En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
-0.23 %

L'actrice Cynthia Nixon en outsider à la primaire face au gouverneur de New York

| AFP | 409 | Aucun vote sur cette news
L'actrice Cynthia Nixon, candidate au poste de gouverneur de l'Etat de New York, à Brooklyn le 20 mars 2018
L'actrice Cynthia Nixon, candidate au poste de gouverneur de l'Etat de New York, à Brooklyn le 20 mars 2018 ( TIMOTHY A. CLARY / AFP/Archives )

Malgré les pronostics, elle y croit: l'actrice de "Sex and the City" Cynthia Nixon espère profiter de la vague anti-élite qui agite le camp démocrate pour détrôner jeudi le gouverneur de New York Andrew Cuomo, lors d'une des dernières primaires démocrates avant les élections de novembre.

Le dernier sondage, réalisé la semaine dernière par l'institut Siena College, était sans appel pour elle: M. Cuomo, 60 ans, aux commandes de l'Etat de New York depuis 2011 et fils du très respecté défunt gouverneur Mario Cuomo, y était donné gagnant avec 63% des sondés prêts à voter pour lui, contre 22% pour Cynthia Nixon, qui n'a jamais eu de mandat électif.

Mais l'actrice de 52 ans --qui, en cas de victoire, aurait de fortes chances de devenir gouverneur le 6 novembre, tant New York est un bastion démocrate-- répète que les sondages ont ces dernières semaines manqué d'anticiper la victoire de plusieurs candidats du courant anti-élite, porté par beaucoup de femmes et de minorités. Et que la course est plus serrée qu'il n'y paraît.

Quelle que soit l'issue du scrutin jeudi soir, l'actrice aura prouvé son sérieux et sa pugnacité tout au long de la campagne.

Militante depuis des années pour l'enseignement public et les droits LGBT, cette mère de trois enfants, qui a épousé une femme après avoir été mariée à un homme, a sillonné cet Etat grand comme la Grèce, prônant la légalisation de la marijuana récréative, la rénovation du métro new-yorkais, la gratuité de l'éducation, la baisse des prix du logement, une assurance-santé financée par l'Etat et une fiscalité alourdie pour les plus riches.

Jeudi matin, alors que les bureaux de vote étaient déjà ouverts, elle était devant la grande station de métro de Union Square, à encourager les gens en route pour leur travail à aller voter.

- Courage ou inexpérience -

A Manhattan, plusieurs électeurs ont salué son courage face au puissant gouverneur sortant, qui brigue un troisième mandat avec l'appui du New York Times, même si l'influent quotidien a aussi pointé ses défauts.

"On a besoin de changement. Je pense que Cuomo est un voyou (...) et qu'il n'est pas vraiment progressiste", a estimé Betsy Colucci, après avoir voté dans le quartier de l'Upper East Side.

L'actrice Cynthia Nixon, à New York le 8 septembre 2018
L'actrice Cynthia Nixon, à New York le 8 septembre 2018 ( Nicholas Hunt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Mais d'autres dénonçaient l'inexpérience de l'actrice, grand argument de M. Cuomo.

"On a déjà une personne complètement inexpérimentée à la Maison Blanche, pourquoi en mettre une autre à Albany?", capitale de l'Etat de New York, a lancé Jack Buchanan, 87 ans.

Comme les autres candidats "anti-élite", Cynthia Nixon a rejeté tout financement de sa campagne par des entreprises.

Faute de pouvoir acheter des spots télévisés contrairement à son adversaire, elle s'est appuyée sur les réseaux sociaux pour faire passer ses messages et pousser les jeunes et les déçus de la politique à aller voter pour ces primaires.

Et elle n'a cessé d'attaquer son adversaire --l'un des gouverneurs les plus actifs face à Donald Trump-- pour sa connivence avec Wall Street et les grands patrons, aux dépens des petites gens et des minorités censées former la base de l'électorat démocrate.

Si elle réussissait l'exploit de l'emporter, Cynthia Nixon emboîterait le pas à d'autres femmes ayant détrôné des barons démocrates lors de cette session de primaires, comme Alexandria Ocasio-Cortez, 28 ans, qui a remporté une victoire surprise pour le Congrès à New York.

Mais gagner une primaire contre le sortant à l'échelle d'un Etat de 20 millions d'habitants comme New York est "bien plus difficile" que l'emporter dans une circonscription pour le Congrès, souligne Michael Miller, professeur de sciences politiques au Barnard College.

D'autant que ne peuvent voter jeudi que les New-Yorkais dûment enregistrés comme démocrates, limitant la participation et les possibilités d'enthousiasme de dernière minute.

Reste que Mme Nixon pourrait profiter des maladresses accumulées ces derniers jours par le gouverneur.

Le parti démocrate new-yorkais, que M. Cuomo contrôle, a notamment envoyé ce week-end à des électeurs juifs un tract accusant Cynthia Nixon d'indifférence face à l'antisémitisme, alors qu'elle élève les deux enfants de son premier mariage dans la tradition juive.

Le gouverneur, comme le parti, ont depuis reconnu que l'accusation était infondée.

M. Cuomo a assuré qu'il ne savait rien de ce tract, mais le New York Times rapportait mercredi que ses collaborateurs immédiats l'avaient approuvé.

Dans cette ambiance tendue, plusieurs ténors démocrates, pourtant proches des positions de Mme Nixon, ont préféré ne pas prendre parti, comme le sénateur Bernie Sanders et le maire de New York Bill de Blasio.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...

Publié le 21/09/2018

Gascogne a révélé ses résultats au titre de son premier semestre 2018. Ainsi, le spécialiste du papier et de l’emballage a publié un résultat net consolidé de 5 millions d’euros, un…

Publié le 21/09/2018

Amoeba vient de publier des résultats semestriels 2018 impactés par le repositionnement de la société. Ainsi, le groupe a dévoilé une perte nette de 4,497 millions d’euros sur la période,…