, qui n'a pourtant jamais hésité durant sa carrière à chambrer et insulter ses adversaires et autres promoteurs, d'expliquer qu'il a été pris de... timidité.

"Pour les spectateurs et participants venus du monde entier qui avaient fait le déplacement pour assister à cette conférence, je n'ai pas voulu créer une énorme confusion en contestant ce qui était dit, j'en suis désolé", a-t-il avancé.

"Money" (littéralement argent pour son immense fortune amassée sur les rings de boxe) avait pourtant semblé jouer le jeu durant la conférence de presse.

"Je veux donner ce qu'ils veulent aux gens: du sang, de la sueur et des larmes", avait-il lancé après son arrivée au Japon en jet-privé.

Cette volte-face est l'énième chapitre controversé de la carrière haute en couleurs de celui qui s'était autoproclamé meilleur boxeur de l'histoire.

- "Un boxeur à la retraite" -

Sacré champion du monde dans cinq catégories de poids différentes, il est resté invaincu durant toute sa carrière avec un bilan de 50 victoires, dont 27 avant la limite.

Il avait mis un terme à sa carrière en septembre 2015, avant de revenir pour un combat controversé et très rémunérateur contre la star des arts martiaux mixtes (MMA), Conor McGregor, en août 2017 à Las Vegas.

Mayweather a gagné sur les rings, grâce à des mirobolants contrats TV, près d'un milliard de dollars, mais sa condamnation à de la prison pour violences conjugales et son style de vie très "bling bling" n'en ont jamais fait l'un des enfants chéris du sport américain.

Le démon de la compétition, ou plus sûrement l'appât du gain, le démangent encore: depuis quelques semaines, il laisse entendre qu'il pourrait sortir à nouveau de sa retraite pour affronter une nouvelle fois son ancien grand rival, le Philippin Manny Pacquiao, ou défier le Russe Khabib Nurmagomedov qui vient de battre McGregor en MMA.

Mercredi, il a conclu son message en expliquant qu'il était "un boxeur à la retraite qui gagne des sommes d'argent sans précédent dans le monde entier pour des apparitions, des discours et, parfois, des petites exhibitions".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 1
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/11/2018

 CRÉDIT AGRICOLE S.A.   Société anonyme au capital de 8 559 311 468 EUROS Siège social : 12, Place des Etats-Unis - 92127 Montrouge Cedex France 784608416…

Publié le 16/11/2018

    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social Monthly information relating to the total number of…

Publié le 16/11/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 16/11/2018

  Raison sociale de l'émetteur : Société Générale S.A. - SA au capital de 1 009 897 173,75…

Publié le 16/11/2018

TIVOLY Société Anonyme au capital de 11 079 900 euros Siège Social : 266 route Portes de Tarentaise - 73790 Tours-en-Savoie R.C.S. Chambéry : 076 120 021   Communiqué de…