En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 847.08 PTS
-0.01 %
4 844.00
-0.02 %
SBF 120 PTS
3 866.40
-0.05 %
DAX PTS
11 069.86
-0.18 %
Dowjones PTS
24 404.48
-1.22 %
6 646.81
+0.00 %
1.136
-0.02 %

Belgique: victoire en justice pour celle qui affirme être la fille de l'ex-roi Albert II

| AFP | 494 | Aucun vote sur cette news
L'artiste belge Delphine Boël a obtenu de la justice belge que l'ex-roi des Belges Albert II se soumette à un test génétique pour faire reconnaître qu'il est son père biologique. A gauche, Delphine Boël, le 26 avril 2018, à droite Albert II le 3 juillet 2013
L'artiste belge Delphine Boël a obtenu de la justice belge que l'ex-roi des Belges Albert II se soumette à un test génétique pour faire reconnaître qu'il est son père biologique. A gauche, Delphine Boël, le 26 avril 2018, à droite Albert II le 3 juillet 2013 ( ERIC LALMAND / Belga/AFP/Archives )

La justice belge a ordonné fin octobre à l'ex-roi Albert II, 84 ans, de se soumettre d'ici février à un test génétique, offrant une victoire à Delphine Boël dans son long combat judiciaire pour faire reconnaître qu'il est son père biologique, a-t-on appris lundi.

L'information annoncée par les médias belges a été confirmée à l'AFP par un des avocats de Mme Boël, Me Marc Uyttendaele.

Delphine Boël, artiste plasticienne belge de 50 ans, affirme être née de la longue liaison qu'a eue dans les années 60 et 70 sa mère, Sibylle de Sélys Longchamps, avec Albert, alors prince héritier, marié depuis 1959 avec Paola Ruffo di Calabria.

L'ancien souverain, qui a régné de 1993 à 2013 et est le père du roi des Belges actuel, Philippe, a toujours nié cette filiation avec Mme Boël.

Cette dernière avait introduit en 2013 une procédure de reconnaissance de paternité devant le tribunal de première instance de Bruxelles, ce qui a donné lieu à un feuilleton judiciaire à rebondissements.

Dans un premier temps, en 2017, la justice n'avait même pas autorisé Delphine Boël à contester la paternité de l'industriel Jacques Boël, ce qui était l'étape initiale de la procédure.

Dans un arrêt le 25 octobre, la cour d'appel de Bruxelles a renversé cette décision.

Elle "a décidé que Jacques Boël n'est pas le père légal ou biologique de Delphine" et "ordonné qu'Albert II se soumette à un test ADN", ont rapporté les avocats de la requérante dans un communiqué.

La cour, ont-ils ajouté, a aussi chargé une experte d'un hôpital universitaire bruxellois "de procéder dans les trois mois à une expertise génétique permettant d'établir le lien de filiation entre Delphine et Albert II".

Les deux parties ont de nouveau rendez-vous devant la cour le 14 février pour la reprise des débats.

"Si Albert II refuse de se soumettre au test, cela pourra être considéré comme un indice très clair qu'il est le père", a souligné Me Uyttendaele à l'AFP.

L'avocat a salué un arrêt donnant "totalement raison" à sa cliente à ce stade de la procédure, "après l’échec de toutes les démarches amiables pour que son identité, comme celle de ses enfants, soit enfin légalement reconnue".

Dans cette procédure, a rappelé l'agence de presse Belga, Jacques Boël n'avait pas contesté l'action en désaveu de paternité introduite par sa fille à son encontre. Il s'était livré à un test ADN qui avait révélé qu'il n'est effectivement pas le père biologique.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

THALES constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put 5553S émis par SOCIETE…

Publié le 23/01/2019

Le titre valide une figure de continuation baissière en drapeau après s'être retourné à la baisse sous sa moyenne mobile à 50 séances, négativement orientée. De son côté, le RSI évolue à…

Publié le 23/01/2019

Airbus Helicopters a fait part de commandes en hausse et de livraisons en baisse pour l’année 2018. Ainsi, la filiale d’Airbus a enregistré 413 commandes brutes l’an dernier (381 nettes),…

Publié le 23/01/2019

            COMMUNIQUÉ DE PRESSE           Bourse Direct lance un nouveau contrat d'assurance vie en ligne1, assuré par Generali Vie.   Bourse…

Publié le 23/01/2019

C’est désormais officiel. Les pilotes d'Air France se prononceront aujourd’hui sur un projet d'accord concernant leurs conditions de travail et leur rémunération. C’est ce qu’a annoncé…