En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 396.12 PTS
+0.4 %
4 352.50
-0.59 %
SBF 120 PTS
3 444.49
+0.58 %
DAX PTS
9 935.84
+1.22 %
Dow Jones PTS
22 219.46
-0.48 %
7 907.63
+0.24 %

César: "Papicha" sacré meilleur premier film

| AFP | 438 | Aucun vote sur cette news
La réalisatrice algérienne Mounia Meddour reçoit le César du
La réalisatrice algérienne Mounia Meddour reçoit le César du "Meilleur premier film" pour "Papicha", le 28 février 2020 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP )

Le film "Papicha" de Mounia Meddour, ode à la liberté et la résistance des femmes en Algérie, à travers le destin d'un groupe de jeunes filles lors de la décennie du terrorisme, a remporté vendredi soir le César du meilleur premier film.

"Il m'a fallu énormément de courage pour me décider à raconter cette histoire personnelle, qui est douloureuse aussi mais qui était nécessaire. C'est un témoignage important du combat des femmes en Algérie, du combat des femmes de façon générale", a déclaré Mounia Meddour en recevant son prix.

"Merci de nous remercier de l'autre côté de la Méditerranée. Et je dirais +One, two, three, Viva l'Algérie+", a-t-elle ajouté. "Merci au Festival de Cannes, à Thierry Frémaux, qui a permis au film de vivre comme il vit aujourd'hui"

Remarqué en mai au Festival de Cannes, dans la section Un certain regard, puis récompensé par trois prix au Festival du film francophone d'Angoulême, "Papicha" raconte l'histoire de Nedjma, étudiante à Alger dans les années 90, incarnée par Lyna Khoudri, qui a été récompensée de son côté par le César du meilleur espoir féminin.

L'actrice Lyna Khoudri (g) et la réalisatrice algérienne Mounia Meddour posent avec leurs César, le 28 février 2020 à Paris
L'actrice Lyna Khoudri (g) et la réalisatrice algérienne Mounia Meddour posent avec leurs César, le 28 février 2020 à Paris ( Thomas SAMSON / AFP )

Nedjma habite dans une cité universitaire et rêve de devenir styliste de mode. Alors que la situation politique se dégrade - affiches placardées en dehors puis dans la cité universitaire, filles en hijab intervenant pendant les cours puis dans les chambres, actes de violence -, cette jeune fille, qui refuse la terreur islamiste, décide de braver les interdits en organisant un défilé de mode.

Oeuvre pleine de vitalité, portée par le tourbillon d'énergie de ses actrices, "Papicha" puise son inspiration d'abord dans les souvenirs de la cinéaste Franco-Algérienne, née en 1978. Fille du réalisateur Azzedine Meddour, elle a fait une année d'étude de journalisme en Algérie, avant que sa famille décide de quitter le pays, où son père était menacé.

Le film, qui a représenté l'Algérie aux Oscars, n'est pas encore sorti dans le pays. L'avant-première du film en Algérie prévue le 21 septembre, puis sa sortie sur les écrans du pays avaient été annulées au dernier moment, sans explications par les autorités. Selon ses producteurs, il devrait pouvoir y sortir bientôt.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON FÊTE SA 1ÈRE ANNÉE

Découvrez le contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2020 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 31/03/2020

L'objectif pour Theranexus est maintenant de s'associer à un partenaire industriel

Publié le 31/03/2020

Natixis ne proposera pas à l’Assemblée Générale annuelle du 20 mai prochain d’approuver la distribution d’un dividende par action de 0,31 euro au titre de l’exercice 2019. Cette…

Publié le 31/03/2020

Balyo,spécialiste de la conception et du développement de solutions robotisées innovantes pour les chariots de manutention, a annoncé la démission de Hyster-Yale Group de son conseil…

Publié le 31/03/2020

Drone Volt a levé 411 000 euros par augmentation de capital auprès de ses actionnaires historiques. L'opération a été réalisée par émission et placement privé de 5 880 571 actions ordinaires…

Publié le 31/03/2020

Dans un contexte de crise du Covid-19, Elis a annoncé l’annulation de son dividende 2019 et la suspension temporaire des acquisitions. Afin de traverser cette crise, le groupe a obtenu un…