En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.50 %

Dénonciations des abus sexuels: après le cinéma, la mode

| AFP | 345 | Aucun vote sur cette news
La mannequin américaine Cameron Russell, photographiée en septembre 2014, a lancé en ligne un appel aux témoignages sur les agressions sexuelles
La mannequin américaine Cameron Russell, photographiée en septembre 2014, a lancé en ligne un appel aux témoignages sur les agressions sexuelles ( Jemal Countess / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )

Dans la foulée des révélations sur Harvey Weinstein, une mannequin américaine a invité ses homologues à partager leurs expériences d'agressions sexuelles, récoltant des dizaines de témoignages en quelques jours sur sa page Instagram.

La mannequin new-yorkaise Cameron Russell, 30 ans, qui a travaillé pour la grande agence Elite et défilé pour de grands noms de la mode comme Chanel ou Victoria's Secret, a lancé son invitation à partager ces histoires jeudi soir, sous le mot-dièse #MyJobShouldNotIncludeAbuse ("mon métier ne devrait pas inclure d'abus").

"Entendre parler de Harvey Weinstein cette semaine a déclenché des conversations sur combien ce comportement est répandu et familier", a écrit la mannequin, suivie par quelque 90.000 personnes sur Instagram.

"Rien dans ces histoires n'est une révélation pour ceux qui travaillent dans ce secteur. Mais c'est le début d'un changement de pouvoir. Nous nous parlons, nous prenons la parole, et nous parlons à des avocats et à des journalistes expérimentés", a-t-elle souligné, appelant magazines, publicitaires et agences à "arrêter de travailler" avec les "coupables que nous connaissons tous".

Dans toutes ces histoires anonymes, dont certaines sont récentes tandis que d'autres remontent à près de 20 ans, les noms des accusés ont été effacés.

Il s'agit pour l'essentiel de photographes ou de stylistes qui ont abusé ou tenté d'abuser sexuellement de leurs mannequins - des femmes pour la plupart, parfois mineures, mais aussi quelques hommes - souvent en leur assurant que cela faisait partie du travail.

Dans l'un des derniers messages postés lundi, une contributrice indique que lire ces témoignages lui a "remémoré des expériences que j'avais oubliées depuis longtemps car je croyais qu'elles étaient normales. Malheureusement tout le monde dans ce secteur a été soit personnellement attaqué soit témoin d'une agression", dit-elle.

Le partage de ces témoignages "n'est que le premier pas d'un long processus pour rendre le harcèlement, les agressions et la violence sexuels inacceptables", écrit sur sa page Cameron Russell, espérant que cela débouchera sur une "enquête poussée" qui obligera "l'industrie de la mode à rendre des comptes".

Cameron Russell s'est rendue célèbre en 2012 avec un discours prononcé dans le cadre des "TED talks", dans lequel elle dissuadait les jeunes filles de tenter de faire carrière dans la mode: elle expliquait que ce métier les priverait de "tout contrôle créatif" et qu'elle n'avait elle-même réussi qu'après avoir gagné à "la loterie génétique".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…