En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 967.69 PTS
-
5 026.50
-
SBF 120 PTS
3 976.99
-
DAX PTS
11 274.28
-2.17 %
Dowjones PTS
25 191.43
-0.50 %
7 118.67
-0.32 %
1.146
-0.07 %

Aucun rôle pour Dennis Rodman dans le sommet Trump-Kim

| AFP | 256 | Aucun vote sur cette news
L'ex-basketteur américain Dennis Rodman à l'hôtel  Grand Park Hyatt à Pékin, le 12 décembre 2017
L'ex-basketteur américain Dennis Rodman à l'hôtel Grand Park Hyatt à Pékin, le 12 décembre 2017 ( FRED DUFOUR / AFP )

La Maison Blanche a exclu jeudi que l'ancienne star du basket américain Dennis Rodman, visiteur fréquent de Pyongyang, joue un rôle dans le sommet à venir entre Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un.

Selon le New York Post, l'excentrique ancienne gloire de la NBA sera à Singapour durant le tête-à-tête historique entre les deux dirigeants, prévu mardi.

"Je ne vois pas quel rôle le meilleur rebondeur de l'histoire du basket peut jouer dans cette affaire", a souligné Hogan Gidley, porte-parole de l'exécutif américain, sur Fox News.

"Il est formidable sur le parquet mais les négociations devraient être menées par ceux qui savent comment s'y prendre", a-t-il ajouté. "Le président Trump est le meilleur, donc nous nous attendons à une conversation fantastique entre lui et Kim Jong Un, sans Dennis Rodman", a-t-il conclu.

"Je l'aime bien, c'est un bon mec, mais il n'a pas été invité", a confirmé Donald Trump jeudi.

Peu près l'annonce, mi-mars, d'une rencontre entre les deux dirigeants, le basketteur avait exprimé, via Twitter, son "grand respect" pour les deux hommes, assurant avoir prédit dès 2014 une ouverture sur ce dossier sensible.

L'ex-joueur des Chicago Bulls s'est rendu au moins cinq fois en Corée du Nord. La dernière fois, en juin 2017, il avait offert à un ministre nord-coréen, pour qu'il le remette à l'homme fort de Pyongyang, un exemplaire de "The Art of the Deal", le best-seller de Donald Trump.

Celui qui était surnommé "The Worm" ("Le Ver") quand il excellait sur les parquets NBA, s'était en 2014 attiré une avalanche de critiques pour avoir chanté "Bon anniversaire" à son "ami pour la vie" Kim Jong Un.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Tradez sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/10/2018

Cette évolution s'appuie sur un bon développement des activités Internationales et un recul des marchés européens...

Publié le 23/10/2018

La haute autorité des télécoms déplore une dégradation progressive et significative de la qualité de service en matière de téléphonie fixe...

Publié le 23/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 23/10/2018

Eurobio Scientific a fait évoluer avec succès ses systèmes de management de la qualité pour continuer à justifier du marquage CE de ses produits au-delà de 2019...

Publié le 23/10/2018

'Oggy et les Cafards', le pari gagnant de Xilam. Ce succès mondial made in France compte 7 saisons et 500 épisodes...