En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
-
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
+0.88 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+1.05 %
1.178
+0.05 %

Héritage Hallyday: royalties et Harley-Davidson bientôt dans un trust californien?

| AFP | 225 | Aucun vote sur cette news
Johnny Hallyday et son épouse Laeticia, le 19 septembre 2002 à Marrakech (Maroc)
Johnny Hallyday et son épouse Laeticia, le 19 septembre 2002 à Marrakech (Maroc) ( ABDELHAK SENNA / AFP/Archives )

Le trust créé par Johnny Hallyday en Californie, et dont sa veuve Laeticia est désormais bénéficiaire, a officiellement demandé à un tribunal de Los Angeles le transfert dans son giron d'une partie de son patrimoine américain, royalties, motos Harley-Davidson et voitures de luxe.

Cette demande a été déposée le 13 juillet et une première audience est prévue le 25 septembre, a indiqué à l'AFP une porte-parole du tribunal de Los Angeles, confirmant une information du Figaro.

Le trust JPS --pour Jean-Philippe Smet, vrai nom du chanteur-- a été créé par Johnny en 2014.

D'après les documents publiés par le Figaro, la Bank of America qui le gère demande qu'y soient transférés "toutes les royalties" dues à la star défunte par ses maisons de disques américaines Warner Music Group, Universal Music Group et Sony Music.

La demande porte également sur quatre motos de la marque Harley-Davidson, dont raffolait Johnny Hallyday, et trois voitures de luxe: une Lamborghini Aventador, une Bentley Bentayga et une Cobra Superformance.

Pour appuyer sa demande, le gestionnaire du trust assure qu'"aucun de ces biens n'est soumis aux impôts en France" et que tous les véhicules concernés se trouvent aux Etats-Unis.

Aucune procédure n'est en cours les concernant dans la querelle de succession engagée en France entre Laeticia Hallyday et les premiers enfants du chanteur, Laura Smet et David Hallyday.

"Ces dix-sept biens n'étaient pas dans le trust, or Johnny Hallyday avait demandé à ce que tous les biens américains soient dans le trust", ont expliqué à l'AFP les avocats de Laeticia Hallyday en France.

"Toutes les parties ont été dûment informées, il n'y a rien d'occulte (...) Ca ne rend pas non plus inaccessibles les biens si jamais le régime français de la succession était reconnu", a-t-on assuré de même source.

Au total, le patrimoine de Johnny Hallyday, décédé début décembre à 74 ans des suites d'un cancer, représenterait plusieurs dizaines de millions d'euros. Il est composé de propriétés, voitures de luxe et droits issus de 1.160 chansons.

Laura Smet et David Hallyday ont obtenu en avril de la justice française le gel d'une partie des avoirs de leur père: les droits artistiques du rockeur et ses propriétés françaises, à Marnes-la-Coquette (région parisienne) et sur l'île de Saint-Barthélémy (Antilles).

Les deux propriétés californiennes, situées à Santa Monica et à Los Angeles, n'étaient pas concernées par cette mise sous séquestre pour préserver sa veuve et ses deux filles mineures, Jade et Joy.

Dans son ordonnance, le juge des référés citait à l'époque un "risque réel de transfert de tous les biens du défunt au profit du JPS Trust".

Une première audience doit se tenir en France fin novembre pour débattre de la compétence d'un tribunal français à trancher dans la succession d'un résident américain.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...