En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 144.95 PTS
-0.54 %
5 156.50
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 123.52
-0.43 %
DAX PTS
11 715.03
-0.52 %
Dowjones PTS
25 706.68
-0.36 %
7 278.63
+0.03 %
1.150
-0.01 %

Braquage de Kim Kardashian: l'assurance attaque le garde du corps en justice

| AFP | 235 | 3 par 1 internautes
Kim Kardashian en visite en Arménie à Erevan, le 12 avril 2015
Kim Kardashian en visite en Arménie à Erevan, le 12 avril 2015 ( KAREN MINASYAN / AFP/Archives )

Deux ans après le spectaculaire braquage de Kim Kardashian à Paris, sa compagnie d'assurances a assigné en justice son ex-garde du corps et lui réclame 6,1 millions de dollars, pour avoir failli à ses responsabilités de protection de la star de téléréalité.

L'assignation en justice a été enregistrée mercredi dans un tribunal de l'Etat du Delaware. Elle a été déposée par la compagnie d'assurances American International Group et vise le garde du corps Pascal Duvier et la société de sécurité Protectsecurity pour non respect de contrat, selon le registre du tribunal.

Selon le texte de la plainte, obtenu par le site sur l'actualité des célébrités TMZ, la compagnie d'assurances affirme que Pascal Duvier a failli à ses responsabilités, en laissant la femme du rappeur Kanye West seule dans sa luxueuse résidence hôtelière du quartier de la Madeleine ce soir-là.

Il lui est également reproché de ne pas avoir signalé des failles de sécurité de l'hôtel - un verrou manquant sur le portail de la cour, un interphone défaillant, ou l'absence de caméras de surveillance.

Pascal Duvier, qui ne travaille plus aujourd'hui pour les Kardashian, était lui sorti pour accompagner la soeur de Kim, Kourtney Kardashian, en boîte de nuit.

Dans sa plainte, AIG affirme que ces failles de sécurité ont permis aux truands d'entrer dans l'appartement de Kim Kardashian. La société déplore aussi que le concierge n'ait pas eu de formation de sécurité, même si ce dernier et l'hôtel ne sont pas directement visés.

Lors de braquage, la star de l'émission "Keeping Up with the Kardashians", qui était à Paris pour la Fashion Week en octobre 2016, avait été menacée avec une arme sur la tempe, ligotée, bâillonnée, puis enfermée dans la salle de bains. Une fois les voleurs partis, elle avait pu défaire ses liens et contacter son garde du corps.

Les cinq assaillants avaient volé une bague de près de quatre millions d'euros, plusieurs bijoux en diamant et en or, pour un montant total évalué à neuf millions d'euros, soit le plus gros vol au préjudice d'un particulier depuis 20 ans en France.

Les 6,1 millions de dollars réclamés par la compagnie d'assurances correspondent au montant qu'elle a dû rembourser à la star, selon TMZ.

Quelque 17 personnes avaient été interpellées dans les mois suivant le braquage.

Le butin n'a jamais été retrouvé, mais les enquêteurs ont saisi de fortes sommes d'argent.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Contrat en vue pour Derichebourg pour la cession des activités de collecte de déchets ménagers, de nettoiement urbain et de traitement de déchets en Italie...

Publié le 17/10/2018

Cette nouvelle implantation remplacera la boutique de 480 m2 située au 100 rue Réaumur, qui fermera ses portes courant janvier 2019...

Publié le 17/10/2018

Ces données positives du JTA-004 complètent les récentes avancées cliniques et de fabrication obtenues par Bone Therapeutics...

Publié le 17/10/2018

Cette seconde génération LIFI propose un produit plus performant avec un débit en hausse de 30%...

Publié le 17/10/2018

Spineway marque ainsi une première étape dans la reconquête du marché américain...