En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 860.88 PTS
+0. %
5 857.0
-
SBF 120 PTS
4 613.14
+0. %
DAX PTS
13 146.74
-
Dow Jones PTS
27 911.30
+0.11 %
8 402.61
+0. %
1.114
+0.04 %

Corée du Sud: une star de la K-pop condamnée à six ans de prison pour viol

| AFP | 486 | Aucun vote sur cette news
Jung Joon-young, star de la K-pop, a été condamné, le 29 novembre 2019, pour viol en réunion
Jung Joon-young, star de la K-pop, a été condamné, le 29 novembre 2019, pour viol en réunion ( JUNG Yeon-Je / AFP )

Une star de la K-pop sud-coréenne, Jung Joon-young, a été condamnée vendredi à six ans d'emprisonnement pour viol en réunion et pour avoir partagé des vidéos sexuelles tournées à l'insu de ses partenaires.

Jung Joon-young et Choi Jong-hoon, un ancien membre du boys band FT Island, ont été reconnus coupables de viol en réunion de deux femmes, à deux reprises en 2016.

Jung, 30 ans, a également été condamné pour avoir tourné, à l'insu de ses partenaires, des vidéos de ses rapports sexuels.

La star avait ensuite partagé onze fois ses images, sans le consentement de ces femmes, via des forums de discussions.

Un des destinataires de ces vidéos était la méga star de la K-pop Seungri.

Ce chanteur de 28 ans du boys band BIGBANG, l'un des plus grands groupes de K-pop du pays, est par ailleurs accusé de paris illicites à l'étranger.

Seungri est également au centre d'un scandale sexuel portant notamment sur des faits de prostitution.

Jung a été condamné à six ans de prison et Choi, 29 ans à cinq ans, a déclaré le tribunal central de Séoul.

"Jung et Choi ont pris part à des viols en réunion de victimes qui étaient en état d'ivresse et incapables de résister", selon l'agence sud-coréenne citant le jugement.

Les accusés avaient soutenu que ces rapports étaient consentis.

Les deux chanteurs n'ont vu les victimes que comme des "objets sexuels" à exploiter, selon les termes du verdict.

"Ils doivent avoir une responsabilité sociale proportionnelle à leur renommée et à leur richesse", a-t-il ajouté.

Les deux hommes, qui ont été des stars dans leur pays, ont pleuré à l'énoncé du verdict.

Jung était devenu célèbre en 2012 après avoir décroché la troisième place dans un télé-crochet. Il avait ensuite enregistré en solo un grand nombre de tubes.

Quand le scandale des vidéos a éclaté en mars, il avait annoncé qu'il se retirait du monde du spectacle et avait présenté ces excuses "à toutes ses victimes" ainsi qu'à ses fans.

Ce scandale est le plus retentissent du phénomène des vidéos sexuelles illicites, appelé "molka", qui a frappé la Corée du Sud.

Il consiste pour des hommes à installer des caméras espion afin de filmer des femmes à leur insu dans des lieux publics tels que des toilettes ou des cabines d'essayage.

Des milliers de femmes ont manifesté plusieurs fois contre la "molka".

Ce verdict intervient après la mort apparemment par suicide de la star de la K-Pop, Goo Hara, victime de "la vengeance porno" d'un ancien petit ami.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2019

La proximité des marchés russes, scandinaves et de l'Europe de l'est ouvre de nouvelles opportunités au groupe Precia Molen...

Publié le 12/12/2019

Par ailleurs, Abéo poursuit ses actions d'amélioration de la performance qui visent à redresser la marge opérationnelle courante au second semestre 2019-2020...

Publié le 12/12/2019

Mainstay Medical annonce la tenue d'une réunion avec la FDA 100 jours après le dépôt d'une demande de Pre-Market Approval (PMA) pour ReActiv8...

Publié le 12/12/2019

Drone Volt obtient une nouvelle commande en Suède dans l'inspection des lignes électriques...

Publié le 12/12/2019

Cette opération permet à Tessi de détenir 100 % du capital et des droits de vote de la société ADM Value.