En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.04 PTS
-0.49 %
5 368.00
-0.52 %
SBF 120 PTS
4 299.46
-0.49 %
DAX PTS
12 524.94
-0.29 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
+0.00 %
1.173
+0.10 %

Cristiano Ronaldo mis en examen pour fraude fiscale en Espagne

| AFP | 1557 | Aucun vote sur cette news
Une voiture aux vitres teintées dépose Cristiano Ronaldo au tribunal de Pozuelo de Alarcon, en banlieue de Madrid, le 31 juillet 2017
Une voiture aux vitres teintées dépose Cristiano Ronaldo au tribunal de Pozuelo de Alarcon, en banlieue de Madrid, le 31 juillet 2017 ( OSCAR DEL POZO / AFP )

La star du Real Madrid Cristiano Ronaldo a été mis en examen lundi pour fraude fiscale, devenant le dernier en date des footballeurs en délicatesse avec le fisc en Espagne.

Le quadruple ballon d'or a cependant assuré, dans un communiqué, être un contribuable sans reproche: "je fais toujours mes déclarations d'impôts de façon volontaire parce que je pense que nous devons tous déclarer et payer nos impôts en fonction de nos revenus".

“Je n'ai jamais rien caché ni eu l'intention de pratiquer l'évasion fiscale", a affirmé l'international portugais dans ce communiqué diffusé après une audition de deux heures au tribunal de Pozuelo de Alarcon, la commune la plus riche d'Espagne, dans la banlieue de Madrid où il réside comme beaucoup d'autres célébrités.

Cristiano Ronaldo a soigneusement évité la presse à son arrivée et à sa sortie du tribunal.

Le communiqué diffusé par l'agence qui le représente - Gestifute - confirme que le joueur le mieux payé du monde selon Forbes a été mis en examen pour fraude fiscale.

Mais il précise que le ministère public vise uniquement les revenus perçus en 2014 pour la cession de son image pour des campagnes de publicité de 2011 à 2020.

Inaki Torres, de l'agence Gestifute, s'exprime devant les reporters au nom de son client Cristiano Ronaldo, le 31 juillet 2017 à Madrid
Inaki Torres, de l'agence Gestifute, s'exprime devant les reporters au nom de son client Cristiano Ronaldo, le 31 juillet 2017 à Madrid ( GERARD JULIEN / AFP )

Le ministère public reproche à la star du Real Madrid d'avoir utilisé un montage de sociétés basées à l'étranger - aux îles Vierges britanniques et en Irlande, où les taux d'imposition sont très bas - pour éviter de payer ses impôts en Espagne sur ces "droits à l'image".

Dans le communiqué, le joueur assure que cette structure a été créée en 2004 quand il jouait à Manchester United, bien avant son arrivée au Real en 2009.

- Possible amende de 28 millions -

Le parquet reproche à Cristiano Ronaldo d'avoir déclaré tardivement, en 2014, 11,5 millions d'euros de reveus d'origine espagnole pour la période 2011-2014 alors qu'ils s'élevaient en fait à 43 millions.

S'y ajoutent 28,4 millions d'euros qu'il aurait cachés au fisc pour la période 2015-2020. Soit un total 14,7 millions d'euros d'ardoise fiscale impayée.

Les avocats de CR7, cités dans le communiqué, reconnaissent une simple différence d'interprétation sur la part de revenus taxables en Espagne.

Et s'il n'a déclaré qu'une seule fois en 2014, font-ils valoir, c'est parce que c'est l'année où il a effectivement touchés les revenus des droits à l'image collectés par sa société.

Si Ronaldo était poursuivi et condamné, il risquerait "une amende d'au moins 28 millions d'euros" et une peine allant jusqu'à trois ans et demi de prison, selon le syndicat des experts du ministère des Finances, Gestha.

Palmarès du joueur du Real Madrid et du Portugal Cristiano Ronaldo.
Palmarès du joueur du Real Madrid et du Portugal Cristiano Ronaldo. ( Gal ROMA / AFP )

Le meilleur buteur de l'histoire du Real Madrid a rejoint les rangs, déjà bien garnis, des personnalités du ballon rond qui ont maille à partir avec le fisc espagnol.

Son grand rival au FC Barcelone, l'Argentin Lionel Messi, avait été condamné l'année dernière pour fraude fiscale à une amende de deux millions d'euros et une peine de 21 mois d'incarcération. Cette dernière a été commuée en une amende supplémentaire de 252.000 euros: 400 euros par jour de prison.

Le défenseur du Barça Javier Mascherano a été condamné lui aussi en 2016.

Au Real, l'ancien entraîneur portugais José Mourinho et le défenseur Fabio Coentrao, sont accusés de fraude fiscale. L'Argentin Angel di Maria, qui évolue aujourd'hui au Paris Saint Germain, a été condamné à une amende de 1,3 millions d'euros.

Et leur agent portugais, l'influent Jorge Mendes, a été mis en examen fin juin pour avoir aidé l'attaquant colombien Radamel Falcao - à présent à Monaco - à frauder le fisc en Espagne.

CR7 qui doit reprendre l'entraînement avec le Real le 5 août, annonce dans son communiqué ne plus vouloir faire aucune déclaration en attendant que la justice tranche: "C'est le moment de laisser travailler la justice. Je crois en la justice et j'espère que, dans ce cas aussi, la décision sera juste", dit Cristiano.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Nouvelle baisse du marché parisien en début de séance...

Publié le 23/07/2018

Worldline gagne plus de 3% à 52,80 euros, soutenu par la publication de résultats semestriels solides et le gain d'un contrat auprès de Commerzbank. La société française spécialisée dans les…

Publié le 23/07/2018

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) a annoncé samedi que Mike Manley a été désigné directeur général en lieu et place de Sergio Marchionne, dont l’état de santé s’est dégradé. Mike Manley…

Publié le 23/07/2018

Actualité chargée pour la SSII...

Publié le 23/07/2018

Initiatives stratégiques envisagées