5 526.51 PTS
+0.58 %
5 533.5
+0.75 %
SBF 120 PTS
4 420.31
+0.58 %
DAX PTS
13 434.45
+1.15 %
Dowjones PTS
26 071.72
+0.21 %
6 834.33
+0.34 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Clooney et Julianne Moore favorables à la suppression des symboles sudistes

| AFP | 214 | Aucun vote sur cette news
Les acteurs américains Julianne Moore et George Clooney, à la Mostra de Venise le 2 septembre 2017
Les acteurs américains Julianne Moore et George Clooney, à la Mostra de Venise le 2 septembre 2017 ( Tiziana FABI / AFP )

Les stars américaines George Clooney et Julianne Moore se sont dits favorables, samedi à Venise, à la suppression des symboles sudistes aux Etats-Unis, statues et autres drapeaux des Confédérés jugés racistes par certains.

Venus présenter à la Mostra le film réalisé par George Clooney, Suburbicon - en compétition pour le Lion d'Or -, les deux stars ont affirmé soutenir les mouvements voulant interdire la bannière des Confédérés ou renommer les écoles portant les noms de héros de la guerre de Sécession (1861-1865).

Les statues des généraux sudistes "doivent être enlevées", a déclaré Julianne Moore.

"Ces emblèmes de la guerre de Sécession ne peuvent tout simplement pas être dans nos villes, sous le regard de nos enfants", a-t-elle affirmé.

L'actrice de 56 ans s'est impliquée personnellement dans une campagne visant à rebaptiser une école de Virginie portant le nom du général Jeb Stuart, l'un des chefs les plus prestigieux de l'armée des Confédérés.

George Clooney a confié s'être toujours rangé du côté des rebelles lorsqu'il participait enfant à des reconstitutions de la Guerre Civile dans son Kentucky natal.

"Il fallait choisir entre être un soldat de l'Union ou un rebelle, et moi je choisissais d'être le rebelle", a-t-il dit.

"On ne comprenait pas vraiment l'histoire du drapeau des Confédérés, qu’il y avait l’esclavage derrière tout cela", a-t-il ajouté.

"Aujourd'hui, si vous voulez le porter sur votre T-shirt ou l'accrocher devant votre jardin, allez-y ! Bonne chance avec vos voisins", a-t-il poursuivi.

"Mais l'accrocher sur un édifice public que des contribuables afro-américains ont partiellement payé, ça ce n'est pas acceptable et il faut que nous l'acceptions. C'est important", a conclu l'acteur de 56 ans.

La controverse autour du devenir des symboles sudistes n'a fait qu'augmenter ces dernières années Etats-Unis.

Pour leurs opposants, ils représentent le racisme et l'oppression subis par les Noirs dans le Sud. Mais pour leurs défenseurs, enlever ces symboles revient à effacer un pan de l'histoire américaine.

La polémique a été ravivée il y a quelques jours la mort à Charlottesville (Virginie) d'une femme, tuée lors de violences entre suprémacistes blancs - protestant contre le retrait d'une statue du général sudiste Robert E. Lee - et des contre-manifestants.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Dominique Carouge exerçait depuis le 1er janvier 2016 les responsabilités de Directeur Financier Adjoint et de Responsable des Opérations financières et du Contrôle...

Publié le 19/01/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                            Paris, le 19 janvier…

Publié le 19/01/2018

    EXEL Industries Société Anonyme au capital de 16 969 750 EUR Siège Social : 54, rue Marcel Paul 51206 Epernay Cedex RCS Epernay n° B 095 550 356…

Publié le 19/01/2018

Une fois converties en actions ordinaires, ces ADP seront admises à la négociation sur le marché Euronext Growth...

Publié le 19/01/2018

Visiativ a finalisé le rachat par Alliativ, société holding détenue par les deux fondateurs dirigeants Laurent Fiard et Christian Donzel, des 450 660 ADP 2012 (Action à Dividende Prioritaire)…

CONTENUS SPONSORISÉS