En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 485.68 PTS
+0.12 %
5 480.00
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 389.46
+0.07 %
DAX PTS
12 357.71
-0.14 %
Dowjones PTS
26 492.21
-0.26 %
7 563.19
+0.00 %
1.177
+0.07 %

Depardieu aperçu à Pyongyang avant le 70e anniversaire du régime

| AFP | 398 | 2 par 2 internautes
Photo archive montrant l'acteur français Gérard Depardieu le 25 juin 2018 à Bruxelles
Photo archive montrant l'acteur français Gérard Depardieu le 25 juin 2018 à Bruxelles ( THIERRY ROGE / BELGA/AFP/Archives )

L'acteur français Gérard Depardieu a été vu vendredi dans un hôtel de Pyongyang par un journaliste de l'AFP, au moment où la capitale nord-coréenne se prépare à célébrer le 70e anniversaire de la fondation de son régime.

On ignore les raisons de la présence du monstre sacré du cinéma français dans un bar du lobby de l'Hôtel international Yanggakdo, principal établissement pour touristes de Pyongyang.

Visiblement contrarié, il a refusé toute demande d'interview des journalistes qui l'avaient reconnu.

La République populaire et démocratique de Corée (RPDC) - le nom officiel de la Corée du Nord - a été proclamée le 9 septembre 1948, trois ans après que les Etats-Unis et l'Union soviétique divisèrent la péninsule en deux à l'issue de la Seconde Guerre mondiale.

Ce genre d'anniversaire est toujours un événement clé du calendrier politique nord-coréen et le régime ne lésine jamais sur les festivités, souvent marquées par un grand défilé militaire.

Ces grandes parades, généralement supervisées par le leader Kim Jong Un lui-même, sont cruciales pour les observateurs du régime qui cherchent toujours à déceler dans les armes exhibées les avancées militaires nord-coréennes.

Le programme des réjouissances, cette année, n'a pas été communiqué. Mais les experts estiment que la Corée du Nord pourrait ne pas montrer cette année les missiles balistiques qu'elle a exhibés lors de précédents défilés, et ce afin de ne pas nuire au climat d'apaisement.

Après des années de montée des tensions en raison des programmes balistiques et nucléaire du Nord, la péninsule connaît depuis le début de l'année une remarquable détente.

Certaines sources font état de répétitions d'un défilé militaire dans un camp en périphérie de la ville, et ces dernières nuits, dans le centre de la capitale.

Et sur l'artère accueillant traditionnellement les grandes manifestations militaires, les portraits du fondateur du régime Kim Il Sung, et de son fils et successeur Kim Jong Il ont été recouverts, probablement pour les protéger pendant les répétitions.

Beaucoup d'observateurs pensent que la Corée du Nord pourrait renouer lors de cette date symbolique, pour la première fois en cinq ans, avec un "spectacle de masse", ces impressionnants spectacles chorégraphiés qui peuvent rassembler 100.000 participants.

Des répétitions ont lieu depuis plusieurs mois dans le Stade du Premier-Mai.

Tous les jours, des centaines de jeunes habillés en blanc et portant des tambours sont aperçus quittant cette enceinte monumentale. Et la nuit, le son des répétitions résonne dans toute la ville.

Le spectacle sera intitulé "Le pays glorieux", rapporte l'agence officielle KCNA. Des invitations officielles sont parties dans le monde entier, mais peu de dirigeants ont confirmé leur présence.

Certains avaient avancé que le président chinois Xi Jinping pourrait faire le voyage. Mais la délégation du voisin et plus grand allié sera emmenée par Li Zhanshu, un des sept membres du comité permanent du bureau politique du Parti communiste chinois.

KCNA rapporte que le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz sera présent. Plus de 120 journalistes étrangers ont été autorisés à venir couvrir l'événement.

Pyongyang accueillera par ailleurs dans la deuxième quinzaine de septembre son festival international du film, un événement qui a lieu tous les deux ans.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 2
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

NOUVEAUTÉ - Bourse Direct lance ses Webinaires

Trader sur Indices, Matières Premières, Devises...
Lundi 2 octobre de 12h00 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Jeudi 11 octobre de 12h30 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 26/09/2018

Et maintenant ?

Publié le 26/09/2018

D'un point de vue graphique, le titre poursuit son rebond et a dépassé le niveau de résistance des 96 euros. Du côté des indicateurs techniques, le RSI journalier a cassé une oblique baissière…

Publié le 26/09/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 26/09/2018

Déclaration de franchissement de seuil

Publié le 26/09/2018

Bpifrance s’associe au développement à long terme du constructeur de bateaux Bénéteau en participant, aux côtés de l’actionnaire familial majoritaire, au rachat des parts d’une des…