En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 847.53 PTS
-
4 826.00
-0.39 %
SBF 120 PTS
3 868.16
+0.00 %
DAX PTS
11 090.11
-
Dowjones PTS
24 404.48
-1.22 %
6 646.81
+0.00 %
1.137
+0.04 %

Dernier adieu à Philippe Gildas

| AFP | 454 | Aucun vote sur cette news
Maryse Gildas arrive aux obsèques de son mari, le journaliste Philippe Gildas, au cimetière du Père-Lachaise, le 5 novembre 2018 à Paris
Maryse Gildas arrive aux obsèques de son mari, le journaliste Philippe Gildas, au cimetière du Père-Lachaise, le 5 novembre 2018 à Paris ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP )

Grande figure des médias et visage emblématique de Canal+, Philippe Gildas avait demandé que ses obsèques soient une fête: entre ses chansons préférées et des fous rires à répétition, un dernier adieu comme nulle part ailleurs lui a été rendu lundi.

Accueillis par Maryse Gildas, son épouse, le ministre de la culture Franck Riester, l'un de ses prédécesseurs Jack Lang, l'ancien président de Canal+ Pierre Lescure, Antoine de Caunes, José Garcia, Dominique Farrugia, Bruno Solo, Patrick Poivre d'Arvor, Serge July, Michèle Cotta, Jean-Pierre Elkabbach, Marc-Olivier Fogiel, Michèle Laroque et François Rollin ont notamment assisté à un hommage laïc organisé au crématorium du Père-Lachaise.

Antoine de Caunes, son complice des années "Nulle part ailleurs", a salué "l'immense professionnel" qu'était Philippe Gildas, sans oublier de respecter à la lettre sa volonté de ne pas rendre l'assistance triste.

L'animateur Antoine de Caunes (C) et le journaliste et président du Festival de Cannes Pierre Lescure (D) aux obsèques de Philippe Gildas, le 5 novembre 2018 au cimetière du Père-Lachaise à Paris
L'animateur Antoine de Caunes (C) et le journaliste et président du Festival de Cannes Pierre Lescure (D) aux obsèques de Philippe Gildas, le 5 novembre 2018 au cimetière du Père-Lachaise à Paris ( Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP )

"Philippe est né dans le religion catholique. Il a décidé de faire sa sortie en homme libre. Leprêtre (ndlr : nom de naissance de Philippe Gildas), il est là, dans la boîte!", a dit Antoine de Caunes, déclenchant un fou-rire.

"Gildas n'était pas un saint, mais la somme de ses défauts n'arrive pas à la cheville de sa principale qualité: une immense bienveillance qui lui vaudra toutes les indulgences", a ajouté Antoine de Caunes qui a rappelé aussi quelques mémorables gaffes à l'antenne de celui à qui il voue "une reconnaissance éternelle".

"Philippe Gildas nous a appris le fond et la manière, le sens et l’habillage, le bon ordre et la bonne mise en page", a dit pour sa part Pierre Lescure.

"Tu avais l’obsession des news. Jamais ta crédibilité de journaliste n’a été entamée. Tu as fait éclore tant de talents. Tu n’as pas fini de nous inspirer", a ajouté M. Lescure lors de la cérémonie ponctuée par les chansons préférées de Philippe Gildas dont "You are so beautiful" de Joe Cocker, "In my life" des Beatles et "La Folle complainte" de Charles Trénet.

Ses fils et l'un de ses petits-enfants se sont succédé pour rendre hommage au père et au grand-père "animé par une rage de vivre" et d'un humour intact jusqu'au bout. Evoquant ses obsèques, Philippe Gildas s'était réjoui de ne pas avoir à se préoccuper du discours.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

Les marchés actions européens sont attendus en baisse ce mercredi. Les craintes autour de la santé de l'économie mondiale perdurent. A cela s'ajoutent les incertitudes sur le dossier du commerce…

Publié le 23/01/2019

L'EUR/USD approche de son support à 1.1300

Publié le 23/01/2019

Neopost annonce l’acquisition de Parcel Pending, spécialiste des consignes automatiques sur le marché américain. Après avoir procédé à une revue stratégique de son portefeuille d'activités…